Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Constat sur les derniers évènements (janvier 2011)

Publié par Dav2012 sur 15 Janvier 2011, 09:01am

Catégories : #Environnement

 
 

 

 *Image: photo de la NASA d'un nuage de l'espace toxique, un "Noctilucent clouds"

 

14 janvier 2011

 

Constat 1

 

Les pôles magnétiques de la Terre s'inversent et de façon assez significative pour influer sur les instruments de repérage et d'orientation [voir l'incident de l'aéroport de Tampa dans les article plus bas].  Le rôle du champ magnétique terrestre est extrêmement important pour protéger la planète de ce qu'on appelle le "vent solaire" et d'autres influences électromagnétiques de l'espace.  La "magnétosphère", qui est entraînée par le champ magnétique de la Terre, sert comme une sorte de barrière électromagnétique afin d'empêcher les rayons dangereux d'atteindre la surface de la planète.  Voici une image qui en fait la démonstration.

 

Constat 2

 

L'inversement de la polarité du champ magnétique de la Terre se produit à tous les quelques milliers d'années.  C'est ce qu'on appelle une "inversion géomagnétique".  Entre ces inversements, le champ magnétique peut devenir très faible et chaotique, ce qui provoque de la "turbulence" qui peut causer des écarts au niveau de la magnétosphère.  Ces lacunes ou faiblesses magnétiques peuvent permettre à des influences extérieures de pénétrer profondément dans la magnétosphère, allant même jusqu'à atteindre l'espace où les oiseaux volent...

 

La semaine dernière, un rapport du Ministère de la Russie des situations extrêmes (MCHS) a averti que la magnétosphère de la Terre a été affaiblie, permettant ainsi la création de nuages toxiques avec lesquels des oiseaux auraient été en contact.  Ces nuages existent à haute altitude (environ 50 miles), ils accumulent de la poussière de l'espace ainsi que d'autres éléments.  Ce qui est vraiment intéressant ici, c'est que ces "nuages nocturnes lumineux" ("Noctilucent clouds") exposent une haute réflectivité radar.  Cela signifie que ces nuages créent une large signature radar sur les systèmes de suivi métérologique.

 

Constat 3

 

Ces "nuages nocturnes lumineux" ont été détectés par des radars métérologiques en même temps et au même endroit où des oiseaux ont trouvé la mort.  Là, ça devient intéressant:..  Au Nouvel an, quand les oiseaux ont commencé à tomber du ciel en Arkansas, le "National Weather Service", situé à North Little Rock, a documenté un phénomène inhabituel sur ses écrans-radar.  Selon un officier, la signature-radar n'indiquait pas un nuage de pluie, mais quelque chose de complètement différent Environ au même moment, les oiseaux ont commencé à tomber du ciel.

 

Au cours des dernières semaines, des centaines de milliers d'oiseaux et de poissons ont été retrouvés morts dans le monde entier.  [voir article précédent]. Voici une théorie qui pourrait expliquer ce phénomène des morts massives et subites d'oiseaux et de poissons.  Il est fort probable que les nuages mortels de l'espace puissent avoir atteint la basse atmosphère et tuer ainsi des oiseaux en vol, après quoi ceux-ci sont tombés sur le sol.  Les traumatismes énonçés dans les rapports pourraient être liés simplement au choc des oiseaux sur le sol.  Mais qu'est-ce qui se trouve dans ces nuages qui aurait créé la mort des oiseaux?  Il est possible que ces nuages se soient déplaçés dans la magnétosphère, créant des radiations mortelles qui auraient fait "cuire" les oiseaux en vol.  Toutefois, cette explication est peu  probable à cause que de nombreuses plantes et arbres de la région auraient dû eux aussi subir les effets.

 

Une autre possibilité est que les nuages mortels de l'espace pourraient avoir "congelé" les oiseaux en vol par des mouvements d'air extrêmement froids.  Encore une fois, un tel évènement aurait aussi touché les arbres et plantes au niveau du sol.

 

L'explication la plus probable est que les oiseaux ont été tués en vol par des changements dans la composition de l'air qu'ils respiraient.

 

Il s'avère que les nuages de l'espace sont majoritairement composés d'un gaz toxique connu sous le nom de cyanure d'hydrogène

 

Est-ce que les humains seront les prochains?

 

Ce qui est inquiétant, c'est que si ces nuages de cyanure d'hydrogène peuvent atteindre notre basse atmosphère, théoriquement, ils peuvent aussi atteindre le niveau du sol.  Alors, si un nuage toxique descendait sur une grande ville comme New York, il provoquerait la mort instantanée de millions de personnes.  Personne ne pourrait survivre à un tel nuage.

 

Comme l'explique le site Wikipedia, le cyanure d'hydrogène est extrêmement meurtrier:

 

"Une concentration en cyanure d'hydrogène de 300mg/m3 dans l'air tue un être humain en 10 minutes.  On estime que le cyanure d'hydrogène, à une concentration de 3500 ppm (environ 3200mg/m3) va tuer un homme en 1 minute.  La toxicité est causée par les ions de cyanure, ce qui arrête la respiration cellulaire en inhibant une enzyme appelée cytochrome c oxydase."

 

Fait intéressant, l'utilisation de produits chimiques composés de cyanure d'hydrogène a été développée par nul autre que L'IG Farben, un géant pharmaceutique de l'Allemagne Nazie qui a été démantelé pour devenir par la suite les géants pharmaceutiques d'aujourd'hui, dont la compagnie Bayer...

 

Le cyanure d'hydrogène est largement reconnu comme une arme chimique et est encore utilisé pour la chasse aux baleines.

 

Constat 4

 

Est-ce que les morts d'animaux pourraient être le résultat de tests d'armes chimiques ou autres?

 

Les scientifiques à Abu Dhabi ont connu un succès considérable en amenant de la pluie dans cette ville grâce à l'utilisation de systèmes de contrôle de la météo en Europe.  Le projet HAARP, aux États-Unis, est un programme de faisceaux de haute énergie dirigés dans l'ionosphère.  Bien que nous n'ayons aucune preuve de cela, il est concevable que la technologie HAARP pourrait modifier la magnétosphère d'une manière qui contribue à l'invasion de nuages de l'espace toxiques dans notre basse atmosphère.  Avouons que si c'est le cas, cette arme est d'une  puissance incroyable pour attaquer l'ennemi, il ne s'agit que de créer les conditions pour que les nuages soient dirigés au-dessus d'une ville et en très peu de temps, provoquer la mort de très nombreuses personnes.  Un tel évènement serait facilement associable à une catastrophe naturelle, et cacherait ainsi l'utilisation d'une arme atmosphérique...

 

Tout cela ne reste que des spéculations, nous n'avons aucune preuve tangible.

 

Le site officiel du HAARP http://www.haarp.alaska.edu/ se décrit comme une installation pour l'étude de la physique de l'ionosphère et de la science radio.  Il affiche un diagramme montrant les ondes HAARP rebondir sur l'ionosphère, rayonnant à travers les "irrégularités" pour finalement parvenir à un satellite en orbite.  Ces satellites sont généralement placés sur des orbites géostationnaires, à peu près à 26 000 miles au-dessus de la Terre, beaucoup plus élevés que les 50 miles où les nuages toxiques de l'espace sont situés.

 

Il semble que le projet HAARP n'est pas un sujet facile puisque les responsables gouvernementaux ne répondent à strictement aucune question.  D'ailleurs, Jesse Ventura a frappé tout un mur!

 

Est-ce que HAARP est utilisé comme arme pour provoquer des nuages toxiques qui entrent dans notre basse atmosphère et qui est responsable  des morts des dernières semaines?  Nous ne pouvons l'affirmer parce que nous ne pouvons le prouver.  Ce que nous savons toutefois, c'est que HAARP ne parle pas de ce qu'il fait et qu'il est un programme qui va au-delà d'expériences-radio!

 

Nous savons que des choses étranges se produisent aux pôles magnétiques de notre planète et au niveau des systèmes métérologiques.  Nous savons que les oiseaux sont littéralement tombés du ciel, que des millions de poissons sont morts et que des espèces disparaissent.  Ces fait ne sont pas à prendre à la légère.  Ils peuvent être causés par des évènements naturels et par des actions humaines.  Dans les deux cas, ça n'a rien de rassurant et ça pourrait un jour faire tomber bien des hommes...

 

Source:
http://www.naturalnews.com/030996_bird_deaths_pole_shift.html

Commenter cet article

lasorciererouge 16/07/2012 00:21


Passkey DE "NAARR" à "Philadelphia Experiment"


...


Jusqu'à présent, comme si vous étiez tous les points de consigne, mais il serait la fin, si ces jours ne sont pas un nouveau spectacle dans ce tout à fait révolutionnaire dans ses
dimensions la théorie est corrélée principalement avec les résultats de l'impact et tangible des États-Unis du programme "HAARP" , qui a écrit "Douma", un journal sur Avril 16, 2011 Ce théorie a
été créé par le Brésilien physicien Dr Aquino Fran en Décembre (à partir de maintenant le nom de «l'homme le plus dangereux en vie" à cause de ses vues peu orthodoxes), et les résultats et
confirmée par le médecin grec d'Athènes TEI M. Stavros Dimitriou (Dimitriou Stavros). Brillant physicien brésilien a publié ses recherches, en citant d'autres sources 30 serioznvi
nombreux qui montrent que, en fait HAARP est incroyablement grande et la pensée profonde, dont la plupart des chercheurs de cette technologie énergétique visokochastotna
ignorent. C'est que HAARP est à bien des égards à gérer et à contrôler le temps et
l'espace . Et cela vient de son sur Décembre Fran Aquino (Dr Fran De Aquino) a conclu que la communauté scientifique derrière
HAARP est maintenant capable de se déformer le temps . Par exemple,
populairement parlant, il affirme que si la structure d'un objet est traité avec un champ électromagnétique uniforme en matière de technologie ELF, sa masse pourrait être déplacé vers un avenir
différent en ce qui concerne les observateurs extérieurs. Et il a effectivement lieu!





"L'homme le plus dangereux en vie" : le physicien brésilien Dr Fran De Aquino
analogie que le Dr Aquino fait dans sa recherche est liée à un paquebot grand. Il explique que le navire est fait d'acier, mais si elle est soumise à des effets
d'uniforme elfe domaine de la technologie magnétique avec une fréquence et l'intensité, il quitte le navire de notre temps à un autre moment. Mais cependant, si elle n'est pas
uniforme dans sa table, chaque partie du navire fera sa transition, mais à des moments différents dans l'avenir. Pour le champ électromagnétique est important que toutes les parties
du navire sont d'une structure. Mais à la différence du navire, les gens qui sont sur ​​elle à faire la transition à différents moments dans le futur en raison du coefficient de
conductivité différente et la densité du corps de ce navire.
Ce qui est remarquable, c'est que c'est presque la même scénario pour la performance de "Philadelphia Experiment" en 1955 a décrit le prétendu témoin de ce qui s'est passé est
signé par Carlos M. Allende (Carlos Allende), en fait pensilvanetsa Karl M.Alen. Maintenant considéré comme l'histoire fictive d'une expérience menée avec le navire "Elridzh" en 1943
et ayant son nom de guerre "Rainbow", obtenir une explication très plausible. Théorie fait par le physicien brésilien couvrir entièrement ces défenseurs de l'histoire qui insistent
sur ​​la réalisation de l'expérience par le gouvernement américain a utilisé caché à cette journée de dossiers, le grand inventeur et intouchable génie Nikola Tesla. Ekcperiment
militaire a cherché à obtenir l'invisibilité complète, mais il a échoué et s'est terminé tragiquement, parce que le navire a encore du transport spatial, mais les différentes
parties "ont été pris au piège dans une anomalie temporelle" . A également
augmenté énormément soupçon que la majorité de la technologie NAARR ont été actualisées et des versions améliorées de la recherche et les conclusions de Nikola Tesla, qui s'appuient sur ​​les
dernières connaissances scientifiques du XXI e siècle pour le monde invisible.





Nikola Tesla
Et si la route doit être résolu le mystère de la "Philadelphia Experiment". Mais encore une autre question troublante - comment le programme sera utilisé NAARR - les
guerres météorologiques vous faire participer des anomalies géophysiques de manipuler la gravité de la distorsion du temps et de l'espace là-bas, et donc en petits groupes pour l'avenir ... Cette
la technologie d'aujourd'hui et les gens fous que le temps peut avoir son propre - le premier départ serait "recevoir le signal" de quelque part, ne sont pas en mesure de réellement analyser
l'environnement autour d'eux, etc Mais pourquoi les scientifiques ne savent se sont rendus coupables? À un moment donné, et leur «pain» est très amère
...


Associer Kotev Nicolas, Ph.D. Histoire

lasorciererouge 30/06/2012 22:07


http://www.tagtele.com/videos/voir/70090/1/

lasorciererouge 27/05/2012 23:57


EISCAT LE HAARP SECRET EUROPEEN


 








EISCAT (European Incoherent Scatter Scientific Association)


L'association scientifique EISCAT est une organisation internationale de recherches, qui exploite trois installations de radar à diffusion incohérente à 931 MHz, 224 MHz et 500 MHz, dans le nord de la Scandinavie.
Il est financé et exploité par les conseils de recherche de la Norvège, Suède, Finlande, Japon, France, le Royaume-Uni et l'Allemagne (collectivement, les EISCAT Associates).

EISCAT (European Incoherent Scattter Scientific Association) étudie l'interaction entre le Soleil et la Terre par l'intermédiaire des perturbations dans la magnétosphère et les régions ionisées
de l'atmosphère.
(ces interactions pouvant également donner lieu à de spectaculaires aurores boréales)
Les radars sont utilisés pour des programmes communs de recherches, et servent aussi à mener des programmes spéciaux.
Pour les programmes spéciaux, le temps d'utilisation des installations est comptabilisé et réparti entre les associés selon des règles qui sont publiés de temps en temps.


Un émetteur EISCAT est situé à proximité de la ville de Tromsø,en Norvège.



Deux stations supplémentaires de reception sont situées :
-à Sodankylä, Finlande,





Le 22 août 1996, l'un des Très Grands Equipements cofinancé par le CNRS, le radar à diffusion incohérente " Eiscat Svalbard Radar" (ESR), sera inauguré sur l'île Svalbard, à 80¡ de latitude Nord.
ESR est consacré à l'étude de la haute atmosphère et de l'ionosphère, et au couplage entre le Soleil et la Terre (interaction vent solaire/ magnétosphère terrestre). Les premiers tests
d'observation de l'Eiscat Svalbard Radar ont eu lieu le 16 et le 17 mars 1996 et ont été concluants. Ce radar a été construit grâce à une collaboration entre l'Allemagne, la France, la Grande
Bretagne, la Finlande, la Norvège et la Suède dans le cadre de l'association scientifique EISCAT (European Incoherent Scatter Scientific Association). Outre le radar de Svalbard, EISCAT est
composé de deux antennes radar réceptrices situées à Kiruna en Suède et à SodankylŠ en Finlande et de deux antennes émettrices, réceptrices situées à Troms¿ en Norvège. En novembre 1995, le Japon
avec le National Institute of Polar Research of Japan est devenu le septième membre de la Société EISCAT, ouvrant la perspective d'une seconde antenne sur l'île de Svalbard. "
http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/n26a2.html


EISCAT exploite également une installation de réchauffeur ionosphérique à Ramfjordmoen (y compris un Dynasonde) pour appuyer diverses actif des expériences de
physique du plasma dans les hautes latitudes ionosphère.
http://www.eiscat.se:8080/heating/






" Les recherches autour de EISCAT et ESR sont essentiellement fondamentales. Le radar a été construit pour étudier l'atmosphère et l'ionosphère polaires. L'étude du couplage magnétosphère -
ionosphère - thermosphère avec son système de courants, son champ de convection et la dynamique des neutres est un des objectifs prioritaires. L'échappement des ions de l'ionosphère vers la
magnétosphère, le bilan de l'énergie déposée par le champ électrique, par les précipitations dans l'atmosphère terrestre et l'apport au niveau de la Terre que ceci représente est toujours un
sujet ouvert. En outre grâce à ESR, on espère découvrir à quoi ressemble la reconnection transitoire entre le champ magnétique interplanétaire et le champ magnétique terrestre, comment est
composée l'ionosphère polaire, aussi bien en terme de composition ionique que de températures, ou encore cartographier la circulation ionosphérique globale au dessus de la calotte polaire

La compréhension de tous ces phénomènes a aussi son importance pratique dans les possibilités de prédiction de l'activité aurorale. Celle-ci - aurores discrètes
ou diffuses - perturbe la propagation des ondes électromagnétiques. La prédiction de cette activité est très importante pour les transmissions d'images de télévision dans les régions polaires,
pour les communications radio utilisant les fréquences HF et enfin pour des raisons purement militaires telles que la surveillance de la zone polaire. "
http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/n26a2.html

NP 16/01/2011 14:17


Article très intéressant, malheureusement l'affichage des liens en bleu est assez mauvais et les mots en violet sont aussi assez difficilement lisibles.

Amicalement


Dav2012 16/01/2011 16:47



Merci bien, je tache d'y remédier!



Nous sommes sociaux !

Articles récents