Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Cancer : le secret de la résistance du rat-taupe nu enfin dévoilé

Publié par Dav sur 25 Juin 2013, 20:57pm

Catégories : #Santé

 Le rat-taupe nu est un animal chez lequel on n’a jamais détecté de cancer.

 

Le rat-taupe nu ne souffre jamais de cancer grâce à l'acide hyaluronique produit en grande quantité par ses cellules

 Selon les chercheurs, cette particularité s’explique par la présence de grandes concentrations d’acide hyaluroniques dans les cellules de l’animal. Le rat-taupe nu (ou rat-taupe glabre, Heterocephalus glaber) est un animal d’Afrique de l’Est peu connu qui fait plutôt peur à voir.

Quoique de maigre constitution avec ses 8 cm pour 35 g, les chercheurs s’intéressent beaucoup à lui car ils ont découvert que ce rongeur ne développait jamais de cancer. Une capacité dont on ignorait l'origine, du moins jusqu'ici puisque des chercheurs pourraient avoir percé le mystère.

 

Découvertes Selon deux scientifiques américains de l’université de Rochester, ceci pourrait s’expliquer par la présence d'acide hyaluronique fortement concentré dans les cellules de l'animal. En effet, comme l'expliquent Vera Gorbunova et Andrei Seluanov, biologistes spécialistes des rongeurs, la présence de cet acide dans la matrice extracellulaire, c'est-à-dire l’espace situé entre les cellules, empêche les cellules du rat-taupe nu de s'agglutiner pour former des tumeurs. Ce sont les cellules elles-mêmes qui produisent cet acide de façon concentré et en grande quantité. Une fois expulsé dans la matrice extracellulaire, la formation de tumeurs cancéreuses ne peut alors plus se faire.

 

Pour s’assurer que c’est bien l’acide hyaluronique qui est à l’origine de l’immunité des rats-taupes nus, les scientifiques ont fait en sorte de bloquer la production de cette molécule chez 80 individus. Ils ont alors constaté que les cellules se regroupaient, laissant présager une possible formation de tumeurs. Une observation qui pourrait peut-être fournir une nouvelle piste de traitement pour les humain. Une piste de recherche chez l'humain ?

 

En effet, la principale différence est que l’acide hyaluronique des rats-taupes nus est composé de molécules cinq fois plus grosse que celles des humains ou des souris.

 

Aussi, "il y a des raisons de penser que l'acide hyaluronique pourrait s'avérer efficace pour les humains", estime Andrei Seluanov cité par Libération. Actuellement, "cette molécule est déjà utilisée dans les injections anti-rides ou pour soulager la douleur des malades de l'arthrite des genoux. Nous espérons qu'elle puisse donner lieu à de nouveaux traitements contre le cancer", indique t-il encore.Dans leur publication parue dans la version en ligne de Nature, les chercheurs relèvent qu’étudier ces rats nus pourraient donc être plus intéressants qu'étudier des souris, comme c’est habituellement le cas. D’autant que les rats-taupes nus sont, de façon générale, beaucoup plus résistants que les souris. Alors que ces dernières ont une espérance de vie moyenne de quatre ans, le rat-taupe nu, lui, peut vivre environ 30 ans.

 Emmanuel Perrin, le 25 juin 2013
Copyright © Gentside Découvertes

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents