Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Après l'affaire Danone, Fonterra confrontée à une contamination à l'E.coli

Publié par David Jarry - Webmaster sur 14 Janvier 2014, 17:41pm

Catégories : #Santé

 

Fonterra, première coopérative laitière de Nouvelle-Zélande, a annoncé mardi le rappel de 9.000 bouteilles de crème fraîche contaminée à la bactérie E. coli

 

Fonterra, première coopérative laitière de Nouvelle-Zélande, a annoncé mardi le rappel de 9.000 bouteilles de crème fraîche contaminée à la bactérie E. coli, quelques jours après la rupture par Danone de leur contrat pour une fausse alerte au botulisme.

La crème contaminée était destinée au marché de l'île du Nord néo-zélandaise.

L'origine de la contamination était encore inconnue mardi mais le responsable de Fonterra Brands New Zealand, Peter McClure, a jugé improbable qu'elle provienne du lait et "presque impossible" qu'elle soit intentionnelle.

L'Escherichia coli (ou E. coli) est une bactérie intestinale susceptible de provoquer des troubles graves (diarrhées sanglantes, douleurs abdominales, vomissements, fièvre et complications rénales).

Cette affaire survient après une fausse alerte au botulisme qui avait contraint Danone, qui se fournit en partie chez Fonterra, à des rappels de précaution dans huit pays d'Asie-Pacifique (Nouvelle-Zélande, Singapour, Malaisie, Chine, Hong Kong, Vietnam, Cambodge et Thaïlande).

Danone a annoncé la semaine dernière avoir rompu son "contrat actuel" avec Fonterra.

Le français avait annoncé en octobre dernier que cette fausse alerte lui avait coûté 280 millions d'euros.

Fonterra avait révélé début août 2013 que trois lots de petit-lait (lactosérum) - utilisé pour la fabrication de laits maternisés et de boissons pour les sportifs - contenaient une bactérie pouvant causer le botulisme, une intoxication susceptible de provoquer la paralysie, voire la mort.

Il s'était avéré par la suite que la bactérie détectée n'était en réalité pas le botulisme mais la Clostridium sporogenes, qui est inoffensive.

En 2008, six enfants chinois étaient morts et 300.000 étaient tombés malades après qu'une société locale, partiellement détenue par Fonterra, a distribué du lait frelaté à la mélamine.

 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents