Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Des milliers de cas de narcolepsie provoqués par le vaccin du virus H1N1

Publié par Dav sur 5 Avril 2013, 11:14am

Catégories : #Santé

 

 

Si vous vous êtes fait vacciner contre le virus de la grippe porcine H1N1 en 2009, il se peut que vous fassiez partie des milliers de patients atteints de narcolepsie. Selon une étude d'un éminent journal britannique, le vaccin aurait provoqué une hausse de cette grave maladie.

 

La grippe porcine, aussi connue sous le nom de grippe A ou de virus H1N1, a été l'une des plus grandes pandémies de ce début de siècle, même si certains y ont toujours vu une exagération des pouvoirs publics et des médias pour une maladie qui n'a pas eu l'ampleur que beaucoup ont décrite. Malgré tout, l'affolement a été présent et en 2009 des centaines de milliers de vaccins Pandemrix ont été commandés par le gouvernement français et ceux d'autres pays européens pour que les populations puissent se faire vacciner.

 

Ce qu'on apprend quatre ans plus tard grâce à une étude publiée par l'éminent journal anglais le British Medical Journal (BMJ), c'est que ces vaccins seraient la cause de plusieurs milliers de cas de narcolepsie, notamment chez les personnes à la santé fragile comme les jeunes enfants. La narcolepsie est décrite comme un trouble neurologique majeur aux effets effroyables pour le corps, même si les symptômes ne paient pas forcément de mine vus de l'extérieur. Les personnes atteintes peuvent s'endormir à n'importe quel moment de la journée : au travail, pendant un cours voire en voiture, ce qui est potentiellement très dangereux. Ce lien de cause à effet avait déjà été repéré dès 2010 par la Finlande et la Suède.

 

La société pharmaceutique qui commercialise le vaccin Pandemrix, GlaxoSmithKline (GSK), a d'abord nié les conclusions suédoises et finlandaises en parlant de spécificités locales qui auraient causé cette recrudescence. Mais selon l'étude du BMJ réalisée sur des patients uniquement britanniques, la hausse est encore plus importante que chez les pays scandinaves. "Cette étude montre une augmentation significative du risque de narcolepsie chez les enfants ayant, en Angleterre, reçu la souche du vaccin pandémique Pandemrix. [...] Notre étude a donné un quotient de probabilité de 14.4 (4.3 à 48.5) pour l’analyse primaire. Ces chiffres sont compatibles avec le risque relatif de 13 trouvé en Finlande dans une étude", expliquent les chercheurs.

 

 

Cela implique pour les patients à qui on a injecté le vaccin Pandemrix et souffrant de la narcolepsie qu'ils devront vivre avec ce handicap tout le reste de leur vie en suivant un traitement à la lettre pour contrer ce trouble du sommeil. Est-ce que vous et votre famille avez été vous faire vacciner contre le virus H1N1 ?

 

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

SAVORET 23/05/2013 13:46


CESSEZ d'accepter les vaccins, car les USA en sont à 60 vaccins pour les enfants et nous en France l'on envisage 40 avec quelles garanties, quels sont les composants inscrits au brevet et non au
VIDAL afin de savoir si Mercure, ALuminium, Aspartam ou autres composants pour mieux nous gérer par la suite est inclu dans ce mixage et qui peut affirmer que le mixage est sans effets
secondaires et sans risques pour 1 seul individu alors pour des milliers de victimes pour des millions de vaccines... Vous appeleriez ce schéma COMMENT... Je garde le mot dû à ces maux pour le
tribunal ces prochaines semaines. Les vaccins et médicaments ont handicapé mon Fils a 13 ans et il en a 16 bientôt. La première société de Bourse du CAC 40 va bientôt en connaitre l'origine.
Cordialement JLS.

SAVORET 23/05/2013 12:41


SYNTHESE CHRONOLOGIQUE RECAPITUTALIVE &
SYMPTOMES


Grégoire âgé de 13 ½ au moment des faits en décembre 2010.


Le 27 décembre 2010 Grégoire est vacciné contre la grippe comme tous les ans depuis l’âge de 5 ans obligatoire en Italie ou il était scolarisé jusqu’en 2006 nous avons continués
cette vaccination annuelle au vu de l’information soutenue par le Gouvernement 2007/2008/2009 VAXIGRIP et le 27.12.2010 via VAXIGRIP
« sanofi » .


Donc 27.12.2010 Inoculation du vaccin « vaxigrip » ce que nous ignorions c’est que ce vaccin était
mixé « H1N1 » avec tous les effets secondaires engendrés y compris, SGB et atteintes plaque motrice… !


La semaine du 20 Janvier Grégoire développe une bronchite qui s’aggrave dans les jours suivants le 25 Janvier
nous consultons le médecin traitant qui au vu de la fièvre et de la bronchite installée préconise une médication et traitement par antibiotique et anti-inflammatoire et pansement
gastrique.


Predisolone 20 mg (effets secondaires centre nerveux idem Vaxigrip).


Cefpodoxime 100 mg (effets secondaires idem Vaxigrip + Predisolone).


Ortatoro 15 mg (effets secondaires idem Vaxigrip + Predisolone + Cefpodoxime).


Le 27 Janvier Grégoire est incapable de se lever :


TOURNIS – CEPHALEE – NAUSEES – VERTIGES - INSTABILITE POSTURALE
VERTICALE HANDICAP A LA MARCHE SEVERE et FATIGUE INTENSE - CHUTES REPETITIVES


Re-Consultation médicale, orientation ORL et décision d’hospitalisation pour examens IRM, SCANNER et Sanguin
Hospitalisé le 2/02/2011. Rien n’est détecté et depuis Février 2011 jusqu’à ce jour 16 décembre 2011 Grégoire se déplace en fauteuil
roulant. Sauf que depuis le 15 novembre son cas s’est aggravé et qu’aucun diagnostic n’a été prononcé sur son état alors que des pathologies évidentes sont constatées ce dont personne ne tient
compte.


11 mois d’examens Dijon / Lyon / PARIS et Toujours rien pas de diagnostic.


TOURNIS-CEPHALEE-NAUSEES-VERTIGES-INSTABILITE
POSTURALE-HANDICAP A LA MARCHE-FATIGUE- DIPLOPIE-OREILLE DROITE HYPERACOUSIE-NARCOLEPSIE SEVERE-PAS D'ENERGIE


 


 


Il s’avère aujourd’hui et depuis le 25.01.2011 que Grégoire à
des Symptômes et Syndromes invalidants entrainants une incapacité à la marche, posturale, vertiges, nausées, céphalées provoqués par diverses sources excitées telles
que :


 


o   

Nous sommes sociaux !

Articles récents