Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


De mystérieuses petites sphères sur Mars intriguent les scientifiques.

Publié par Dav sur 17 Septembre 2012, 06:17am

Catégories : #Espace

 

mars-spheres-opportunity

 

Le nouveau véhicule martien, le Curiosity de la NASA, peut tenir actuellement le haut de l’affiche, mais de peur d’être oublié, le vétéran Opportunity découvre encore des pierres précieuses (d’un point de vue géologiques). Une analyse récente des affleurements rocheux près du bord ouest du cratère Endeavour a révélé un groupe dense de sphères de la taille de billes, qui ont déconcerté les experts.

 

Image d’entête : de petits objets sphériques (sphérules) remplissent cette vue sur Mars qui est une mosaïque combinant quatre images de l’imageur microscopique de l‘astromobile martienne de la NASA, Opportunity. (NASA/JPL – Caltech/Cornell Univ./ USGS/Modesto)

 

Les scientifiques de la NASA, travaillant sur la mission Opportunity, blueberries-Marsont dans un premier temps, pensé que les sphères ressemblaient à des structures connues sous le nom de “martian blueberries” (bleuets / myrtilles martiennes, dans l’image ci-contre). Des billes riches en fer, découvertes sur le site d’atterrissage du rover en 2004 et dont on pense qu’elles se sont formées il y a des millions d’années, lorsque la planète rouge était probablement assez chaude pour accueillir l’eau liquide.

Dans certains endroits, les minéraux sont précipités par l’eau lorsque celle-ci est diffusée à travers la roche, laissant derrière elle des masses dures et compactes. L’érosion a éventuellement exposé les sphérules (Petite masse sphérique) encastrées dans les affleurements, comme les myrtilles dans un muffin.

Des sphères similaires ont été trouvées dans le grès du Sud-Ouest américain et certains scientifiques pensent qu’elles peuvent détenir des indices pour trouver la vie microbienne sur Mars.

Ci-dessous : les panneaux solaires de l’astromobile Opportunity et une des vues les plus détaillées de l’ancien cratère martien, Endeavour.
 

null

Mais quand Opportunity a jeté un coup d’œil aux nouvelles sphères, à l’aide de son spectromètre à rayons X, le rover a constaté que ce n’était pas des blueberries. D’une part, les sphères ne contiennent pas autant de fer. Elles sont aussi beaucoup plus étroitement regroupés que les groupes précédents de blueberries et elles sont plus fragiles.

Selon le chercheur principal Opportunity, Steve Squyres de l’Université Cornell, a déclaré dans un communiqué la NASA.

Elles semblent être croustillantes à l’extérieur et tendre au milieu. Elles sont différentes de par leur concentration et de par leur structure. Elles sont également différentes dans leur composition et dans leur distribution. Donc, nous avons un merveilleux puzzle géologique en face de nous.

Heureusement, Opportunity est encore en bonne santé et les ingénieurs pensent que la robuste astromobile à encore assez de puissance pour étudier les mystérieuses petites sphères dans les semaines à venir.

A partir du Jet Propulsion Laboratory : NASA Mars Rover Opportunity Reveals Geological Mystery.

 

GURUMEDITATION

publi 3-4Vers un nouveau paradigme

2012 et apres

Commenter cet article

lasorciererouge 21/09/2012 23:06



Une pyramide découverte sur Mars


 





 



Le rover Curiosity vient de trouver sa première cible à analyser ! Il s’agit d’un intrigant caillou avec une
forme pyramidale qui se trouve à 2,5 mètres de sa position actuelle. Les scientifiques du Jet
Propulsion Laboratory sont surexcités. En fait, on dirait bien qu’ils viennent de décrocher le gros lot !


Selon John Grotzinger, au Caltech :



Quand on s’approche de la zone claire, on aperçoit des bandes sombres et fines d’origine inconnue. La diversité à
petite échelle devient plus évidente au fur et à mesure qu’on s’approche, ce qui nous fournit de nouvelles cibles pour nos recherches.



Le caillou en forme de pyramide sera le premier rocher analysé par le rover. Tout d’abord, le spectromètre dans le
rayonnement X des particules alpha monté sur le bras du rover va se mettre en action, puis la ChemCam (la caméra munie d’un laser se trouvant sur le mât) va donner ses premières analyses. Ces
données donneront des infos précises sur le caillou baptisé « Jake Matijevic », d’après le nom du premier ingénieur en chef des systèmes d’opération en surface de MSL et du rover Curiosity.
Malheureusement, Matijevic est décédé le 20 août dernier à l’âge de 64 ans.


MàJ : Pour info, la pyramide mesure près de 25 cm de haut et 40 cm de large à la base.


 


Source: Gizmodo

Nous sommes sociaux !

Articles récents