Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Alerte aux pesticides avec l’Appel de Montpellier

Publié par Dav sur 25 Novembre 2013, 07:33am

Catégories : #Santé

 

 
A Montpellier, Charles Sultan étudie les perturbations endocriniennes.
A Montpellier, Charles Sultan étudie les perturbations endocriniennes. (F. VALENTIN)

Charles Sultan, endocrinologue au CHU, et Gérard Bapt, député PS de Haute-Garonne, fédèrent un collectif inquiet des risques pour la santé.

 

 

Vous êtes initiateur de l’Appel de Montpellier, lancé samedi dernier. De quoi s’agit-il ?

 

C’est un appel aux autorités de sécurité sanitaire et alimentaire et aux autorités politiques à lutter contre les pesticides, compte tenu de leur risque potentiel pour la santé. Ce sont des perturbateurs endocriniens.

Vous-même, endocrinologue au CHU de Montpellier, êtes un spécialiste de ces questions.

 

Gérard Bapt m’a sollicité il y a quelques mois parce que mon équipe travaille depuis des années sur l’impact des pesticides qui peuvent être à l’origine de malformations génitales chez les bébés ou de l’épidémie actuelle de pubertés de plus en plus précoces. Aujourd’hui, on sait que la problématique est beaucoup plus large : les pesticides sont aussi en cause dans les retards de croissance intra-utérins, ils ont un rôle dans les pathologies dégénératives, mais aussi le cancer, l’obésité, le diabète...

 

 

Qu’attendez-vous de l’appel de Montpellier ?

 

Le Grenelle de l’environnement prévoit de réduire de 50 % l’utilisation de pesticides à l’horizon 2018. Pourtant, la vente de pesticides ne baisse pas depuis trois ans. Il ne faut pas qu’un engagement devienne un vœu pieux. Il faut une mobilisation nationale pour mettre en adéquation les grands principes et la réalité. La situation est alarmante : 95 % des cours d’eau et 70 % des nappes phréatiques sont contaminées selon le commissariat général au développement durable. Où allons-nous ? Que faisons-nous, nous, les lanceurs d’alerte ?

 

 

Concrètement, que demandez-vous ?

 

C’est peut-être utopique mais on milite pour l’abolition de l’utilisation des pesticides en trouvant des solutions alternatives. Elles existent : le Cirad développe par exemple des méthodes alternatives en Indonésie, pour se passer de pesticides dans les cultures.

La société vous semble-t-elle prête à se mobiliser ? Quand on voit les réactions violentes à l’écotaxe...

Il faut expliquer. Je constate que je suis de plus en plus sollicité par des parents inquiets et sensibles à ces problématiques. Il y a une prise de conscience. Maintenant, il faut que les politiques soient plus actifs, qu’ils assurent le relais.

 

 

Pourquoi “l’appel de Montpellier” ?

 

Parce que tout part d’une première réunion organisée le 26 août dernier à Montpellier, avec des élus, les autorités sanitaires avec l’Agence régionale de santé, les chercheurs du Cirad et de l’Inserm, l’Inra, les apiculteurs... Montpellier a une légitimité dans la mesure où il y a une conjonction d’experts sur un même territoire. De nombreuses équipes travaillent sur le sujet, elles sont sollicitées dans le monde entier. Le Languedoc-Roussillon est un territoire remarquable sur ces questions parce qu’il y a aussi beaucoup d’agriculteurs, et une prise de conscience sur ces problématiques.

Pétition en ligne

 

"L’effet cocktail de ces substances est encore insuffisamment documenté, mais pourrait s’avérer majeur pour un certain nombre d’associations avec des pathologies endocriniennes ou cancéreuses", écrivent les signataires de l’appel de Montpellier, qui interpellent
le public via une pétition accessible au public sur le site du député Gérard Bapt.

Parmi les premiers signataires figurent une 50taine de parlementaires et d’élus, dont le maire de Montpellier et 2 ex ministres de l’Ecologie

 

 

SOPHIE GUIRAUD

http://www.midilibre.fr/

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

 

Commenter cet article

gwendal 25/11/2013 23:40


Pendant que cet homme nous dit que c'est dangereux, le tribunal d'instance de Beaune veut sanctionner un viticulteur qui refuse tout produit chimique sur ses vignes! Voir ici:


http://lci.tf1.fr/france/justice/un-viticulteur-de-cote-d-or-poursuivi-pour-avoir-refuse-de-traiter-8318405.html


 

Nous sommes sociaux !

Articles récents