Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Au Groenland, les touristes consomment plus de chair de baleine que les locaux

Publié par Dav sur 28 Juin 2012, 20:58pm

Catégories : #Environnement

Au Groenland, les touristes consomment plus de chair de baleine que les locauxLe Danemark devrait prochainement demander à la Commission Baleinière Internationale (CBI) d'augmenter les quotas de la pêche à la baleine

Une enquête révèle que la chair de baleine serait essentiellement consommée par des touristes venus de loin déguster ce plat.

 

Menée par la Whale and Dolphin Conservation Society (WDCS), l’un des principaux organismes caritatifs mondiaux dédiés à la conservation et au bien-être de tous les cétacés, elle souligne que la viande de baleine est plus servie aux touristes qu’aux locaux. En se rendant dans plusieurs restaurants et hôtels pour touristes du Groenland, mais aussi dans des supermarchés, ses auteurs ont rapidement et facilement eu accès à des portions de baleines et même de rorquals.

Ainsi, 24 des 31 restaurants visités servaient à la demande du client, le plus souvent de passage, de la viande de baleine boréale ou de petit rorqual. Un constat inquiétant qui a tout de suite alarmé les ONG.

La biodiversité menacée au déjeuner

Il atteste aussi d’une mentalité générale des touristes, lesquels n’ont pour nombre d’entre eux aucun scrupule à aller déguster de la baleine au Groenland. Sans doute serait-il judicieux de leur rappeler que la chasse commerciale au cétacé fait l’objet d’un moratoire international depuis 1986. Celui-ci exclut cependant les motivations scientifiques, avancées par certains pays, en particulier le Japon, pour tenter de justifier leurs exactions, ainsi que les activités culturelles traditionnelles, ce qui ouvre la voie à bien des abus au Groenland…

Le WDCS relève par ailleurs que si la population groenlandaise n’a augmenté que de 9,9 % ces 24 dernières années, le nombre de baleines tuées a quant à lui bondi de… 89 %, tandis que le nombre de chasseurs titulaires d’un permis aurait diminué de 39 %. Les cétacés sont décidément bien malmenés, entre la chasse donc, mais aussi la surpêche, qui les prive de leur alimentation, et les forages de l’Arctique, synonymes de secousses qui pourraient perturber leurs migrations.

L’enquête de l’ONG nous prouve donc que la protection de l’environnement ne prime pas sur l’appétit de l’être humain. Il serait peut-être tant de revoir ses priorités.

par Guillaume Pagès

publi 3-4Vers un nouveau paradigme

2012 et aprés

Commenter cet article

lasorciererouge 22/11/2012 22:23


Manifestation mondiale contre la pêche japonaise








 


 


Des opposants à la pêche japonaise à la baleine et au dauphin ont annoncé des manifestations à Tokyo et dans huit autres
grandes villes du monde pour samedi. Les organisateurs appellent les Japonais à cesser les subventions publiques aux campagnes de chasse à la baleine dans l'Antarctique et à stopper les massacres
de dauphins dans la baie de Taiji (ouest du Japon).





Outre Tokyo, des rassemblements sont prévus à Canberra, Londres, Los Angeles, Miami, Milan, Sao Paulo, Vancouver et dans une grande
ville du Texas, a expliqué jeudi Hideaki Nagai, porte-parole de l'association Action pour les mammifères marins.

Les baleiniers nippons tuent chaque année des centaine de cétacés dans l'Antarctique, en vertu d'une tolérance envers la pêche
"scientifique" de la Commission baleinière internationale, qui proscrit toute chasse commerciale. La bourgade portuaire de Taiji a pour sa part été rendue célèbre par le documentaire "The Cove,
la baie de la honte".

Ce film, récompensé par un Oscar en 2010, a dénoncé la capture sur place chaque année de dizaines de dauphins, envoyés dans des
parcs d'attraction, et le massacre de centaines d'autres pour la consommation de leur viande.


 


Source: 7s7.be

lasorciererouge 31/07/2012 22:15


Le fondateur de Sea Shepherd accuse le Japon d'avoir fomenté son arrestation


 






Le Canadien Paul Watson, qui a échappé à son contrôle judiciaire en Allemagne et n'a pas révélé où il se trouvait, estime que son
arrestation à Francfort et sa demande d'extradition par le Costa Rica résultent en fait de persécutions japonaises.


Le militant écologiste et fondateur de l’organisation Sea Shepherd, Paul Watson, a accusé mardi le Japon de le pourchasser pour se
venger de ses opérations contre les campagnes de chasse à la baleine, s’exprimant ainsi pour la première fois depuis sa fuite d’Allemagne.


Paul Watson, 61 ans, avait été arrêté à l’aéroport de Francfort le 13 mai, en vertu d’un mandat d’arrêt international émis par le
Costa Rica qui l’accuse d’avoir mis en danger l'équipage d’un bateau lors d’une opération contre la chasse aux requins en 2002.


Remis en liberté contre caution de 250 000 euros quelques jours plus tard, avec obligation de pointer deux fois par jour au
commissariat, il avait pris la fuite, pour un destination inconnue.


«Je suis très déçu par le gouvernement allemand. Il est évident selon moi que le
gouvernement allemand a comploté avec le Japon et le Costa Rica pour me mettre en détention, afin que je puisse ensuite être remis aux Japonais», écrit-il dans un communiqué publié sur le
site internet de Sea Shepherd.


Le Costa Rica et l’Allemagne ont été «les jouets du Japon qui veut réduire au silence Sea
Shepherd», réputé pour ses coups de force contre des bateaux de pêcheurs, notamment de baleines.


«Il ne s’agit pas vraiment du Costa Rica. Il s’agit du Japon depuis le début», a-t-il
ajouté. «Pendant huit saisons, nous avons affronté les baleiniers japonais, nous les avons humiliés en mer, et surtout, nous avons limité les profits
illégaux qu’ils tirent de la chasse aux baleines dans le sanctuaire de l’océan Austral».


«Il ne s’agit pas de justice. Il s’agit de vengeance».


Interrogé par l’AFP à Tokyo, un responsable de l’agence japonaise de la Pêche a déclaré : «nous n’avons rien à voir avec cette affaire (...) et cela n’affectera pas nos campagnes de pêche».


Tokyo avait demandé à Berlin d’arrêter et d’extrader le militant, en raison de ses activités contre les baleiniers japonais, a
précisé un responsable des garde-côtes. «Mais nous n’avons pas demandé au Costa Rica d’agir».


Sea Shepherd («Berger de la mer») est une ONG consacrée à la protection des océans. Installée aux Etats-Unis, elle a été fondée en
1977, après le départ de Paul Watson de Greenpeace.


Dans sa déclaration, Paul Watson ne révèle pas l’endroit où il se cache, précisant juste qu’il se trouve actuellement «loin des pays qui intriguent et qui ignorent l’exploitation de nos océans».


(AFP)




Source: Libération

lasorciererouge 07/07/2012 09:15



http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/La-Commission-baleiniere-internationale-interdit-la-chasse-a-la-baleine-pour-le-Groenland?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29

France 29/06/2012 15:09


WDCS fait un travail REMARQUABLE depuis des années pour la sauvegarde des baleines et des dauphins. Cela ne coûte pas grand chose de devenir membre de leur organisation et au moins cela les aide
à continuer leur fantastique mission


Le site principal est : WDCS.org et il est en anglais, mais facile à comprendre grâce aux traductions automatiques aujourd'hui.


 

Ned 29/06/2012 08:19


Il n'est pas temps de revoir nos priorité, il est déjà un peu tard !


Mais je crois beaucoup aux capacités de notre mère nature.


Et le jour ou Elle va réagir il ne fera pas bon d'être dans le coin !

Nous sommes sociaux !

Articles récents