Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


ALIMENTATION - Du chocolat au tarama, la liste des produits menacés de pénurie...

Publié par David Jarry - Webmaster sur 15 Janvier 2014, 12:58pm

Catégories : #Environnement

Vin, chocolat, fromage de chèvre…Ces produits que vous risquez de ne plus pouvoir acheter

Une assiette vide.Une assiette vide. SIPA

 

Les  mangeurs de tarama, les accros au chocolat et les amateurs de vin ont tout intérêt faire des stocks: comme d’autres produits alimentaires, ils pourraient bientôt connaître la pénurie et voir leurs prix flamber.

 

Le vin

Pas assez de production pour des buveurs de vin de plus en plus nombreux: tel est le constat dressé par la banque Morgan Stanley en octobre dernier. D’après cette étude, l'offre mondiale de vin est en déclin, atteignant en 2012 son niveau le plus bas depuis quarante ans. Parmi les causes de ce déclin, une campagne d’arrachage des vignes en Europe qui a fait perdre 4% des surfaces exploitées

Parallèlement, les classes moyennes des pays émergents veulent elles aussi mettre du vin sur leur table: une étude réalisée en janvier 2013 estime à +5,3 % la hausse de la consommation mondiale de vin entre 2012 et 2016.

 

Le chocolat

Les accros au cacao vont devoir trouver une autre addiction: les prix du chocolat pourraient grimper dans les prochaines années en raison d’une  baisse de la production et d’une hausse de la demande dans les pays émergents qui a fait augmenter les cours de 20% en 2013. Les importateurs européens de fèves tablent sur un déficit de production d’un million de tonnes en 2020. Boudé par les agriculteurs qui lui préfèrent des cultures plus rentables, le cacao est également victime des sécheresses en Afrique de l’Ouest.

 

Le poisson

Les pêcheurs reviendront-ils bientôt avec des filets vides? La surpêche a déjà eu la peau de quelques espèces de poissons: l’empereur, le thon rouge, qui survit grâce à l’encadrement de sa pêche en Méditerranée, mais aussi le cabillaud, pour lequel il a fallu instaurer des quotas de prises.

Et si les Grecs tremblent pour leur tarama, les Norvégiens s’inquiètent pour leur saumon fumé. «En début d’année 2013, les températures de l’eau de mer ont été plus basses que la moyenne, entraînant une croissance plus lente des saumons, explique Maria Grimstad de Perlinghi, directrice du Centre des Produits de la Mer de Norvège. Avec une demande en hausse de 5% par an dans le monde, l’offre n’est pas suffisante», explique-t-elle pour justifier la hausse du prix du saumon évaluée à 70% entre 2012 et 2013.

 

L’arabica

Le café arabica, qui représente environ 60% de la production mondiale de café, pourrait disparaître en raison du changement climatique, affirme une étude britannique des Royal botanic gardens  de Kew. Une augmentation des températures moyennes mondiales de +3,4°C pourrait entraîner la disparition de plus de 90% des surfaces de culture d’arabica, qui ne peut pousser qu’entre 19 et 25°C. Cela ne devrait toutefois pas entraîner une augmentation du prix de l’arabica, dont les cours ont déjà baissé face à la concurrence du robusta.

 

Le fromage de chèvre

Adieu crottins et bûches. Le fromage de chèvre est à la peine en France: sur les six premiers mois de l’année 2013, la collecte de lait de chèvre a baissé de 12% par rapport à l’année précédente en raison de la chute du nombre d’éleveurs caprins. Beaucoup ont mis la clé sous la porte depuis 2010 en raison d’une chute du prix du lait et d’un renchérissement du prix des céréales pour nourrir les bêtes. Les autres ont réduit leur production dans l’espoir de faire remonter le cours du lait, mais la filière reste aujourd’hui en crise.

 

*Audrey Chauvet

 

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents