Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Chaleur, cyclones et réfugiés climatiques

Publié par Dav sur 13 Juillet 2012, 15:32pm

Catégories : #Environnement

Chaleur, cyclones et réfugiés climatiques

© Flickr.com/ banyanman /cc-by-nc-sa 3.0
 

Les inondations dans le Sud de la Russie, ce n’est que le début des cataclysmes de l'été. L’Europe sera à nouveau en proie à la chaleur anomale, les régions côtières américaines et l’Asie du Sud-Est – en proie à des cyclones puissants.

Les fléaux naturels deviennent de plus en plus prévisibles et constitueront en perspective un phénomène normal. Selon les experts de La Voix de la Russie, cela provoquera une vague de migrations climatiques ce qui équivaut à une catastrophe humanitaire mondiale.

 

Les sécheresses dans le Sud de la Russie et de l’Europe auront lieu tous les deux à trois ans, en perspective plus souvent. Cela concerne également les inondations. Les fluctuations de température n’ont plus rien d’extraordinaire. Au micro le chef du programme Climat et énergie du WWF russe Alexei Kokorine :

 

" Il convient de signaler les régions où sévissent les cyclones tropicaux : Floride, Etats-Unis, Asie du Sud-Est. Les tempêtes sont de plus en plus puissantes et portent un préjudice de plus en plus sérieux. Cela concerne, en outre, les territoires côtiers à haute densité de population ce qui entraîne des tragédies. Par exemple, l’inondation à Bangkok. Moscou a été il y a deux ans en proie à une chaleur anomale. Des centaines de milliers de personnes ont péri suite à l’inondation au Pakistan. Il est possible de pronostiquer une chaleur anomale en été et l’absence de précipitations du Portugal à l’Ouest de la Chine ".

 

Cependant, le climat change non seulement à proximité des mers et des grands fleuves. Il est pratiquement impossible de vivre dans les régions montagneuses. Les gens s’installent sur les plaines, comme en Asie centrale. De l’avis des experts, des centaines de milliers de réfugiés climatiques afflueront dans dix à vingt ans à venir dans les pays d’Europe du Nord et en Russie, constate le chef du département énergétique de Greenpeace russe Vladimir Tchouprounov :

" Les montagnards abandonnent de plus en plus souvent leurs foyers au Tadjikistan pour s’installer dans les plaines et partir ensuite à l’étranger, notamment dans la Fédération de Russie. Ce problème concernera tout le monde : 200 à 300 millions de réfugiés climatiques s’installeront dans les pays voisins. La Russie qui est parmi ces pays accueille déjà les migrants ".

 

Les fléaux naturels modifieront graduellement le paysage de la planète. Selon certains experts, le niveau de l’Océan mondial monte d’un mètre suite au réchauffement global et, par conséquent, des centaines de milliers de villes s’avèrent immergées : Venise et Saint-Pétersbourg, ainsi que le littoral de l’Asie du Sud-Est et les Etats-Unis, les îles du Pacifique et de l’océan Indien. /L

 

La voix de la russie
publi 3-4Vers un nouveau paradigme
2012 et apres

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents