Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Chine : éviter la panique après une victime de la grippe aviaire

Publié par Dav sur 2 Janvier 2012, 20:35pm

Catégories : #Sciences

Grippe

Un an et demi après le dernier cas recensé, un chauffeur d'autobus de Shenzen, la grande ville du sud de la Chine proche de Hong Kong, est décédé samedi du virus mortel de la grippe aviaire. Les autorités chinoises ont appelé la population à ne pas paniquer.

Cet homme de 39 ans, M. Chen, a été pris de fièvre le 21 décembre avant d'être transporté 4 jours plus tard à l'hôpital. Une pneumonie grave lui a d’abord été diagnostiquée mais il a ensuite été testé positif au virus H5N1 de la grippe aviaire, constituant ainsi le tout rpemeir cas depuis près de 18 moins, a indiqué le département de la Santé de Shenzen. "Jusqu'à présent, les 120 personnes qui ont été en contact avec cet homme récemment ne présentent aucun signe de maladie".

La victime n’avait a priori eu aucun contact avec des volatiles et "aucune information concernant des oiseaux malades" n‘a été révélée, a précisé le bureau de l'Agriculture et de la Pêche. Il n'y a donc "aucune raison pour l'instant d'abattre des volailles", a t-il ajouté. Rien ne prédisait ce décès un an et demi après le début de l’épidémie. Pourtant, Hong Kong, ville voisine de Shenzen, a élevé son niveau d'alerte à la grippe aviaire dès mardi et a stoppé toutes les importations de volaille vivante après la mort mi-décembre de trois volatiles porteurs du virus H5N1. Hong Kong a en effet été le premier pays à connaître une épidémie de grippe aviaire d'importance en 1997 qui avait fait 6 victimes après la mutation du virus.

A l’heure actuelle, les autorités craignent que le virus mortel dans 60% des cas ne connaisse un pic d'infection début 2012. Par ailleurs, la contamination par le virus H5N1 s’est toujours faite de l'animal vers l'homme, mais les scientifiques redoutent qu'une mutation du même genre ne permette la contamination d'homme à homme, ce qui pourrait provoquer une pandémie meurtrière.

Malgré tout, les autorités de Shenzhen ont tenu à rassurer la population : "le virus ne peut pas se propager entre personnes, et il ne faut pas que les citoyens de Shenzhen paniquent", a déclaré le Centre de contrôle des maladies de Shenzhen cité par l'AFP

 

Maxisciences

HorizonForet-1

Dav

Commenter cet article

lasorciererouge 01/02/2012 18:17


http://www.sylviesimonrevelations.com/article-experimentation-sur-les-humains-sans-leur-consentement-98386460.html


...voila autre chose de très inquiétant...nous ne sommes pour eux que des cobayes !!  

kevin 02/01/2012 21:30


tous est clair maintenant le virus modifié h5n1 creer en laboratoire le plan attacker la chine avec arme biologique pour quil aille comme dans lacien article le ''rume''

Nous sommes sociaux !

Articles récents