Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Ce n’est pas d’un nouvel ordre mondialiste dont nous avons besoin, mais d’un nouveau monde.

Publié par Dav sur 29 Octobre 2012, 21:33pm

Catégories : #Partage

Le temps est maintenant venu de passer à un stade supérieur d’efficacité

Il y a aujourd’hui une nécessité urgente à créer un véritable courant critique de ce que l’on nous présente comme l’aboutissement d’un nouvel ordre mondialiste ‒ mais qui est en fait toujours le même ordre ancien, avec les mêmes objectifs, qui se donne pour nouveau parce qu’il avance sur de nouvelles béquilles, jamais vues nulle part, et répand de nouvelles odeurs de décomposition, jamais senties nulle part. Une critique qui attaque tous les problèmes sans respecter aucune spécialisation ; et qui par là soit à même de faire passer dans l’époque les idées et les méthodes par lesquelles le plan mondialiste puisse être mis en échec.

 

 

 

Ce qui fait aujourd’hui communément défaut, c’est moins le constat d’un effondrement total, désormais patent, que la conscience de sa profonde unité ; et c’est moins cette conscience que la réappropriation active et offensive de l’idée que tout est toujours possible, que rien au cours annoncé de la catastrophe n’est inéluctable.

 

Quoique que nous objections à être tué en temps de paix sociale, nous ne nous cachons cependant pas combien la cause de la liberté excède de toute part celle qui nous est ainsi imposée ; ce n’est pas sans raison qu’elle se sent à l’étroit dans les formes pratiques et les formulations actuelles des oppositions à l’ordre mondialiste.

 

Notre ambition n’a jamais été de tenir le rôle de lucides mais désarmés et passifs chroniqueurs de la lutte contre toutes les formes de dominations. Si nous avons travaillé sans relâche depuis 2007 sur la critique du mondialisme, avec nos faibles moyens, c’est que pour cette critique puisse servir.

 

Le temps est maintenant venu de passer à un stade supérieur d’efficacité, de fédérer les refus autour des possibilités d’interventions sur le point d’éclore, d’aller à la rencontre de nouvelles occasions et d’actions dans le monde réel.

 

 

Depuis plusieurs années, les alliances de Mecanopolis ont été menées méthodiquement, au rythme qui a permis l’extension de notre terrain et la diversité de ses directions. On verra bien si nous n’avons fait ainsi que préparer nos prochaines erreurs : elles auront au moins l’avantage d’être instructives. On ne nous verra en tout cas pas nous contenter de ce que, sur l’essentiel, la suite ait pu nous donner raison. Notre propos est plutôt de donner une suite à nos raisons.

 

Plus que jamais, nous devons nous garder d’oublier ce fait d’expérience que l’action de quelques individus, ou de groupes humains très restreints, peut, avec un peu de chance, de rigueur, de volonté, avoir des conséquences incalculables.

 

Ce n’est pas d’un nouvel ordre mondialiste dont nous avons besoin, mais d’un nouveau monde.

 

Mecanopolis

NP le nouveau paradigme

 

Commenter cet article

Isademarly 30/10/2012 17:25


Je voudrais surtout ajouter à cet article, ce n'est pas le nouvel ordre capitaliste mondial qu'il nous faut (un enfer de chaos et de mort en vérité) , mais le nouvel ordre spirituel !!! Y a du
nettoyage à faire dans nos neurones de petits bipèdes déconnectés du réel!

Agelfique 30/10/2012 17:12


Puisque nous sommes ceux que nous "attendions" (je remarque que tu utilise l'imparfait), ton heure a déjà sonné et tu n'est pas rien, ni personne.


C'est ici et maintenant qu'il nous faut travailller pour mutualiser notre énergie.

JBL1960 30/10/2012 11:00


Au fil de ma propre réflexion c'est la conclusion que je tire, à ce jour, de ce que je lis et analyse quotidiennement. A savoir que nous devons changer de paradigme. Autrement dit changer de
monde. Tout réinventer, tout recréer. Mais surtout bannir le mot "LUTTE" de notre vocabulaire et pour ma part j'ai trouvé ce qui me fait encore avancer : "NOUS SOMMES CEUX QUE NOUS ATTENDIONS !"
- Ainsi, j'entends non point attendre un quelconque salut de je ne sais qui (car je suis athée). C'est au fond de chacun d'entre nous que réside l'énergie de changer de paradigme et mon but est
d'arriver à mutualiser cette énergie afin que nous soyons tous connectés pour y arriver... Aujourd'hui je ne suis rien, ni personne dans ce monde. J'attends que mon heure sonne !

Nous sommes sociaux !

Articles récents