VIANDE DE CHEVAL - Nouveau rebondissement dans le scandale de la viande chevaline en Europe. Selon le site anglais du journal The Independent, une partie de la viande de cheval vendue dans les rayons surgelés des supermarchés en France, en Grande-Bretagne et en Suède, pourrait en fait se révéler être de la viande d'âne.

LIRE AUSSI : Les dernières informations sur le scandale de la viande de cheval

Le média britannique explique que c'est une loi, adoptée maintenant il y a six ans mais seulement appliquée récemment, qui serait à l'origine de ce nouvel élément d'information. Celle-ci interdit en effet les chevaux sur les routes en Roumanie, le pays dont sont originaires les viandes incriminées.

Or pendant des siècles dans ce pays, les chariots tirés par des chevaux, mais aussi des ânes, étaient une forme commune de transport, rappelle The Independent. Mais après le changement de code de la route, des centaines de milliers d'animaux ont été envoyés à l'abattoir.

Ce qui pousse aujourd'hui des représentants de l'industrie alimentaire française à spéculer sur le fait qu'une partie de la viande de cheval vendue dans les supermarchés pourrait donc être de l'âne.