Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Découverte d'une nouvelle exoplanète habitable

Publié par Dav sur 3 Février 2012, 22:11pm

Catégories : #Espace

Conception d'artiste de la planète habitable GJ 667C et de son étoile (Crédits : Carnegie Institution for Science)

Hier, une équipe internationale d'astronomes a annoncé la découverte d'une nouvelle exoplanète potentiellement "habitable". Il s’agit de la quatrième de ces planètes situées hors du système solaire détectées par la communauté scientifique.

Pour la quatrième fois depuis un an, une nouvelle exoplanète potentiellement "habitable" a été découverte. Ainsi, selon des astrophysiciens ces planètes situées hors du système solaire seraient fréquentes, "Cette planète [rocheuse] est la nouvelle meilleure candidate pour maintenir l'eau liquide à sa surface et peut-être y abriter la vie telle que nous la connaissons", a expliqué jeudi Guillem Anglada-Escudé (Carnegie Institution à Washington) qui dirigeait l'équipe internationale d'astronomes qui l'a détectée.

Cette exoplanète (GJ 667Cc) tourne autour d'une étoile baptisée GJ 667C située à environ 22 années-lumière de la Terre (une année lumière équivaut à 9 460 milliards de km). Elle boucle son orbite en 28 jours et est environ 50% plus grosse que la Terre. Située à la bonne distance de son étoile, une "naine" moins chaude que notre soleil, cette planète a des températures ni trop chaudes ni trop froides, ce qui permet à l'eau de rester à l'état liquide à la surface. A titre de comparaison, si notre soleil était une ampoule de 100 watts, cette "naine" serait une petite ampoule de guirlande de Noël, explique à l'AFP Steven Vogt, professeur d'astrophysique à l'Université de Californie à Santa Cruz.

Mais comme la planète se trouve plus près de son étoile que la Terre du Soleil, les températures y sont clémentes et la luminosité similaire à celle de la Terre, ajoute-t-il. Toutefois, on ignore si cette exoplanète possède une atmosphère. Bien que son étoile (qui appartient à un système stellaire qui comprenant trois au total) ne paraisse pas propice à la présence dans son orbite d'une planète rocheuse potentiellement habitable, "nous avons trouvé cette exoplanète de type terrestre autour de cette étoile pauvre en métal et qui sont les plus courantes dans notre galaxie" (la Voie Lactée), précise le scientifique.

Encore de nombreuses étoiles à scruter

Ainsi, des planètes potentiellement habitables peuvent se former dans une grande variété d'environnements contrairement à ce qu’on pensait jusqu'ici, notent les auteurs de cette découverte publiée dans les Lettres du Journal d'Astrophysique. "Avec l'arrivée d'une nouvelle génération d'instruments, les chercheurs pourront scruter un grand nombre d'étoiles naines de la même catégorie pour découvrir des planètes habitables similaires", souligne Guillem Anglada-Escudé, professeur à l'Université de Göttingen (en Allemagne). "Un jour, on pourra aussi chercher des signatures spectroscopiques de la vie dans un des ces mondes" comme la présence d'oxygène et d'eau, estime-t-il encore.

Maxisciences

HorizonForet-3"Vers un nouveau paradigme"

2012 zet après

Commenter cet article

lasorciererouge 19/07/2012 07:20


Une galaxie spirale surgit du fond de l’Univers par hasard



     


19/07/2012




 Une trouvaille “unique” que les astronomes pensaient impossible jusqu’alors.


Coup de chance dans l’espace: des astronomes qui scrutaient le ciel lointain ont découvert par hasard dans leur télescope une galaxie spirale semblable à notre Voie Lactée mais unique en son
genre à une telle distance de la Terre.





“Une trouvaille unique”


“C’était vraiment un accident! Notre groupe menait une étude sur les galaxies génératrices d’étoiles datant du début de l’Univers”, à environ 10,7 milliards d’années-lumière. “Et voilà, sans
prévenir, BX442 a surgi de l’image avec sa structure en spirale”, raconte à l’AFP Alice Shapley, astronome à l’Université de Californie de Los Angeles.


“On n’arrivait pas à y croire! On ne s’attendait pas à une forme aussi belle étant donné que l’écrasante majorité des galaxies du début de l’Univers sont très irrégulières et grumeleuses”,
ajoute la chercheuse.


C’est grâce au télescope spatial Hubble qu’Alice Shapley et ses collègues ont découvert BX442 parmi quelque 300 autres galaxies très lointaines. Une trouvaille “unique”, selon eux, et que les
astronomes pensaient impossible jusqu’alors parmi des galaxies datant d’environ 3 milliards d’années après le Big Bang.





Un chaînon manquant ?


“La plupart des vieilles galaxies ressemblent à des trains qui ont déraillé”, résume Alice Shapley. Pourquoi BX442 est-elle si différente? Les astronomes, qui publient leur découverte mercredi
dans la revue britannique Nature, estiment que la galaxie naine qui flanque sa voisine à spirale n’y est sans doute pas étrangère.


Les deux galaxies sont en effet si proches l’une de l’autre que BX442 semble être en train d’avaler la galaxie naine, l’interaction des forces de gravitation unissant les deux corps donnant à
BX442 sa forme de spirale.


Selon les chercheurs, la nouvelle galaxie “représente le lien entre les vieilles galaxies beaucoup plus turbulentes et les galaxies à spirales en rotation que nous voyons autour de nous”, d’où
l’importance de continuer à étudier BX442.


(Source : AFP)

Nous sommes sociaux !

Articles récents