Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Comment faire face à la disparition physique d'un pays

Publié par Dav sur 23 Juin 2013, 12:00pm

Catégories : #Climat

 

Qui dit réchauffement climatique dit fontes des glaces, montée des eaux, engloutissement des terres émergés… Bref, une réelle catastrophe environnementale ! Et même si Barack Obama a déclaré mercredi vouloir faire plus pour lutter contre le changement climatique, les conséquences sont déjà là…

 

Comment faire face à la disparition physique d'un pays
  Crédit photo : http://vincent.callebaut.org/

La GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) estime que d’ici 2100, le niveau des océans pourrait augmenter de 50cm à 1 mètre. Et avec ce phénomène, ce serait 6% des terres émergentes des Pays-Bas, 18% de celles du Bangladesh et prés de 80% de plusieurs atolls en Océanie qui serait engloutis. De plus en plus de personnes se déplacent en prévision de la disparition des îles. D’ici 2060, 500 millions de personnes seront exposées à un risque constant d’inondations. On voit alors naître un nouveau phénomène : celui des réfugiés climatiques. En effet, c’est une grande première à laquelle nous devons faire face : la disparition physique des pays ! Si l’on savait déjà comment gérer la disparition politique d’un État, la situation inédite à laquelle nous sommes confrontés pose ici un problème de droit international. Que faire de ces populations qui se retrouvent à la rue ?

Il faudra bien sur les déplacer. Mais la question est de savoir où. Certains pays ont déjà déclaré ne pas être en mesure d’accueillir ces réfugiés climatiques. Pourtant, des solutions devront être trouvées. Pour cela, il va falloir revoir totalement la conception de nos villes et de nos habitations. « Futur par Starck », un reportage diffusé sur Arte il y a peu, dévoile le travail de Vincent Callebaut, architecte belge qui a déjà réfléchi à la question. C’est à travers deux projets qu’il propose des solutions pour les réfugiés climatiques.

Le premier projet, Lilypad, est une réelle cité flottante capable d’accueillir plus de 50 000 habitants. Elle est autosuffisante et peut se déplacer partout dans le monde. Avec une coque végétalisée, la faune marine est attirée pour faciliter la pêche. En plus de cela, hydrolienne, éolienne, photovoltaïque… tout a été réuni pour permettre à cette ville flottante de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme !

Dans la continuité, Vincent Callebaut a également créé le projet Dragonfly. Celui-ci ne se passe plus en mer mais est ancré au cœur des villes. En s’inspirant des fermes verticales, l’architecte a imaginé un bâtiment en forme d'immense aile de libellule composée d'une structure en verre et en acier. En combinant logements et bureaux avec culture de fruits et légumes et élevage d'animaux, Dragonfly permet de loger 50 000 personnes et d’en nourrir 150 000. L’idée est ici de fusionner le lieu de production avec le lieu de consommation.

Si ces projets semblent plus utopiste que réalisable, ils permettent cependant de réfléchir à la question du réchauffement climatique et aux adaptations que nous devrons faire ! Un peu d’espoir dans un contexte pas toujours rose… 

 

http://www.developpementdurable.com/environnement/2013/06/A6691/comment-faire-face-a-la-disparition-physique-dun-pays.html

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Deshayes 25/06/2013 20:08


Est-ce le même Barack Obama qui demande à ses généraux de tuer des citoyens américains ?


http://stopmensonges.com/obama-demande-ses-generaux-si-ils-sont-pret-tirer-sur-le-peuple-americain/


Les scénarios qui sont exposés sont basés sur lobbying pour construire des bâtiments qui seraient tellement chers qu'ils seraient reservés exclusivement aux plus riches, s'ils survivent.....d'ici
là il y aura eu de grands chagements sur la planète.

Nous sommes sociaux !

Articles récents