Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Création d'un système d'alerte multimédia national à destination de la population

Publié par Dav sur 30 Septembre 2011, 18:19pm

Catégories : #Environnement

Le chef de l'État a annoncé un nouveau dispositif d'alerte multimédia en cas de tempête et d'inondation. À l'occasion du 118e congrès des sapeurs-pompiers à Nantes ce week-end, Nicolas Sarkozy a évoqué un système d'alerte et d'information des populations (SAIP) qui fonctionnera via des sirènes mais aussi des messages diffusés à la radio, à la télévision et sur les téléphones portables.

Ce projet, qui ne verra pas le jour avant trois ans, après le lancement prochain d'une procédure de marché, fait écho aux propositions de loi votées en mai dernier par le Sénat et présentées par le sénateur Bruno Retailleau (DVD). Le parlementaire, qui avait présidé la mission d'information consacrée à Xynthia, avait pointé une foule de défaillances expliquant le drame. Parmi elles, l'absence de moyens pour toucher la population en cas de danger imminent. Entre autres propositions, il avait donc suggéré «un dispositif permettant d'envoyer en masse des SMS pour prévenir les populations du risque». Avec, en parallèle, la nécessité de diffuser l'alerte par le biais des sirènes. «Cette annonce du chef de l'État va évidemment dans le bon sens. La culture du risque est dans notre pays quasi inexistante. Il est temps de s'y mettre», a commenté dimanche Bruno Retailleau.

Ce futur système d'alerte multimédia pourrait être activé dans bien des cas en France, qui n'est pas épargnée par diverses catastrophes. Parmi elles, rappelons la tempête de décembre 1999 qui avait dévasté le pays et provoqué 91 morts en Europe, ou encore les inondations de juin 2010 dans la région de Draguignan où les pluies torrentielles avaient fait 25 morts. «N'oublions pas aussi que les côtes méditerranéennes sont exposées à un risque de tsunami», souligne-t-on Place Beauvau.

Les risques de submersion marine iront d'ailleurs en s'aggravant, selon les experts. En cause, le changement climatique, qui augmente le niveau de la mer et expose les habitants à de possibles sinistres. À cela s'ajoute une pression démographique sur les côtes. Selon une étude des Nations unies, 80% de la population mondiale vivra d'ici à 2020 sur une bande de 100 km le long du littoral. Selon Bruno Retailleau, la France n'échappera pas à cette tendance.
Exercices de simulation

Mais un dispositif moderne d'alerte comme le souhaite le chef de l'État ne règle pas tout. En vigueur au moment de Xynthia, en février 2010, il n'aurait peut-être pas empêché les effets de la tempête meurtrière. Car encore faut-il bien identifier le danger. Or en l'espèce, «le risque d'inondation par la submersion marine n'avait pas été correctement évalué», avait souligné la mission d'inspection interministérielle mise en place au lendemain du drame. Dans ses bulletins d'alerte, Météo-France avait certes parlé de «très fortes vagues déferlant sur le littoral». Mais le risque de montée n'avait pas été «quantifié», selon son directeur général adjoint. Dans les prochains jours, Météo-France va d'ailleurs livrer dans ses bulletins une information nouvelle, relative à la vigilance «vague-submersion» pour chaque département littoral. Un niveau de vigilance sera établi à partir des prévisions du niveau de mer et de hauteur de vague.

De son côté, le rapport final du Sénat sur la tempête Xynthia avait aussi mis en évidence la nécessité de mettre en place des exercices de simulation fréquents afin d'inculquer les réflexes salvateurs. Ce sont les plans communaux de sauvegarde mis en œuvre par les maires qui fixent dans le détail la marche à suivre en cas de catastrophes naturelles. Or, sur les 10.546 communes soumises à cette obligation, la moitié seulement s'y est conformée. En mai dernier, le Sénat a adopté des dispositions pour accélérer le mouvement de mise en conformité. La balle est dorénavant dans le camp des députés.

 

Source : AFP

 

Une sirène ne protégera personne face à son destin; elle ne peut que créer la peur et attirer les événements.....

Dav   "2012 un nouveau paradigme"

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents