Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Des expériences au cœur de l'Europe pourraient causer une pandémie virale

Publié par David Jarry - Webmaster sur 27 Décembre 2013, 08:49am

Catégories : #Sciences

Expériences au cœur de l'Europe pourraient causer une pandémie virale

a publié : 23 décembre 2013 | 12:06 GMT Dernière mise à jour : 23 décembre 2013 | 12:07 GMT
 

50 Scientifiques de 14 pays a mis en garde la Commission européenne sur une possibilité de « réelle et non hypothétique » de fuite du pathogène nuisible d'un laboratoire situé aux pays-bas.

Le groupe, qui comprend plusieurs lauréats du prix Nobel, a dénoncé dans une lettre envoyée à l'organe supranational possible double usage, civil et militaire, des expériences qui sont développées au centre médical Erasmus à Rotterdam.

Il est estimé comme « petit, mais finie » probabilité de "un accident de laboratoire qui conduirait à la propagation mondiale d'un virus muté, si il y a fuite". Cependant, disent les auteurs cités par le journal
« The Independent »« l'impact de cette propagation mondiale serait catastrophique ».

Les expériences controversées ont à avec le virus H5N1 aviaire bien connu, mais dans ce cas particulier est changements intentionnels, disent les scientifiques qui ont approché la Commission. Son objectif est de faire avec certaines nouvelles souches, pass et un oiseau un mammifère à mammifère à l'homme aussi facilement comme une infection de la grippe commune.

Pour les obtenir, Ron Fouchier microbiologiste et son équipe infecté à plusieurs reprises des centaines de furets de laboratoire. Maintenant sont sur le point de rendre publics les résultats : plusieurs phénotypes artificiels de l'immunité créé suite à un virus résistant à l'infection préalable.

Alors que les autorités néerlandaises avaient conseillé Fouchier que ses expériences avait besoin d'un permis d'exportation avant d'être publié dans un journal étranger, il a trouvé un protecteur en la personne du Président de l'European society of Virology, Giorgio Palu, qui a demandé à l'européenne Commission une intercession à Rotterdam lab pourrait continuer avec leur travaux et leurs publications.

C'est la raison que les 56 scientifiques constituerait une ingérence dans l'affaire. Selon lui, la prestigieuse société de virologie menti sur la nature des expériences. Il s'agissait ne pas de « reproduire ce qui existe dans la nature », mais pour créer des nouveaux cas d'infection virales possibles susceptibles de provoquer des pandémies, rappelle que les auteurs de la lettre.

Le message d'alerte n'exclut pas le que les spécimens de l'Erasmus Medical Center présentent de l'intérêt pour les militaires en matière de guerre biologique. En outre, à un moment donné terroristes pourraient utiliser son contenu ou les informations sur la façon de l'obtenir posté une fois. Les signataires de la lettre même considèrent nécessaires pour ces recherches dangereuses.


Texto completo en: http://131.253.14.66/proxy.ashx?h=ycumOnLN5Z7FrHQoa5xWTKrYsSTk2STC&a=http%3A%2F%2Factualidad.rt.com%2Fciencias%2Fview%2F115041-experimentos-europa-provocar-pandemia-gripe-aviar

Les scientifiques de 14 pays ont mis en garde la Commission européenne sur une possibilité de « réelle et non hypothétique » fuite pathogène nuisible d'un laboratoire situé aux pays-bas.

On estime comme « infime mais possible » la probabilité d'un accident de laboratoire qui conduirait à la propagation mondiale d'un virus muté, s'il y a unefuite.

 

 

Cependant,les auteurs cités par le journal « The Independent » disent que l'impact de cette propagation mondiale serait catastrophique ».

 

Les expériences controversées ont avoir avec le virus H5N1aviaire bien connu, mais dans ce cas particulier les modifications restent intentionnelles, selon les scientifiques qui se sont rapprochés la Commission.

L'objectif est de créer de nouvelles souches,qui non seulement se transmet d'un oiseau à un mammifère mais aussi d'un mammifère à l'homme aussi facilement qu'une infection de la grippe commune.

Ron Fouchier microbiologiste et son équipe ont infecté à plusieurs reprises des centaines de furets de laboratoire pour obtenir ce résultat.

 

Maintenant ils sont sur le point de rendre public les résultats :

*plusieurs phénotypes artificiels de l'immunité ont été créés suite à un virus résistant à l'infection préalable.

Alors que les autorités néerlandaises avaient fortement conseillé à Fouchier d'obtenir un permis d'exportation sur ces expèriences avant d'être publié dans un journal étranger, il a trouvé un protecteur en la personne du Président de l'European society of Virology, Giorgio Palu, qui a demandé à la Commission Européenne une intercession au Rotterdam lab pour continuer ses travaux et leurs publications.

 

C'est la raison pour laquelle 56 scientifiques constituent une ingérence dans cette affaire.

Selon eux, la prestigieuse société de virologie a menti sur la nature des expériences.

Il s'agissait de reproduire ce qui existe dans la nature, et pas de créer de nouveaux cas d'infections virales possibles susceptibles de provoquer des pandémies, rappelle les auteurs de la lettre.

Le message d'alerte n'exclut pas que les spécimens de l'Erasmus Medical Center présentent de l'intérêt pour les militaires en matière de guerre biologique.

 

En outre, à un moment donné des terroristes pourraient utiliser son contenu ou les informations sur la façon de l'obtenir.

 

Les signataires de la lettre considèrent ces recherches extrèmement dangereuses.

 

_________________________________________________________________________________

 

Malgré tout, cette histoire ne déffraie pas la chronique et c'est dans un silence médiatique assourdissant que cette affaire est menée.

 

Traduction rédaction

David Jarry  ©2013

 

Article original

http://actualidad.rt.com/ciencias

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

georgettelacombe 27/12/2013 11:28


ILS VEULENT NOUS VENDRE LEURS VACCINS PAR TOUS LES MOYENS ET CULTIVENT


NOS PEURS AU PLUS HAUT....IL FAUT VRAIMENT QUE CETTE MACHINERIE


DEMENTIELLE S'ARRETE ET QUE CES GENS SOIENT INTERNES:ce monde est fou.

daniel 27/12/2013 10:51


et voila,c'est bien ce que l'on dit, suite sans fin dans la demence humaine,l'irresponsabilite,on doit dire crime contre l'humanité, dans la serie grippes,


H...N et demain encore une autre et apres demain etc...ces labos...groupes/pharms,


nos politiques laxistes etc:il faut tout simplement a ces monstres leur faire "bouffer" leur mort :c'est completement fou cette affaire,ils l'a veulent leur


pandemie !! et que faisons-nous pour arreter ça, comme pour les chemtrails d'ailleurs = RIEN ! il va falloir peut-etre que ça nous tombe dessus pour qu'on


se reveille,mais la il sera trop tard !!!!!!!!!


 

Jophiel 27/12/2013 09:39


Il y a déjà quelques temps que cette affaire est sur le "feu" . Si ce virus mutant se retrouvait entre des mains malveillantes, la catstrophe serait planétaire, propagé par les voyageurs et
touristes au travers de tous les continents. Cela me fait penser à la fin du film "La planète des Singes: Le commencement " où un virus mortel est véhiculé via les vols commerciaux. Le danger
dans ce type de guerre bactériologique se sont les dommages collatéraux, et la non maitrise de la mutation de la souche. Bien évidement personne n'en parleras de cette menace, c'est plus "propre
" et incidieux qu'une guerre nucléaire. Il n'y auras que quand la pandémie seras déclarée que devant le fait accompli les autorités devront se justifier.

ummite 27/12/2013 09:31


c'est déjà mis en acte pour reduire la population mondiale à sa plus simple expression 500 000 000 de gens . ils sont tout de même très gentils de nous avertir qu'il est posssible que ...

Nous sommes sociaux !

Articles récents