Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


De l'eau coule-t-elle sur Mars ? C'est en tout cas ce que suggèrent des images obtenues par la sonde Mars

Publié par David Jarry - Webmaster sur 12 Février 2014, 17:52pm

Catégories : #Espace

eau Mars

 
Et si de l’eau s’écoulait actuellement à la surface de Mars ? C'est en tout cas ce que suggèrent des images obtenues par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. Crédits : NASA/JPL-Caltech/UA/JHU-AP
 
Et si de l’eau s’écoulait encore aujourd'hui à la surface de Mars ? Aussi fou que cela puisse paraître, c'est ce que suggèrent des images obtenues par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter.
 

Y a-t-il actuellement des écoulements d'eau à la surface de Mars ? Si tel était le cas, il s'agirait à l'évidence d'une découverte majeure. En effet, s'il est avéré que de l’eau a bel et bien coulé par le passé à la surface de Mars (lire « Curiosity découvre les traces d'un probable écoulement d'eau sur Mars »), nul indice n'était en revanche venu jusqu'ici suggérer que de tels écoulements seraient actuellement en train de se produire.

 

Plus encore, l'idée même que de tels écoulements d’eau puissent encore exister aujourd'hui à la surface de la planète rouge apparaissait jusqu'à présent extrêmement peu probable, voire impossible, pour de nombreux planétologues.

Or, des images obtenues par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter au cours de ces derniers mois pourraient bien faire voler en éclats la vision de Mars comme une planète dénuée depuis longtemps de toute eau sous forme liquide…

Que montrent les images acquises par Mars Reconnaissance Orbiter ? Elles révèlent l'existence de traînées sombres, ressemblant à des marques de doigts (voir photo ci-dessus), situées sur les pentes martiennes. Des traînées sombres qui, lorsque l’été martien arrive et que les températures augmentent, s'étendent peu à peu…

 

Et ce n'est pas tout. Car la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a également détecté grâce à son spectromètre CRISM (Compact Reconnaissance Imaging Spectrometer for Mars)  que, lorsque ces traînées sombres s'étendent, la concentration des minéraux de fer présents sur ces mêmes pentes se met à augmenter. En d'autres termes, l’extension de ces traînées sombres semble corrélée à l’augmentation de la concentration en fer.

 

Qu'en déduire ? Selon les auteurs de l'étude, cela pourrait signifier que de l’eau liquide, contenant du fer sous forme de sulfate de fer par exemple, pourrait s’écouler sur Mars lorsque les températures saisonnières augmentent.

En revanche, à l'endroit où ces traînées noires ont été observées, le spectromètre CRISM de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter n'a pas directement détecté la présence d'eau. Ce qui ne veut pas forcément dire qu'elle n'est pas présente : en effet, la zone analysée par le spectromètre CRISM est plus large que les étroites traînées sombres. Par conséquent, si de l’eau liquide y est bel et bien présente, il est probable que les mesures réalisées par le spectromètre CRISM ne soient pas suffisantes pour permettre sa détection.

 

Ces résultats ont fait l'objet de deux articles intitulés « Spectral Constraints on the Formation Mechanism of Recurring Slope Lineae » et « HiRISE Observations of Recurring Slope Lineae (RSL) during Southern Summer on Mars », respectivement publiés en 2013 et 2014 dans les revues Geophysical Research Letters et Icarus.

 

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

gwendal 13/02/2014 00:57


S'il n'y a pas de sirop de grenadine ou de ricard, ça ne sert à rien!

Nous sommes sociaux !

Articles récents