Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Découverte d'un second code génétique dans l'ADN Humain

Publié par David Jarry - Administrateur sur 15 Décembre 2013, 18:23pm

Catégories : #Sciences

Depuis que le code génétique a été décrypté dans les années 60, les scientifiques pensaient que l'ADN des cellules contenait seulement l'information nécessaire à la production des protéines de l'organisme.

Depuis que le code génétique a été décrypté dans les années 60,

les scientifiques pensaient que l'ADN des cellules contenait seulement l'information

nécessaire à la production des protéines de l'organisme. (Illustration AFP/FRANK PERRY)

 

 

 

Des scientifiques américains ont découvert un second code dans l'ADN contenant des informations qui devraient donner un nouvel éclairage sur des mutations génétiques sur la santé et le développement des maladies, révèle une étude publiée jeudi. Depuis que le code génétique a été décrypté dans les années 60, les scientifiques pensaient que l'ADN - l'acide désoxyribonucléique - des cellules contenait seulement l'information nécessaire à la production des protéines de l'organisme.

Une machine à stocker de l'information

En fait, le génome utilise le code génétique pour écrire deux langages séparés et simultanément: l'un permet de fabriquer les protéines et l'autre donne des instructions aux cellules pour déterminer le contrôle des différents gènes, explique le Dr John Stamatoyannopoulos, professeur adjoint de génomique et de médecine à l'Université de Washington, dans le nord-ouest des Etats-Unis, un des co-auteurs de cette découverte parue dans la revue scientifique américaine Science du 13 décembre.

"Pendant plus de 40 ans on pensait que les changements de l'ADN affectant le code génétique n'avaient un impact que sur la production des protéines", note-t-il. "Cette découverte révèle que l'ADN est une machine incroyablement puissante à stocker de l'information que la nature a pleinement exploité de façon inattendue", souligne le Dr Stamatoyannopoulos.

Des retombées majeures

Ces deux codes dans l'ADN ont évolué de concert l'un avec l'autre, précisent ces chercheurs. Le code qui contrôle les instructions génétiques paraît contribuer à stabiliser certaines caractéristiques bénéfiques des protéines et la manière dont elles sont produites. Cette découverte a des retombées majeures sur la manière dont les scientifiques et les médecins interprètent le génome d'un malade, ce qui donne de nouveaux éclairages pour le diagnostic et les traitement des maladies, jugent les auteurs de cette recherche.

"Le fait que le code génétique puisse simultanément écrire deux types d'informations signifie que de nombreux changements dans l'ADN, qui paraissent altérer les séquences des protéines, pourraient en fait provoquer des maladies en perturbant les programmes de contrôle des gènes et même celui de production des protéines en même temps", explique le Dr Stamatoyannopoulos.

Cette recherche a été menée dans le cadre du projet international intitulé d'encyclopédie des éléments fonctionnels du génome humain appelé ENCODE et financé par l'Institut américain de recherche sur le génome. Le projet ENCODE vise à découvrir où et comment les codes des fonctions biologiques sont stockées dans le génome.

Commenter cet article

pascal 17/01/2014 18:26



gwendal 16/12/2013 00:07


Cette intrusion dans notre vie privée est vraiment pénible


Est-ce que, nous, simples personnes, allons arracher les poils de cul de ces scientifiques pour savoir s'ils s'essuient bien en sortant des toilettes...


Le génome humain appartient à tous les humains, et, de ce que je sais, ces scientifiques ne nous ont jamais demandé l'autorisation de fouiner dans notre intimité microscopique ...et sachant qu'ils ne travaillent pas pour
des philanthropes, leurs recherches ne peuvent que nous nuire

Nous sommes sociaux !

Articles récents