Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Bill Gates finance un programme d’ensemencement des nuages avec des particules toxiques

Publié par Dav sur 15 Avril 2013, 21:17pm

Catégories : #Nouvel ordre mondial

bill-gates-evil.jpg

Par Ethan Huff, le 25 juillet 2012

Les géo-ingénieurs commencent enfin à sortir du placard à « chemtrails », alors que des rapports émergent qui décrivent des projets délibérés visant à larguer des tonnes et des tonnes de produits chimiques sulfurés dans l’atmosphère avec le but annoncé de combattre le « réchauffement climatique ».

Le journal « The Guardian » du Royaume-Uni et d’autres rapportent qu’un fonds de recherche pesant des millions de dollars, qui se trouve avoir été initié et financé par le fondateur de Microsoft et avocat des vaccinations en masse Bill Gates, sert à promouvoir et financer ce projet. Un gros ballon flottant à 25000m au-dessus de Fort Sumner, au Nouveau-Mexique, lâchera les produits sulfurés dans l’atmosphère au cours de l’année à venir.

Le but présenté pour cette diffusion massive de particules sulfurées toxiques est que cette action reflèterait le rayonnement solaire dans le haut-atmosphère, et refroidirait donc la planète. Mais beaucoup de groupes de défense de l’environnement, et des avocats du bon sens critiquent cette idée en la décrivant comme dangereuse, et qu’elle pourrait résulter en des dommages permanents aux écosystèmes à travers le monde.

« Les résultats incluent un potentiel pour endommager davantage la couche d’ozone, et la disruption des précipitations, en particulier dans les régions tropicales et subtropicales, mettant potentiellement en danger l’approvisionnement alimentaire de milliards d’êtres humains », a dit Pat Mooney, directeur exécutif de l’ETC Group, un groupement canadien de défense de l’environnement.

chemtrails.jpg

 

« Cela ne fera rien pour faire baisser les niveaux de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ou stopper l’acidification des océans. Et la géo-ingénierie solaire peut augmenter les risques de conflits internationaux liés au climat, étant donné que les modélisations actuelles démontrent qu’elle pose davantage de risques au « sud » mondial.

Mais les cohortes soutenues par Gates persistent dans leurs efforts pour géo-taguer (sic, ndt) le monde, puisque leurs scientifiques insistent que les gouvernements n’en font pas assez pour combattre les effets environnementaux supposés du réchauffement climatique. Si les gouvernements refusent d’imposer des taxes-carbone suffisamment élevées pour éliminer les gaz à effet de serre, en d’autres termes, alors Gates & Co. croient qu’ils n’ont pas d’autre choix que de « sauver la planète » en la polluant avec des particules sulfurées.

 

Vaporiser des particules sulfurées dans le ciel détruira la planète plus rapidement que le « réchauffement global » ne pourrait jamais le faire.

 

Les particules sulfurées sont, après tout, toxiques, et constituent le même type de matière particulaire ambiante que l’EPA (US Environmental Protection Agency, ndt) considère comme étant un polluant atmosphérique nocif. Vaporiser délibérément le ciel avec de minuscules particules composées de n’importe quelle matière, de toute façon, est dangereux à la fois pour le système respiratoire humain et animal, ainsi que pour les sources d’eau, les sols, et d’autres ressources environnementales délicates.

 

« Des particules sulfurées venant des pluies acides peuvent nuire à la vie aquatique des rivières et des lacs qu’elles contaminent, et résulter en une mortalité, » affirme un guide en ligne sur la pollution de l’eau (http://www.water-pollution.org.uk/health.html). Un rapport de l’Université de Washington explique également que les particules sulfurées « contribuent aux pluies acides, causent des irritations pulmonaires, et avoir été le coupable principal dans la création de la brume qui occulte la vue dégagée du Grand Canyon. »

 

Bloquer le soleil avec des particules réfléchissantes privera aussi les êtres humains de l’exposition naturelle au rayonnement solaire, qui est une source essentielle dans la métabolisation naturelle de vitamine D dans le corps humain. Une fois de plus donc, Bill Gates est aux manettes d’un projet qui cherche à contrôler le climat de façon artificielle en se servant de produits chimiques toxiques, une entreprise qui est sûre de susciter toutes sortes de problèmes potentiellement irréversibles pour l’humanité et la planète.

 

Source: http://www.naturalnews.com/036583_geoengineering_Bill_Gates_global_warming.html

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

lasorciererouge 10/07/2013 21:16


https://blogs.attac.org/paix-et-mutations/article/geo-ingenierie-un-projet-ou-une

lasorciererouge 22/04/2013 21:33


http://spread-the-truth777.blogspot.fr/2013/04/chemtrails-et-epandanges-regardez-par.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/vRGh+%28SPREAD+THE+TRUTH%29&utm_content=Yahoo!+Mail

lasorciererouge 20/04/2013 13:11


https://www.youtube.com/watch?v=Vvh2AanCtF8


A partir de 3:50, tendez l'oreille le son est mauvais.

vanes 18/04/2013 11:49


http://www.petitions24.net/arret_des_epandages_chimiques_aeriens


 


il y a une pétition à signer....


faites tourner

cosmos 18/04/2013 11:05


A mon avis d'apres mes recherches il s'agit entre autre de detruire le vivant biologique pour nous forcer a accepter ce qu'il appelent "la singularité" (cf: transhumanism). Autrement
dit de nous transformé radicalement.


je suis pas d'accord pour moi la singularité est justement ce d'ont vers quoi l'humanité doit se diriger je parle d'une nouvelle ère spirituel alors peut être que tu parle d'autre chôse moi je
pense surtout qu'il veulent enpêcher cette évolution ils tente de frêner le processur évolutif naturel


de toute façon je pense qu'on en ais plus très loin à présent si on en vois autant depuis les 2 dernière années ce n'est pas du au hasard bientôt nous allons savoir la vérité


oui moi aussi il y en à énormément là ou je vie

sentinel13 17/04/2013 20:03


Bonjour a tous,


j'observe méticuleusement le ciel depuis longtemps. Voila un an et quatre mois, que le phénomène chemtrails est arrivé dans mon secteur.

Il semble bien qu'il y ai eu un contrat de signé quelque part car cela a commencé au 01 01 2012, vraiment massivement. Et toute l'année on y a eu droit.

Avant on n'avait que ceux des avions de lignes sur leur couloir.

Cette année 2013 on a eu ici que 3 ou 4 jours sans rien.


HIER IL A NEIGé DES FLOCONS DE CHEMTRAILS. IL Y EN AVAIT PARTOUT. IMPOSSIBLE DE NE PAS EN RESPIRER. CE N'ETAIT PAS LA PREMIERE FOIS.
pour info c'était de la taille d'un moucheron, face au soleil il était facile de les voir tomber. c'est en regardant leur chute que j'ai remarqué de quoi il s'agissait. j'ai suivi quelques
flocons pour prendre des photos

Je mettrai les photos tantot quelque part sur le net, si je trouve où.

Je ne suis pas optimiste du tout sur la suite.
La société ne bouge toujours pas.


Plus tard pourtant il sera trop tard.

Je pense qu'il est temps d'interpeler le président de la république et de demander des explications. Et d'avoir un débat publique franco francais pour commencer.

Vu que je suis dans l'une des derniers coins où il etait possible d'y échapper, je suis en train de faire mes valises. pour de bon. pour me tirer assez loin.
Etre bombarder de nano technologie + de biologie synthetique, et me faire piraté de l'intérieur ne me tente pas du tout. Pour le regne végétal, c'est une catastrophe. Pour la flor bicrobienne du
sol c'est un méga catastrophe, et pour les insectes dito.

A mon avis d'apres mes recherches il s'agit entre autre de detruire le vivant biologique pour nous forcer a accepter ce qu'il appelent "la singularité" (cf: transhumanism). Autrement dit de nous
transformé radicalement.

Question en passant : qui a encore un ciel normal ? dpt?

J'espere que quelque uns voudront bien mettre toute leur énergie et réseaux pour qu'on commence enfin a en parler sur la place publique.
IL Y A URGENCE

gwendal 17/04/2013 01:40


@Dav_


merci. J'ai tapé sur Ixquick (mon métamoteur de recherche préféré) ce que tu m'avais conseillé. J'ai pas trouvé (j'ai p-e mal lu en anglais) le logiciel facile dont tu parlais, mais
ayey, j'ai le mot de passe de ma mère ...et donc accès à la session administrateur. Vu tous les mots de passe que j'ai essayé depuis1 an, "j'étais sur le cul" quand je l'ai découvert ...Il était tellement
évident que je n'y avais pas pensé. Ma mère était encore plus futée que moi

Cléa 16/04/2013 23:29


Après les chemtrails de particules d'aluminium,(pas encore avoués) qui se multiplient audessus de nos têtes à l'insu de tous, ils passent maintenant aux particules sulfurées ! (nanoparticules
sans doute) ! la différence c'est que cette fois, ils préparent le terrain ... ils confrontent le risque d'opposition de la population!!! mais c'est que là bas ils ne peuvent peut être plus
le cacher...et de toutes façons... ils arriveront à persuader comme pour tout (OGM,gaz de shiste etc...) que ce n'est pas nocif ! et au final... ils savent que les gens finiront
par se lasser....!  Enfin, malgré tout comme ils l'avouent cette fois...on peut au moins  tenter de se battre ! A quand l'aveu des chemtrails!! même ici sur ce
site, beaucoup semblent ne pas connaitre! pourtant  on en voit tous les jours...ils ont repris d'ailleurs, depuis que la température est remontée! Regardez en l'air un peu !!!

Dav_ 16/04/2013 20:00


salut!


@gwendal regarde sur google » "récuprer mot de passe admin seven" et tu aras la solution pour le modifier ou le désactiver...C'est très simple, je n'utilise pa windows,mais lunx, par contre
pour le PC de quelqu'un j'ai du faire la méthode dont je arle au dessus, ça m'a pris 5mn.


Voilà, bon courage! ++

gwendal 16/04/2013 15:45


@Dav_  Merci. J'ai pas le code de session administrateur sur mon ordi car il était à ma mère qui est décédée.
C'est moi qui l'avais acheté, mais comme je le lui avais offert...c'était elle la "patronne" de la machine (et j'ai
beau chercher je n'ai pas encore trouvé son code), du coup je ne peux rien télécharger (je suis sous windows 7, et la sauvegarde, à faire soi-même, du système d'exploitation n'a jamais été
faite...). Je vais "fouiner" un peu dans windows pour voir si la fonction dont tu parles existe...


Peut-être que je me ferai une raison et que j'achèterai un autre ordi plus tard.

Dav_ 16/04/2013 03:23


B'soir.


Pour celles et ceux qui m'avaient demander comment sauvegarder une vidéo, j'ai répondu sur la page de l'article "Vincent Courtillot" .


Voilà, je le précise sur ce dernier article, puisque je n'ai vu que la question ce soir.

Isa 16/04/2013 00:24


Ben ouais, comme si les Chemtrails, les vaccins-poisons et la malbouffe OGM ne suffisaient pas. Ce Frankengates devrait être dénoncé pour crimes contre l'humanité!

gwendal 15/04/2013 23:56


---Hors sujet---


Ca a fait boum à boston. Et, ho surprise, j'ai constaté (images télé), alors que la poussière n'était pas encore retombée, que plusieurs militaires en tenue et "packagés" étaient déjà sur
place... Ils étaient là depuis combien de temps avant...


j'ai aussi vu qu'un grand nombre de chaises roulantes étaient à disposition des secouristes ...çà se trouve à tous les coins de rue ces chaises chez eux (Ici, c'est je crois 1800 euros pièce ...autant dire que çà coûte un oeil...).


Comme avec ces ricains, on peut raisonablement penser au plus absurde, je ne serais pas étonné qu'ils accusent le
venezuela et son "vilain" nouveau président anti-capitalistes. Si si, ils sont capables de les accuser, même en sachant
que çà serait vraiment stupide de la part des venezueliens de risquer de perdre le pouvoir tout juste gagné, en attaquant satan sur son sol ...heu je veux dire: en attaquant les "grands sauveurs
ricains bien aimés sur toute la terre et même dans la galaxie" ...


Pour être "cash": false flag ou pas

gwendal 15/04/2013 23:43


Donc il veut tout faire pour refroidir notre planete... Heu, si, comme plusieurs études le prouvent, on est entré dans un refroidissement, il n'a pas l'impression de faire une grosse connerie? ...du genre a lui couter sa tête socialement (je ne souhaites pas
plus)?


..."Les 1er seront les derniers et les derniers seront les 1er" ...il semble doué pour tout perdre avec une grosse avance...

lasorciererouge 15/04/2013 23:21






Du fer dans les océans : la
géo-ingénierie grandeur nature


http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71330.htm 


Le rejet de 100 tonnes de sulfate de fer dans l'Océan
Pacifique, à l'Ouest de la côte canadienne, réalisé en juillet dernier et révélé cette semaine par le Guardian [1], alimente le débat sur la géo-ingénierie, déjà très actif aux
Etats-Unis.

L'ajout du sulfate de fer dans l'océan est une technique appelée "fertilisation océanique", qui vise à provoquer une efflorescence ("bloom") de phytoplancton (dans le cas présent sur près
de 10.000 km²), afin destocker du CO2 et donc de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, le phytoplancton fixe le CO2 par photosynthèse au cours de son
développement et, lorsqu'il meurt et se décompose, le carbone se retrouve stocké au fond de l'océan (par sédimentation), comme le présente le schéma ci-dessous.




Pompes biologiques et physiques de
dyoxide de carboneCrédits :
Isaac Sanolnacov

C'est ce principe qui a conduit l'homme d'affaires californien Russ George à développer un projet pour rejeter 100 tonnes de sulfate de fer au large des côtes canadiennes. Le petit village
d'Old Masset a donné son accord, y voyant une voie pour accroître les quantités de saumon dans ces eaux et récupérer des fonds grâce aux crédits carbone. Plus de deux millions de dollars
ont été empruntés via le fonds de réserve du village pour ce projet. Comme l'explique John Disney, président de Haida Salmon Restoration, "c'est un projet du village pour faire revenir le
poisson et séquestrer du carbone (...) c'est comme mettre du compost sur des laitues... nous avons du thon, du saumon, des baleines et des dauphins [2]".

Russ George avait déjà essayé de déverser des quantités importantes de fer près des îles Galapagos et Canaries mais il en avait été empêché par les
gouvernements espagnols et équatoriens. Dans le cas présent, les membres de l'équipe de Russ George (notamment John Disney) déclarent avoir eu des discussions avec les autorités canadiennes
mais celles-ci n'ont pour l'instant pas confirmé avoir été informées de cette initiative - encore moins l'avoir autorisée - et ont indiqué qu'une enquête était en cours [3].

Cette expérience grandeur nature a suscité l'ire des associations de protection de l'environnement. Selon l'International Union for Conservation of Nature (IUCN), cela
constitue une violation des conventions internationales, dont la CDB (Convention sur la diversité biologique) et Convention de Londres, qui interdisent toute fertilisation océanique à des
fins commerciales. La Conférence des Parties (CdP) de la CDB a réaffirmé la semaine dernière [4] le moratoire sur la fertilisation océanique -à l'exception des travaux de recherches à
petite échelle-, établi à Nagoya en 2010, en l'absence de connaissances scientifiques sur l'impact pour la biodiversité et sur les impacts sociaux, économiques et culturels et de
réglementations internationales suffisantes. La CdP a par ailleurs invité les parties à faire part des mesures prises nationalement au secrétariat de la CBD pour qu'il compile ces
informations [5]. Le Secrétariat doit également préparer un rapport présentant une mise à jour des connaissances sur les impacts des techniques de géo-ingénierie sur la biodiversité et sur
les réglementations, afin qu'il puisse être discuté au sein de l'Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques à la CdP.

Une méthode dont l'efficacité n'est pas scientifiquement prouvée
L'efficacité de la fertilisation océanique pour le stockage du carbone est débattue au sein de la communauté scientifique. Si l'ajout de sulfate de fer semble bien engendrer
une efflorescence de phytoplancton dans le court terme, la quantité de carbone réellement stockée dans le plancher océanique à la fin du processus pourrait ne pas être aussi importante que
ce que prévoient les défenseurs de la géo-ingénierie, voire 15 à 50 fois inférieure [6]. De nombreuses études ont été menées (KEOPS sur le plateau de Kerguelen, dans l'océan Austral [7],
CROZEX dans les îles Crozet, dans l'Océan Austral [8] et LOHAFEX dans la partie atlantique sud-ouest de l'Océan Austral [9] notamment). Ces études montrent que l'efficacité du processus
varie considérablement, une grande quantité de carbone étant en réalité recyclée en surface. De grandes différences géographiques sont également observées, en raison de différentes
conditions locales (concentration en nutriments ou en acide silicique, présence de prédateurs). Une variation de l'efficacité de la fertilisation a également été notée entre fertilisation
"naturelle" et "artificielle" (la fertilisation naturelle étant a minima 10 fois plus efficace pour stocker du carbone dans le plancher océanique [10]).

Dans une tribune dans Nature en 2009 [11], quatre chercheurs et océanographes estiment que la fertilisation océanique devrait être totalement abandonnée. Des expériences
à grande échelle et à longue durée seraient nécessaires pour réellement évaluer les risques liés à cette technique mais, en raison du caractère irréversible des conséquences potentielles de
telles recherches, ils n'estiment pas raisonnable de les entreprendre. Les conséquences sur l'écosystème sont en effet assez mal connues. La fertilisation océanique pourrait entraîner une
acidification des océans, un manque d'oxygène dans certaines régions et un changement brutal de la chaîne alimentaire. En revanche, des modélisations peuvent évaluer l'intérêt d'une telle
technique. Or, des travaux de modélisation [12] menés en 2008 montrent que, même si l'ensemble de l'océan austral (où le fer est un facteur limitant pour le développement du phytoplancton)
était fertilisé, moins d'une gigatonne de carbone pourrait être séquestrée et seulement pour une durée limitée.

La recherche en géo-ingénierie, une réalité aux Etats-Unis
Aux Etats-Unis, la géo-ingénierie est régulièrement à la pointe de l'actualité. De nombreuses idées ont été proposées visant soit à faire disparaître le dioxyde de carbone soit
à limiter les radiations solaires, parmi lesquelles : blanchir les nuages au dessus des océan



Nous sommes sociaux !

Articles récents