Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Découverte fantastique: 70 livres de métal trouvés en Jordanie pourraient changer l’histoire biblique

Publié par David Jarry - Webmaster sur 28 Février 2014, 18:40pm

Catégories : #Mythologies - Civilisations anciennes

Une découverte qui pourrait être la plus importante depuis la découverte  des manuscrits de la mer Morte, a alerté les spécialistes de l’histoire biblique. Une ancienne collection de 70 petits livres,reliés avec du fil, pourrait révéler certains des secrets des premiers temps du christianisme.

 
 
 
 
Les experts sont divisés dans l’opinion quant à leur authenticité, mais disent que vérifiée comme véritable allait devenir l’une des découvertes les plus importantes pour rivaliser en importance avec la Mer Morte en 1947.
 
Aucun n’est plus grand que la taille des   cartes de crédit ,ce sont des images, des symboles et des mots qui semblent se référer au Messie et, éventuellement, à la crucifixion et à  la résurrection. En outre, certains des livres sont scellés, suscitant des doutes quant à savoir si les universitaires peuvent affirmer  effectivement qu’elle est la collection perdue de manuscrits mentionnés dans le Livre de l’Apocalypse dans la Bible.
 
Les livres ont été découverts il y a cinq ans dans une grotte située dans une partie reculée de la Jordanie où il est connu que les réfugiés chrétiens ont fui à cet endroit, après la chute de Jérusalem en 70 AD .Des documents importants de la même période ont déjà été découverts dans la région.
 
Des essais métallurgiques préliminaires indiquent que certains des livres pourraient provenir  quelque part près du premier siècle après la  naissance de Jésus Christ. Cette estimation est basée sur la forme de corrosion qui se produit, dont les experts disent  qu’elle est impossible à réaliser artificiellement. Si cette date est vérifiée, les livres seraient les premiers de l’ère chrétienne, antérieurs  aux écrits de Saint Paul.
 
Le prospectus peut contenir des histoires contemporaines  aux derniers jours de la vie de Jésus, ce qui  a  excité plusieurs érudits – bien qu’ils prennent la question avec des pincettes en raison du fait qu’il y avait auparavant de nombreux cas de faux très sophistiqués.
 
David Elkington, un chercheur britannique de l’histoire religieuse antique et en  archéologie, et l’un des rares à examiner les livres, a déclaré qu’ils  pourraient bien être «la plus grande découverte dans l’histoire du christianisme."
«C’est excitant de penser que nous avons devant les yeux ,des articles d’occasion qui peuvent avoir été détenus par les premiers saints de l’Église», a-t-il ajouté.

 
Mais ces mystères trouvés dans leurs sites ancestraux ne sont pas la seule énigme à résoudre. Aujourd’hui, ses origines sont une énigme. Après leur découverte par un Bédouin jordanien, le trésor a été acquis par un Israélien, qui a dit que tout a été clandestinement placés  en dehors de la frontière,dans l’état  d’Israël, où ils sont disposés.
 
Quoi qu’il en soit, le gouvernement jordanien est en pourparlers au plus haut niveau afin  de rapatrier  et de sauvegarder la collection. Philip Davies, professeur émérite d’études bibliques à l’Université de Sheffield, a dit qu’il y avait des preuves solides que les livres ont une origine chrétienne parce les  plaques montrent une carte de la ville sainte de Jérusalem. 
«Quand j’ai vu cela, j’ai été choqué,» dit-il. "Il est clair qu’il s’agit d’une image chrétienne. Il y a une croix au premier plan, et derrière elle, ce serait une tombe [de Jésus], un petit bâtiment avec une ouverture, et derrière elle les murs de la ville. Ailleurs dans le livre,on  décrit aussi les murs et presque certainement ,il se réfère à ​Jérusalem. Il s’agit d’une crucifixion qui a lieu en dehors des murs de la ville ", dit le professeur.
L’équipe britannique actuellement en charge de la découverte craint que son présent "gardien" d’Israël peut envisager de vendre certains des livres au noir, ou pire … les détruire. Mais l’homme qui tient les livres nie tout et prétend qu’ils sont dans sa famille depuis 100 ans.
 

Dr Margaret Barker, ancien président de la Société pour l’étude de l’Ancient Testament, a déclaré: «Le Livre de l’Apocalypse parle de livres qui ont été scellés et ouverts uniquement pour le Messie. D’autres textes de la même période ont scellé des livres contenant des histoires d’une grande sagesse et d’une tradition secrète adoptée par Jésus à ses disciples les plus proches. C’est le contexte de cette découverte. "

 

__________________________________________________________

Source(s) : Mysteryplanet / Traduction : Michel Duchaine

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents