Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Atlantique : des milliers d'oiseaux meurent de faim à cause des tempêtes

Publié par David Jarry - Webmaster sur 11 Février 2014, 12:29pm

Catégories : #Environnement

Atlantique : des milliers d'oiseaux meurent de faim à cause des tempêtes

 

La houle et les tempêtes à répétition ont épuisé les oiseaux © Maxppp

Depuis plusieurs jours, les spécialistes de la faune sauvage alertent sur un phénomène inquiétant. Des milliers de cadavres d'oiseaux ont été retrouvés sur le rivage atlantique. Ils sont morts d'épuisement et de manque de nourriture à cause des tempêtes qui ont frappé l'Ouest de la France ces derniers jours.

 

Des milliers d'oiseaux morts en quelques jours sur la côte atlantique. Ce dimanche, le Centre de sauvegarde faune sauvage du Pays Basque, Hegalaldia et la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), et les vétérinaires, joints par France Info et France Bleu Loire Océan indiquent que "les tempêtes successives semblent avoir fortement affecté les populations hivernales d'alcidés (Guillemot de Troïl, Pingouin torda et Macareux moine)". 500 en Loire-Atlantique, 500 en Vendée, 1000 en Charente, et plus d'un millier sur tout le reste de la côte.

"La mer est comme une machine à laver et les oiseaux meurent d'épuisement" (Franck Latraube de la LPO)

Certains portent des traces de mazout, mais beaucoup d'autres non. Que s'est-il passé ? Des analyses effectuées à Nantes montrent que "la dénutrition et la faiblesse semblent être les raisons principales d'échouage", selon Mickaël Potard, responsable de la LPO Loire-Atlantique. 

 

Des oiseaux épuisés

 

Ce qui est différent des tempêtes des années précédentes, explique-t-il, c'est leur durée et leur force, "ces oiseaux ont dû combattre des jours et des jours", ce qui les a épuisés.

Interrogé par France Bleu Pays Basque, un soigneur de l'association de protection Hegalaldia, explique que cela fait "trois semaines" que l'association récupère en petite quantité des "oiseaux épuisés". A cause de la récente houle, "les oiseaux ont été poussés vers la côte et se sont échoués", poursuit-il,précisant, "plus la houle est importante, plus la visibilité dans l'eau est moindre parce que ça soulève les sédiments et le sable donc les oiseaux ne peuvent pas aller pécher".

 

Elise Delève

France info

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents