Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Des foetus avortés brûlés pour chauffer des hôpitaux

Publié par David Jarry - Webmaster sur 25 Mars 2014, 17:30pm

Catégories : #Société

 Illustration © photo news.

Plus de 15.000 foetus avortés se sont retrouvés aux déchets hospitaliers et une partie d'entre eux ont été brûlés afin de chauffer des hôpitaux britanniques. Une information qui fait scandale au Royaume-Uni.

C'est la chaîne de télévision britannique Channel 4 qui a révélé cette pratique scandaleuse dans un reportage sur le milieu hospitalier. Vingt-sept hôpitaux britanniques auraient brûlé au moins 15.500 foetus issus d'avortements ou de fausse couche au cours de ces deux dernières années. Et au moins deux de ces établissements les auraient jetés dans un incinérateur qui transforme les déchets en énergie afin de chauffer leurs locaux.

Le reportage diffusé ce dimanche soir, et qui montrait également comment ces hôpitaux traitaient les parents en souffrance après la perte d'un bébé sans aucun égard, a fait grand bruit au Royaume-Uni. Le ministère britannique de la Santé a réagi en affirmant que cette pratique était "totalement inacceptable" et en y mettant un terme immédiatement.

 

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

gwendal 29/03/2014 00:44


@CarolineD, merci de ta compréhension. Effectivement je suis concerné par tous les sujets, car on vit tous ensemble ...pour le meilleur et le meilleur (le pire on l'a déjà depuis trop longtemps
et il y en a marre).


En fait, je remarque qu'on vit une époque où l'égoisme et l'empathie (et en allant plus loin: tous les défauts et toutes les qualités) sont tous très présents et de plus en plus haut chacun.
Je pense que c'est normal dans une fin de civilisation, et que ça ne peut que nous amener que vers le meilleur, enfin
...Car ça nous oblige a discuter, à nouveau

Caroline.D 28/03/2014 07:57


Vous devriez essayer de ne pas être aussi absolus dans vos propos.


Que Gwendal fasse débat sur le sujet des foetus montre déjà que c'est un homme très ouvert et concerné sur la question autant qu'une femme. Et il y a peu d'hommes qui auraient envie d'en
débattre.


C'est vrai aussi que les pratiques avec les foetus en angleterre sont contraires à certains principes sur la vie. C'est pour cela qu'en France on ne suit pas le même protocole. Mais je crois que
la solution n'est pas superbe non plus en France.


 


Et puis Merci hin ! Les femmes ne sont pas si infdèles que ça ! Cela fait 11 ans que je suis fidèle à mon mari, et je ne suis encore vieille, ni même dans l'age mur. Et j'ai un couple d'amis qui
sont ensembles depuis 7 ans. Il ne faut pas appliquer à tout le monde ce qu'on entend à la télé.

gwendal 28/03/2014 00:58


martine,


je dois mon prénom à mon père, et ma mère a choisi celui de ma soeur ...ce qui ne veut pas dire que je dois rien à ma mère: en fait, je lui doit d'être un homme honnête car son obsession de
l'honnêteté a déteint sur moi. Mon père, lui, était capable d'être malhonnête en cas de besoin vraiment important, mais
pas ma mère...


Je comprend très bien le point de vue des féministes sur l'avortement, mais je ne serai jamais d'accord avec celui-ci pour autant...donc: compréhension, mais pas acceptation.


Je n'accepterai jamais de me faire stériliser car la durée des relations entre hommes et femmes baisse toujours plus (les hommes se font jeter comme un vieux tee-shirt très vite en ce début du
3ème millénaire, car il n'y a plus aucune discution ni petits compromis dans les couples), et je me réserve la possibilité d'avoir des enfants avec plusieurs femmes ...dans plusieurs relations
...si d'autres séparations devaient arriver.


Comme tu le vois: tu as l'opinion d'une femme avec le vécu d'une femme ...et j'ai l'opinion d'un homme avec le vécu d'un homme

martine 27/03/2014 00:02


Gwandal : une féministe défend les droits des femmes - et c'est pas encore gagné: un macho n'en est pas le contraire c'est le mec qui estime naturel de dominer la femme. 2° je ne prétends pas que
l'avortement est un moyen de contraception, simplement que les hommes, pour la plupart ne s'impliquent pas dans la contraception. Il ne suffit pas de savoir que ça existe comme tu le dis !
Question :  te ferais-tu stériliser s'il par malchance les moyens de contraception ne pouvaient être assumés physiologiquement par ta partenaire ? ça aussi c'est une réalité pour beaucoup de
femmes.


L'avortement est un dernier recours pour les femmes plongées dans le désespoir, notamment lorsque le géniteur fuit la responsabilité de sa paternité (voir le nombre de mères isolées en France),
lorsqu'une jeune femme se trouve enceinte après un viol, lorsque le moyen de contraception n'a pas été efficace. Les avortements ont toujours existé et ça durera tant que les hommes gouverneront
le monde. Il n'y a qu'un homme pour comparer l'avortement à l'eugnisme, c'est écoeurant. Félicitation d'avoir été le premier à avoir été prénommé Gwendal, mais ça aussi tu le dois à ta mère.

gwendal 26/03/2014 22:41


@martine,


-Masculin: oui.


-Macho: si c'est le pendant du féminisme...oui, par opposition.


-Pour la contraception: je suis assez concerné pour savoir qu'il existe les capotes, l'abstinence en période d'ovulation, le coitus interrompus ...et évidemment, contrairement à ce que tu
suggère, l'avortement n'est pas une contraception!


Né après la loi Veil: oui, en 1971 ...et aussi fils d'une femme qui était très féministe dès le début des années 1960 ...et qui a totalement changé d'avis en discutant avec moi, son fils, 35 ans
plus tard.


D'autres que moi auraient-ils pu s'appeler gwendal avant moi: non, car je suis le 1er officialisé par l'état francais dans cette écriture...


Je suis empathiquement pour la vie, et j'en suis fier!

martine 26/03/2014 17:34


réponse à Gwendal commentaire n°3 du jour  "la "formidable avancée eugéniste/égoiste féministe" des années 1960.." Mais qui êtes-vous pour faire ce commentaire stupide ?
attendez j'essaie de deviner et rectifiez si je me trompe :


1°)  Gwendal = masculin ? = macho !?


2°) homme = pas concerné par la contraception ?! (peut-être une capote de temps en temps ?!)


3°) né après la loi Weil ?! = relisez l'histoire.


4°) sympathisant ou activiste anti-avortement ? c'est  rassurant de savoir que parmis les embryons avortés, il y en a au moins quelques uns qu'on auraient appelé Gwendal....


Une féministe-égoïste et fière de l'être.


 

Éric G. D. 26/03/2014 01:10


Aucune considération envers les patients, c'est une chose, et, oui, c'est inadmissible...


Qu'on brûle des foetus, c'en est une autre, et je ne vois pas où est le problème... Que je sache, on incinère des "déchets humains" depuis des années dans tous les hôpitaux, non ? Qu'est-ce que
les Anglais croyaient qu'on faisait avec le sang et les morceaux de viandes issus des salles d'op' ? Qu'on les apportait à la cuisine pour en faire du boudin ?

gwendal 26/03/2014 00:38


Une partie de la face cachée de la "formidable avancée eugéniste/égoiste féministe" des années 1960...

martine 26/03/2014 00:20


A mon tour de vous contredire David. Pour preuve le site officiel sur les articles R.1335-1 à R.1335-8 du code de la santé
publique traitent de l’élimination des déchets d’activité de soins.http://www.reglementation-environnement.com/15352-droit-dechets-hospitaliers.html qui dit notamment :


..."L’Article R. 1335-2 identifie les personnes physiques ou morales qui sont dans l’obligation d’éliminer le déchet produit. Il s’agit de
« l’établissement de santé, l’établissement d’enseignement, l’établissement de recherche ou l’établissement industriel » (Article R 1335-2 du code de la Santé Publique)..."La responsabilité des établissements de santé et plus généralement des acteurs de santé oblige à une gestion rigoureuse, notamment en matière
d’élimination et de traçabilité de cette élimination. L’article R. 1335-3 ouvre la possibilité aux personnes mentionnées à l’article
R. 1335-2 de confier
l’élimination de leurs « déchets d’activité des soins et assimilés à une autre personne qui est en mesure d’effectuer ces opérations »..." Possibilité de
veut donc pas dire obligation !


..."Force est d’admettre que cette sous-traitance de l’élimination de
cette catégorie de déchets a créé un marché de l’élimination dont les coûts sont devenus parfois exorbitants, pour des raisons de manque de site d’élimination et de coûts de
transport.


  


Le pouvoir réglementaire conscient de ce risque d’inflation des coûts a prévu dans son article R. 1335-8 du
code de la santé publique deux modes d’élimination des déchets d’activités de soins et assimilés. Le premier est l’incinération qui doit être réalisée dans des fours avec une température
supérieure à 850° C et un taux d’imbrûlés qui ne doit pas dépasser 3% (Site Internet de SITA SUEZ).


Le second procédé est un pré traitement par désinfection qui permet ensuite une collecte et un traitement
classique réalisés par les communes ou les groupements de communes dans les conditions définies à l’article 2224-14 du code général des collectivités territoriales.


Le pouvoir d’appréciation est détenu par le personnel soignant et les médecins qui
doivent ensemble définir, vis-à-vis de l’activité exercée dans l’établissement, ce qu’est un déchet d’activité de soins à risque infectieux et non infectieux. Cette définition ainsi posée permettra de déterminer les circuits d’élimination dans l’établissement et à sa sortie par une procédure, dont il appartiendra à
l’établissement de santé de la porter à la connaissance de son personnel.



Donc David, la possibilité de soutraiter les déchets est laissée à l'appréciation de l'Hopital selon ses moyens.
Celui de mon Département est équipé d'un incinérateur ...."


Sans rancune ?


Martine


 


 

David Jarry - Webmaster 26/03/2014 07:12



Merci Martine pour cette info j'en reste dépité!



martine 25/03/2014 18:43


Céline Bayet devrait se renseigner avant de relayer cette propagande : Tous les hopitaux, qu'ils soient anglais, français ou d'ailleurs possèdent un incinérateur. On y brûle tout, pas seulement
les pansements et autres "déchets" mais tout ce qui est organique. Que croyez-vous que l'hopital (ou la clinique) fasse du foie, du coeur, du rein ou autre organe inutilisable ? ou de votre
membre coupé ou n'importe quoi d'autre d'organique ? Tout est brûlé dans le même incinérateur. Alors, si l'énergie produite sert à chauffer les locaux, où est le problème ? Les mères ou parents
qui ne désirent pas récupérer leur embryon pour lui offrir des funérailles doivent comprendre qu'il ne sera pas conservé dans un bocal. Désolée si je choque les personnes oncernées mais Il faut
arrêter l'hypocrisie en ce domaine. Je crois surtout que le lobby anti-avortement est à la source du "scandale". Il suffit de lire l'amalgame entre embryons et foetus (c'est généralements au
stade embryonnaire - avant 3 mois qu'est pratiqué l'avortement légal).


Et puis faites vous-même le calcul : 15 500 embryons / 27 hopitaux / 2 ans = 0,78 embryons par jour !!!


Martine

David Jarry - Webmaster 25/03/2014 20:34



Je regrette c'est faux Martine les hopitaux n'ont plus d'incinérateurs et ce depuis de nombreuses années c'est interdit; les dechets sont mis en box et incinnérés par une société avec des normes
reglementaires tres strictes



Nous sommes sociaux !

Articles récents