Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Alerte nucléaire: Nouvelle panne au réacteur 1 de la centrale de Flamanville

Publié par Dav sur 2 Décembre 2012, 11:29am

Catégories : #Environnement

La centrale nucléaire de Flamanville (Manche), en novembre 2012

La centrale nucléaire de Flamanville (Manche), en novembre 2012 Charly Triballeau afp.com

ENERGIE - Pour la deuxième semaine d'affilée...

Une nouvelle panne, survenue dans la nuit de vendredi à ce samedi sur le circuit secondaire du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche), a conduit à découpler cette unité du réseau, a-t-on appris auprès de la direction du site.

«Le fonctionnement aléatoire d'une vanne de vapeur sur le circuit secondaire» a conduit à désactiver celui-ci et à réduire à 6% la puissance du réacteur, qui n'a pas été arrêté, a indiqué à l'AFP Eric Trelet, dirigeant d'astreinte.

Des travaux de réparation dès dimanche

 

«Il s'agit du même problème que celui de samedi dernier, qui n'avait pas été entièrement soldé», a précisé cette source. Le réacteur avait alors été découplé durant quelques heures du réseau, le 25 novembre.

Les travaux de réparation pourraient cette fois-ci débuter dimanche matin, après refroidissement des éléments, et s'achever dans la soirée, a indiqué Eric Trelet.

Une série noire

 

Cette nouvelle panne s'inscrit dans une série d'aléas qui affectent le fonctionnement de ce réacteur depuis son arrêt pour maintenance le 21 juillet, dont l'un de niveau 1 survenu fin octobre.

Prévu initialement le 24 septembre, son redémarrage avait été repoussé d'un mois mais a été compromis, dès le 24 octobre, par une fuite radioactive de près de six heures, avec un débit de 7.000 litres par heure, sur le circuit primaire.

Arrêté à froid, le réacteur avait redémarré le 15 novembre mais avait dû être momentanément découplé dix jours plus tard à cause de la vanne défectueuse à nouveau en cause samedi.

Un rapport d'analyse à venir

 

L'Autorité de sûreté nucléaire a demandé à la centrale de fournir d'ici à la fin de l'année une analyse précise de l'incident des 24 et 25 octobre, qui a été classé de niveau 1 sur l'échelle Ines qui va de 0 à 7. La fuite était restée confinée à l'intérieur du bâtiment réacteur et n'avait pas fait de victime.

La centrale de Flamanville compte deux tranches de 1.300 MW chacune mises en service en 1985 et 1986 et une troisième en construction, le réacteur de nouvelle génération EPR, dénoncé par les écologistes et dont l'achèvement a été repoussé à plusieurs reprises en raison de contretemps techniques.

 

© 2012 AFP 20minutes.fr
NP le nouveau paradigme

 

Commenter cet article

Ben.c 02/12/2012 12:48


quand une réalisation merde sysématiquement, il faut se résoudre à procéder autrement.


si on n'arrive pas à activer cette centrale, c'est qu'il ne faut pas l'activer!

Nous sommes sociaux !

Articles récents