Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Bases souterraines, contrôle mental et illumination

Publié par David Jarry - Webmaster sur 8 Mars 2014, 22:43pm

Catégories : #Nouvel ordre mondial

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1Une entrevue avec Richard SAUDER

 

kundalini

 Richard Sauder, docteur en Sciences Politiques, s’est surtout fait connaître pour avoir rédigé deux ouvrages de référence sur les bases souterraines et sous-marines construites dans le cadre des «black budget» militaires, ces budgets non déclarés au Congrès. Ces deux ouvrages de référence, «Underground Bases and Tunnel : What is the Government Trying to Hide?» ainsi que «Underwater Bases» sont les seuls à s’être consacrés rationnellement à ces questions en dehors de toute spéculation hasardeuse. L’intéressé est donc le premier auteur à s’être vraiment penché sérieusement sur l’existence réelle ou supposée des énormes bases souterraines du cartel militaro-industriel, sujet qui semble dévorer de curiosité nombre de chercheurs et certains ufologues qui se sont demandé si les célèbres villes et bases souterraines dénoncées par certains témoignages d’anciens militaires et scientifiques –le plus souvent couverts par l’anonymat– existaient vraiment. De fait, avec les conférences de Phil Schneider et consort, un nombre croissant de témoins ont expliqué que l’Air Force ou encore des unités militaires plus ou moins occultes étaient déployées dans d’immenses structures souterraines qui découpent le sous-sol américain comme un gruyère. Selon les témoignages, on y trouve d’énormes hangars celant aux regards indiscrets des technologies incroyables, des armes ultimes ainsi qu’une armada d’ovnis militaires en tout genre. On évoque également l’existence de laboratoires immondes dans lesquels seraient séquestrés des cobayes humains soumis à des expériences génétiques mais aussi de contrôle mental. Bref, ce monde souterrain très réel pour certains, incarne et symbolise à la perfection l’âme noire et satanique de la puissance occulte du cartel militaro-industriel, perpétuant ainsi le mythe des entrailles infernales de la terre.


Ainsi, certaines victimes d’expériences de contrôle de l’esprit de l’opération Monarch, la face hardcore de MK-Ultra, affirment avoir été emmenées «en enfer», dans pareilles installations qui se situeraient en dessous des bases officielles de l’Air Force comme China Lake en Californie, Groom Lake au Nevada ou encore Dulce au Nouveau-Mexique. Par conséquent, les thématiques sur le contrôle mental et les bases souterraines entretiendraient d’étroites relations que nous avons tenté de mettre en exergue dans les questions que nous avons posées à Richard Sauder dans l’interview qui suit. Dans ses recherches, afin d’accréditer cette possibilité d’un empire souterrain, Sauder a essayé de vérifier si les Américains disposaient des moyens financiers et techniques pour construire de telles infrastructures. Et son enquête l’a mené à répondre par l’affirmative : oui, les Etats-Unis ont édifié un véritable empire souterrain et sous-marin. Comme d’autres ont réussi à mettre en évidence le fait que les Etats-Unis disposaient de structures concentrationnaires immenses et prêtes à l’emploi, des camps pouvant abriter à court terme des millions d’individus. Nous avons voulu demander à l’auteur ce qu’il savait des dernières techniques de contrôle du comportement mais aussi de la Kundalini, cette mystérieuse énergie qui se trouverait lovée en nous, pareille à un cobra virtuel, semblable à une seconde colonne vertébrale, quasi magique, conférant à notre conscience un lien avec le cosmos et le vivant. Pourquoi la Kundalini ? Quel rapport avec le Mind Control ? Parce que le dernier livre de Richard Sauder, «The Kundalini Tales», préfacé par Withley Strieber et paru aux éditions Adventures Unlimited Press propose un périple aux confins de l’esprit et des réalités parallèles. Parce que l’ouvrage passe en détail les brevets et les technologies militaires très pointues destinées au contrôle du comportement, des perceptions et des émotions. Des technologies qui auraient pour but, en fin de compte, d’empêcher l’être humain de s’ouvrir à l’énergie de la Kundalini.

 

 

 



Yantra de la kundalini (début 20è) de Gujarat utilisé pour


yantra picture

visualiser "l'énergie du serpent".

 

L'interview de Richard Sauder

Karmapolis : Kathleen Sullivan, Brice Taylor ou Cathy O Brian ainsi que des témoins moins médiatisés, évoquent tous leur passage dans des «bases» militaires, des complexes souterrains parfois très étranges. Est-ce plausible ou cela fait-il partie d’une mise en scène ?

 

Richard Sauder : Il y a effectivement un grand nombre de personnes qui affirment avoir été enlevées par ce qui semble être des unités militaires américaines ou des agents des services de renseignements et emmenées dans des installations ou des bases souterraines dans lesquelles elles ont vécu ou été témoins d’événements et de procédures très inhabituels. Dans certains cas, ces gens ont eu affaire à des entités apparemment non humaines ou peut-être extraterrestres. Alors que la fréquence de ce genre d’événements augmente au fur et à mesure que les années passent, je suis enclin à penser que certains de ces témoignages sont crédibles si pas une grande partie d’entre eux. Souvent, ces histoires ont un rapport avec le contrôle mental. Au cours de mes recherches, j’ai personnellement contacté des personnes qui ont m’ont confirmé leur enlèvement dans d’étranges installations souterraines. Je ne peux parler que de ceux avec qui je me suis entretenu et qui ont témoigné publiquement. Christa Tilton est peut-être mieux connue pour avoir médiatisé dans les années 80 son histoire d’enlèvement dans une base secrète connue, selon elle, sous l’appellation de «Dulce». Une base où elle aurait vu des technologies étranges, des créatures surprenantes et où elle aurait vécu nombre d’expériences bizarres. Il y a aussi Melinda Leslie qui est très activement impliquée dans les recherches et les révélations sur ce thème précis parce qu’elle a elle-même été enlevée et vécu certaines expériences. Il y a encore Larry Warren, un ufologue qui est avec Peter Robins, co-auteur du livre «Left at East Gate», et qui a été emmené dans une profonde installation souterraine secrète qui se situe sous la base militaire américaine de Bentwaters dans le sud de l’Angleterre. J’ai aussi rencontré Carol Rutz, auteur du livre «A Nation Betrayed» qui s’est exprimée sur ces sujets parce qu’elle avait été elle-même victime d’expériences horribles pendant son enfance et son adolescence.


À cet égard, je peux aussi mentionner feu Karla Turner qui évoque sommairement la question des bases dans ses recherches et que j’ai brièvement rencontrée peu de temps avant sa mort.
Ces expériences et ces enlèvements dans des bases souterraines sont évidemment des mises en scène, elles sont théâtralisées! Dans le sens où il ne s’agit pas d’événements normaux faisant partie du quotidien, il est logique de penser qu’il s’agit de mises en scène. La question est de savoir pourquoi et par qui ces situations ont été orchestrées ? Plus je travaille sur ce genre d’histoire, plus je suis contraint de remettre en question la nature même de la réalité. Peut-être que tout ce qui se passe sur cette planète est programmé par les réalisateurs du film qui pourrait s’appeler «La vie sur terre» et dans lequel nous sommes tous partie prenante. Peut-être que ces réalisateurs se cachent dans des souterrains. Bien que le contrôle mental soit une thématique récurrente à toutes ces histoires, il y a aussi un lien avec la génétique qui ressort de ces affaires d’enlèvements.
Peut-être, par votre question, cherchez-vous à savoir si tous les êtres humains, tous les êtres «apparemment» humains, sont réellement humains ou du moins d’origine terrestre. Peut-être que d’autres êtres sont si intimement mêlés à l’espèce humaine qu’ils ont la capacité  de mettre en scène des opérations par lesquelles ils emmèneraient des hommes dans leur réalité en manipulant des militaires américains et en utilisant des installations souterraines militaires pour couvrir leurs agissements. Cela soulève évidemment la question de savoir à quel point notre réalité  «terrestre et humaine» que nous percevons et reconnaissons comme telle, l’est vraiment ! Je serais tenté de répondre : qui peut le savoir ? J’en suis arrivé au point où il me semble évident que nous sommes totalement inondés par des contrevérités, la désinformation, des mensonges, la propagande, des supercheries et des mystifications de toutes sortes. Quel esprit sensé peut encore croire que ce qui se dit dans les journaux ou à la télévision correspond «vraiment» à ce qui se passe sur Terre ? Comme probablement, la plupart de ceux qui liront cette interview, j’ai été à l’école où j’y ai appris toute une série de vérités sur la vie, le monde, l’histoire, la société, l’univers et ainsi de suite jusqu’à l’écoeurement. Aujourd’hui, je remets tout en question.

 

Pourquoi le contrôle mental ainsi que le phénomène des abus rituels et sataniques semblent-t-ils si répandus aux Etats-Unis ?

 

Richard Sauder : Le plus simple serait de dire qu’en ce moment, le système militaire et économique des Etats-Unis est le plus influent de la planète. Il est difficile de savoir si cette situation va se perpétuer dans l’avenir mais quoi qu’il en soit, les Etats-Unis sont aujourd’hui la puissance mondiale dominante et elle l’impose de manière très violente. Apparemment, un tel système aussi brutal que violent a besoin de sacrifier un grand nombre de victimes pour maintenir son règne sanglant et tyrannique. On pourrait spéculer sur l’existence de Magiciens malveillants qui s’adonnent secrètement à la magie noire et se nourrissent de l’énergie mentale, émotionnelle et physique d’innocentes victimes pour alimenter leurs noirs desseins.
Dans la même veine, n’est-ce pas une coïncidence qu’à l’époque de la cruelle colonisation impériale espagnole des Amériques, l’Eglise catholique perpétrait des crimes odieux sous l’Inquisition. Combien ont été démembrés, décapités, empalés, brûlés sur des bûchers et torturés à mort par les catholiques? Je pense que les atrocités que la soi-disant église «chrétienne» a commises au cours de l’Inquisition espagnole peuvent très certainement s’apparenter à des «abus rituels et sataniques». Il s’agit d’un thème récurrent dans l’histoire et les Etats-Unis ne sont rien d’autre qu’un nouvel épisode de cette triste série.
N’oubliez pas que le rôle des sociétés secrètes et initiatiques est intimement relié à l’exercice du pouvoir politique, religieux et économique et cela tout au long du millénaire.


En ce qui concerne l’Amérique d’aujourd’hui, souvenez-vous que George W.Bush est un membre initié de la fraternité secrète des Skull and Bones de l’Université de Yale  (NDT : Tout comme le furent son père et son grand-père). Il est de notoriété publique que les rites et rituels de cette fraternité sont très corsés et macabres. Des centaines de membres initiés de cette société secrète occupent des postes influents dans le gouvernement américain, la haute finance et l’industrie. Nous savons que les membres de cette fraternité sont loyaux entre eux mais en vérité nous ne savons pas grand-chose sur les buts réels des Skull and Bones qui n’ont jamais été révélés. Toutefois, si les actes et les propos de George W.Bush sont révélateurs des objectifs cachés de cette fraternité, alors on peut en conclure que cette dernière est étroitement liée à l’exercice du pouvoir et cela sans aucune considération pour la loi, l’éthique et les conventions sociales si ce n’est la force brute. En bref, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une forme de fascisme. Et le fascisme est inévitablement lié au sadisme et à des pratiques sadiques comme la torture, la répression politique, la suppression de la liberté d’expression et de pensée et ainsi de suite. Pour répondre à votre question, il existe un groupement aux Etats-Unis qui prend vraiment la direction du fascisme et ce collectif a une influence considérable auprès du gouvernement, de l’armée, de l’industrie, des banques, des mass média, des universités et des institutions religieuses. Ces forces sombres et fascistes exigent des victimes sacrificielles pour faciliter leur prise de pouvoir et leur contrôle. Un scénario très sinistre.

 

Il semble que les «programmeurs» et autres «spécialistes» du contrôle mental ne font plus appel à des drogues (comme dans l’opération MK Ultra) mais plutôt à des machines génératrices d’ondes. Est-ce vraiment l’arme ultime ? Les «mind reading machine» sont-elles aujourd’hui opérationnelles?

 

Richard Sauder : Oh, mais je pense qu’aujourd’hui aux Etats-Unis, on utilise encore des substances chimiques et pharmaceutiques pour contrôler les esprits, et plus spécialement encore pour le contrôle mental des masses. C'est-à-dire qu’un bon 60% des systèmes municipaux de distribution des eaux aux Etats-Unis sont traités avec des dérivés de fluor sous prétexte d’une politique officielle de santé publique. Évidemment, le fluor a toute une série d’effets secondaires sur l’esprit et le corps. Cela entraîne une passivité mentale et physique et nous rend plus vulnérables à un contrôle social et politique. J’ai lu, par exemple, que pendant la seconde guerre mondiale, les Nazis avaient mis du fluor dans l’eau potable des camps de prisonniers dans le dessein de contrôler les individus. Pire, le peuple américain est l’une des populations les plus droguées de la planète. À l’école, un grand nombre d’enfants sont drogués par les psychologues sous prétexte qu’ils présentent des «troubles du comportement» ou des «problèmes de concentration». Des millions de personnes, en ce inclus un grand nombre d’enfants, consomment des substances puissantes altérant le fonctionnement émotionnel et mental comme le Valium, le Prozac, la Thorazine et bien d’autres médicaments. Le taux de consommation de drogues psychiatriques dans ce pays est très élevé. Il faut prendre conscience que notre société se métamorphose en une sorte d’asile dont les «patients» doivent êtres médicalisés pour pouvoir fonctionner «normalement» en société. En Union Soviétique, les dissidents étaient envoyés dans des unités carcérales psychiatriques pour y être «rééduqués». Ici, les enfants à problèmes sont repérés alors qu’ils n’ont encore que 8 ou 10 ans. Les psychologues du gouvernement commencent ensuite le traitement psychiatrique et la «rééducation» de ces gamins qui sont encore à l’école primaire ou secondaire. Ils n’attendent pas qu’ils aient 20 ou 30 ans pour les droguer. Ils le font directement, sans attendre alors que ce ne sont que des enfants. C’est bien plus sophistiqué que les pratiques soviétiques antédiluviennes, vous ne croyez pas ?
Ne parlons pas de tous ces additifs chimiques dans la nourriture et les boissons consommées par la majorité de la population. L’homme moderne est devenu un véritable laboratoire expérimental ambulant grâce aux industries agro-alimentaires et chimiques. J’ai déjà évoqué les composés fluorés ajoutés dans les réservoirs d’eau de la plupart des localités et villes américaines. Mais la nourriture contient également des agents chimiques actifs comme les composés d’aluminium ou d’autres substances tel le glutamate de sodium qui est un additif alimentaire très commun et qui, en cas de doses élevés ou cumulées, peut provoquer des dégâts au cerveau.


Le contrôle mental par la chimie et l’abrutissement de l’esprit sont monnaie courante. Les gens consomment de la nourriture, de l’eau et des boissons saturées par de tonnes d’agents chimiques.
Mais vous avez raison, les technologies électroniques qui se basent sur la propagation d’ondes électromagnétiques sont également fort utilisées. Beaucoup dénoncent les dangers de technologies qui «chauffent» l’atmosphère et l’ionosphère comme le système Haarp en Alaska. Je partage leurs préoccupations mais je pense que nous devrions davantage nous préoccuper de dangers plus proches de nous et qui menacent notre cerveau comme les téléphones cellulaires. Les gens sont apparemment incapables de survivre sans un téléphone portable scotché à l’oreille, à deux centimètres de leur cerveau. Pourquoi des millions de personnes se grillent les neurones avec des ondes radio pendant des heures?
Un moyen très efficace de contrôler électroniquement les gens consiste peut-être à leur faire croire que pour vivre une existence moderne et «conforme», ils doivent se coltiner un équipement électronique de contrôle mental et le porter à l’oreille le plus souvent possible, en fait chaque fois qu’il sonne. Vite!!
Toute personne qui veut en savoir plus sur les dangers des téléphones cellulaires peut trouver un grand nombre d’informations sur le Net en utilisant les moteurs de recherche les plus répandus.
L’aspect occulte de la question se cache peut-être dans ce que l’on appelle les technologies psychotroniques qui peuvent être utilisées pour cibler directement le cerveau afin d’induire des hallucinations visuelles et auditives, des humeurs extrêmes, des changements émotionnels comme une grosse frayeur ou une peur panique, quasi animale. De nombreuses recherches suggèrent que ces technologies ont été militarisées –et le sont toujours– pour être employées sur les champs de bataille mais également sur la société civile pour un contrôle social et politique. Il m’a été donné d’entendre que les militaires américains possèdent des technologies qui peuvent même être utilisées sur des cibles individuelles. Mes recherches confirment à 100% ce que l’on m’a raconté.
Inutile de se projeter dans l’avenir pour y voir l’éclosion d’une société totalitaire, nous vivons déjà aujourd’hui dans un monde sous contrôle.


À mon sens, compte tenu de tout ce que j’ai lu, du résultat de mes recherches et des témoignages que j’ai entendus : oui, les technologies dédiées au contrôle mental sont très sophistiquées et si nous voulons un avenir à visage humain, nous devons agir dès maintenant. Pas dans un siècle, mais aujourd’hui car nous ne devons pas laisser ce fardeau à nos enfants. Pour ceux qui lisent en ce moment même cette entrevue, c’est à nous d’agir dans cette vie présente, en cet instant présent.
Peut-être penserez-vous que tout cela ne vous concerne pas parce que vous vivez en Belgique, en France, en Suisse ou en Italie? Mais en fait, oui, ça vous concerne! C’est à vous que je m’adresse, très précisément à vous! Qui que vous soyez, où que vous soyez. Parce que la boîte de Pandore est ouverte et que des monstres technologiques ont été lâchés sur toute la planète. Ces enjeux, ces questions nous concernent tous aujourd’hui et la montée en puissance d’un système de contrôle totalitaire sur le corps, l’esprit et l’âme de chaque homme, femme et enfant de la planète est en progression constante. Agissez maintenant, tant que vous avez encore l’usage de votre liberté sinon, préparez-vous à vous soumettre à une dictature chimique, pharmaceutique, électronique, politique, économique et sociale. C’est aussi simple que cela. Que nous le voulions ou non, cette réalité ne va pas disparaître parce que nous n’y prêtons pas attention. C’est la situation à laquelle nous devons faire face.

 

Est-il possible comme l’affirmait Jim Keith de simuler un événement ou une réalité virtuelle qui, par exemple, pourrait faire croire à quelqu’un qu’il est victime d’un enlèvement extraterrestre?

Richard Sauder : Oui, je crois que c’est le cas. Je pense même qu’il est possible d’aller plus loin et d’extrapoler sur l’hypothèse selon laquelle toute expérience humaine –en tant qu’espèce– est en quelque sorte une réalité virtuelle. Peut-être avons-nous à faire à de multiples niveaux de réalités virtuelles et que certains acteurs de ce jeu de réalité virtuelle ont tout intérêt à nous apprendre à «jouer le jeu» et à refléter des sous niveaux de réalités virtuelles pour leur plus grand bénéfice. Je ne suis certainement pas le seul à exprimer ce genre d’opinion. Il y a un grand nombre de films, de livres, et  d’articles  qui explorent cette thématique.


Finalement, qu’est ce qui se cache derrière ce grand jeu de réalité virtuelle ? Je n’en ai aucune idée, mais c’est ce à quoi nous devons faire face et c’est une hypothèse que je prends très au sérieux.

 

Les enlèvements extraterrestres n’existent pas mais servent d’écran de fumée à des expériences de contrôle mental impliquant uniquement des militaires et des psychiatres. Que pensez-vous de cette hypothèse?

 

Richard Sauder : La situation est très confuse et c’est voulu. Je pense qu’il est possible que des extraterrestres soient parmi nous bien que je ne puisse pas le prouver. Nous savons que la CIA et d’autres officines ont de très sérieux programmes sur le contrôle mental et MK-Ultra ne représente que le sommet de l’iceberg. Je suspecte aussi bien les militaires que les extraterrestres de se livrer à des enlèvements, tantôt séparément, tantôt de concert. Pourquoi ? Je n’en suis pas certain. Comme tout le monde, je me pose de nombreuses questions. Mais il me semble que l’une des motivations de ces abductions et de ces programmes sur le contrôle mental pourrait être la génétique et l’archivage. Je m’explique : les généticiens nous disent que quelque chose comme 97% du génome humain est soi-disant composé d’ADN «poubelle». Pour eux, cet ADN poubelle (NDR : des parties de l’ADN dont les scientifiques ne parviennent pas à décoder la fonction) est une répétition aléatoire et dépourvue de sens. Je me demande cependant si l’ADN ne cache pas dans cet apparent «non-sens» répétitif, ses données les plus importantes : des informations sur l’espèce, des mémoires «raciales», des archives galactiques, une banque de données cosmique en quelque sorte. Littéralement saturés par ces informations, nous serions, selon notre lignée génétique, plus ou moins porteurs d’informations précieuses susceptibles d’intéresser des extraterrestres et, pourquoi pas, des êtres humains. Peut-être que les progrès du génie génétique, –la fusion de la biochimie, la génétique, la microélectronique et les technologies digitales– permettent de transférer et de déchiffrer l’information encodée dans notre ADN qui remonterait peut-être à des millions voire des milliards d’années. Pour un tas de raisons, cette information pourrait s’avérer d’une importance primordiale sur le marché galactique et ici, sur terre au sein des arcanes ultrasecrets de puissantes sociétés initiatiques, ou pour le complexe militaro-industriel et son réseau de renseignements.


Il semble possible que des militaires et des psychiatres corrompus soient capables d’induire des enlèvements extraterrestres virtuels pour camoufler leurs propres activités. Mais l’inverse est tout aussi plausible : que des «extraterrestres» se cachent derrière des souvenirs «écrans» pour se faire passer pour des militaires !
Il est également possible d’envisager que d’autres êtres humains sur cette planète ne soient pas d’origine terrienne et camouflent leurs présences parmi nous. Au fil de mes recherches, il me semble de plus en plus probable que d’autres planètes dans l’univers abritent des civilisations humaines. Je pense que c’est d’ailleurs un des facteurs qui explique le secret qui de toute évidence entoure le phénomène OVNI. Il existe un grand nombre de rencontres avec des OVNIS où les contactés affirment avoir vu des entités extraterrestres qui ressemblent en tous points à des Européens du Nord. Imaginez un instant la puissance de l’impact que subiraient nos structures sociales et politiques si la population de cette planète prenait conscience que non seulement la vie existe ailleurs sur d’autres planètes dans la galaxie, mais qu’en plus elle a pris forme humaine. Que la véritable histoire de l’humanité est TOTALEMENT DIFFERENTE de ce qui nous a été enseigné par nos soi-disant autorités académiques, politiques et religieuses. Que la vie humaine et son histoire ont traversé la galaxie depuis la nuit des temps. Allez dehors en solitaire par une nuit claire, contemplez la voie lactée et pensez-y.

 

Valérie Wolff et Karla Turner font des rapprochements entre plusieurs phénomènes différents : le contrôle mental, les abus rituels et les enlèvements extraterrestres. Est-ce pertinent?

 

Richard Sauder : Oui, je crois que c’est le cas. Les programmes de contrôle mental semblent s’être démultipliés après la seconde guerre mondiale au moment même où les affaires sur les ovnis, les témoignages des contactés et plus tard des enlevés ont commencé à être publiquement dévoilés. Les militaires et les agences de renseignements sont secrètement impliqués dans ces deux phénomènes, c’est une certitude. Le problème, c’est qu’il est très difficile de faire des recherches sur un des phénomènes sans retomber sur l’autre. Les informations n’ont pas été facilement révélées au grand public, au contraire, elles l’ont été au prix de grands efforts et de sacrifices personnels. Il y a peut-être une sorte d’interaction entre le contrôle mental et les enlèvements extraterrestres, qui sait ?  Il est probable que les techniques de contrôle et de manipulation fluidifient les paramètres du continuum espace-temps ou qu’elles ouvrent collectivement l’esprit humain à d’autres dimensions ou d’autres réalités. Des techniques qui affaibliraient les résistances de la conscience ou nous feraient switcher d’un continuum de réalité à un autre. Peut-être encore que certains programmes expérimentaux sur le contrôle mental ont été menés pour essayer de comprendre ou contrer certains aspects du phénomène ovni. Je n’en suis pas certain mais je pense que les deux phénomènes sont effectivement liés.

 

Vous affirmez que le contrôle du comportement au sens large (contrôle par les média, les médicaments, etc.) aurait pour but d’empêcher notre découverte, notre lien avec un phénomène naturel, celui de la Kundalini. Qu’est-ce que cela signifie réellement?

 

Richard Sauder : Bon, pour moi, il ne fait aucun doute que les additifs chimiques, les composés pharmaceutiques, le contrôle mental électronique et les milliers d’autres techniques de contrôle du corps et de l’esprit ont pour but d’empêcher l’humanité de s’accomplir. Il est évident que l’étouffement de la Kundalini fait partie de ce processus de contrôle. A mon sens, la Kundalini n’est rien d’autre que la conscience, la force de vie cosmique et l’énergie qui pénètre l’ensemble de l’univers, de l’infiniment petit à l’infiniment grand en passant par tous les niveaux intermédiaires. Elle est d’une puissance phénoménale mais aussi d’une exquise subtilité et d’une délicatesse qui dépassent l’entendement d’un esprit ordinaire. Imaginez une force inimaginable égale à l’énergie cumulée d’une galaxie avec ses milliards d’étoiles géantes et leurs systèmes solaires en orbite. Une force stupéfiante qui se retrouve aussi bien dans la grâce évanescente d’un papillon, la délicatesse du chant de séduction d’un passereau voletant entre les arbrisseaux d’un jardin à la recherche de son nid par une splendide matinée d’été ou dans les infimes spirales d’une infinité de particules subatomiques gravitant depuis des milliards d’années dans le vide de la création! Un monde sans fin, amen !
C’est ça la Kundalini et bien plus encore. Ça déborde d’une vie pleine de grâce, d’une authentique grâce spirituelle, de pouvoir, de conscience et d’une connaissance incroyable de soi et des autres qui vous laisse pantois d’étonnement. C’est ce que les misérables scélérats qui essayent d’imposer leur contrôle totalitaire sur la planète ne veulent pas que vous sachiez! Ils ne veulent pas que vous puissiez être submergé par la Kundalini !  Ils veulent vous voir pauvre, paralysé par la peur, vulnérable, stupide, faible, malade, mal nourri, confus, triste, déprimé, exploité, sans éducation, manipulable, sans espoir et hypnotisé par leur propagande.


Par contraste, la force de la Kundalini bien équilibrée et totalement déployée vous donne l’inspiration, la santé, la faculté de discernement, le courage, l’intelligente suprême, la confiance, l’illumination, l’énergie, la créativité, l’espoir et ainsi de suite. Les dirigeants actuels de cette planète méprisent le plus souvent et persécutent ceux qui sont illuminés par la Kundalini, même partiellement. Ce qui explique les chasses aux sorcières, les bûchers et les multiples pogroms qui émaillent notre histoire.


À ma connaissance, il n’y a eu que très peu, pour ne pas dire aucune étude scientifique sérieuse sur la Kundalini. Naturellement, la science moderne dont la philosophie et les méthodes sont on ne peut plus matérialistes et réductionnistes, ignore ou ridiculise les phénomènes qui s’apparentent de près ou de loin à celui de la Kundalini. Je ne pense donc pas qu’il y ait eu beaucoup de recherches et d’investigations en la matière. Dans l’idéal, ceux qui essayent de réveiller la Kundalini par des techniques méditatives axées sur les çakras, l’autohypnose, le chant, divers types de yogas, etc, devraient d’abord purifier leur corps, leur esprit et leurs émotions. Sinon, des blocages corporels, spirituels et émotionnels peuvent conduire à des complications physiques, émotionnelles ou même psychiatriques pouvant s’avérer fatales. On ne joue pas avec la Kundalini le temps d’un week-end pour passer le temps. L’énergie dégagée peut devenir prodigieuse : imaginez un éclair qui traverse toute votre colonne vertébrale jusqu’au sommet de votre tête ! C’est à peu près l’effet que ça fait. Vous comprendrez qu’une telle énergie est susceptible de blesser ceux qui sont instables émotionnellement, qui nourrissent des peurs ou qui sont affaiblis par la maladie ou la malnutrition. J’ai trouvé les livres de Gopi Krishna très intéressants et instructifs. Son éveil de la Kundalini fut puissant, soutenu et prolongé. Lee Sannella, un médecin, a rédigé un petit livre, «The Kundalini Experience» qui offre une perspective clinique et scientifique. J’ai trouvé ces quelques livres très pertinents et éclairants. On trouve beaucoup d’informations sur la Kundalini dans des livres, des magazines et des articles. Certains de ces ouvrages sont bons, d’autres sont médiocres et une bonne partie de ces informations sont données par des personnes qui malheureusement ne savent pas toujours de quoi ils parlent.
De manière générale, je pense que le guide pour la Kundalini est comme toute chose dans la vie : essayez d’avoir du respect pour vous-même et pour les autres, d’aimer la Terre et toutes les autres formes de vie. Évitez les conflits, embrassez la paix, efforcez-vous de donner un sens à votre vie et de trouver votre place dans l’univers. Demandez de l’aide, méditez sur le çakra du cœur –selon moi, le plus puissant des centres énergétiques–, jouissez des merveilles de la création et de l’opportunité d’être vivant, d’être conscient et de faire partie du tout.

 

Scott Peck, thérapeute célèbre dans les cercles new âge, auteur de «People of the Lie» écrit : «à un certain point, je définis le mal comme étant l’exercice du pouvoir politique qui se révèle être l’imposition de la volonté d’une personne sur une autre par des moyens de coercition ouverts ou occultes afin d’empêcher … toute croissance spirituelle». Peck invente une sorte de «satanisme politique et stratégique», une arme qui briserait les consciences et imposerait un système de croyances dans lequel le bien et le mal sont des concepts égaux et où tout sens éthique est absent. Qu’en pensez-vous ?

Richard Sauder : Disons que ça ressemble furieusement à un projet en cours de développement sur la planète Terre. Ceux qui cherchent à exercer leur volonté diabolique sur toute la surface de la planète, le font délibérément et en toute conscience. On peut se demander si une personne comme George W. Bush, pour citer un exemple parlant, peut encore être considéré comme un être humain, tant son état de conscience est bas et tant sa propension à répandre la violence et la souffrance est élevée.


Il est intéressant de noter que ces dernières années, plusieurs photographies récentes de George Bush, le montrent avec une sorte de petit appareil sur son dos qui est caché sous ses vêtements, probablement un dispositif électronique placé entre ses omoplates. Qu’est-ce que cela veut dire ? Porte-t-il vraiment un appareil électronique sur son dos et pourquoi ? Qu’est-ce que c’est ? Serait-ce une sorte de machine destinée, comme l’affirment certains, à le maintenir en vie, une technologie sans laquelle il ne pourrait vivre ? Quelque chose d’autre ? C’est vraiment bizarre, mais en même temps c’est tellement évident, même en survolant rapidement les photos qui ont été largement publiées par les médias. Des medias qui, curieusement, ne mènent aucune enquête sur cette anomalie. Peut-être que le président n’est qu’un automate manipulé par ses «propriétaires» grâce à un appareil de contrôle mental attaché à son dos ? Je pense que c’est tout à fait plausible. Le président des Etats-Unis n’est rien d’autre qu’une marionnette aux mains de manipulateurs qui se cachent derrière la scène et qui nous ne veulent pas du bien, que du contraire. Ils n’épargneront aucune peine pour nous mystifier et nous soumettre violemment, chacun d’entre nous, à leur volonté d’acier.

Notre avenir dépendra de notre soumission ou non à leurs exigences pitoyables et à leur programme de mort et de destruction. À l’inverse, nous pouvons construire ensemble une culture coopérative, pacifique, inspirée, illuminée par la Kundalini et qui s’insérerait de plein droit dans une société galactique ouverte, pleine de joie et de potentiel cosmique. Je préfère de loin la seconde alternative.
Vous joindrez-vous à moi ?

KarmaOne

 

KarmaOne © Karmapolis

 

Commenter cet article

Siouc Later 09/03/2014 13:01


Donc, si j'ai bien compris, le Dieu qui nous incombe serait "notre Mère qui est partout" plutôt que "notre père qui n'est que aux
cieux"..


Enfin une bonne nouvelle...


 

Nous sommes sociaux !

Articles récents