Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Des scientifiques trouvent des gènes extraterrestres dans l’ADN humain?!

Publié par Dav sur 22 Juillet 2011, 07:36am

Catégories : #UFO

Des civilisations d’êtres humains avancés sont-elles dispersées dans la galaxie ?

 

 

Un groupe de chercheurs travaillant sur le Projet Génome Humain indique qu'ils ont fait une découverte scientifique étonnante : Ils croient que les prétendus 97 % de séquences non codantes de l’ ADN humain n'est rien de moins qu’un code génétique de formes de vie extraterrestres...

 

Les séquences non codantes sont communes à toute la matière organique sur terre, des moules aux humains. Dans l’ADN humain, elles constituent la plus grande partie de tout le génome, dit le Pr Sam Chang, directeur du groupe. Les séquences non codantes, à l'origine connue sous le nom d’« ADN poubelle », ont été découvertes il y a des années et leur fonction reste un mystère. L’écrasante majorité de l'ADN humain est « hors de ce monde » de part son origine. Les « gènes poubelles extraterrestres » apparents « profitent simplement du voyage » avec les gènes actifs fonctionnels transmis de génération en génération.

 

Après analyse complète avec l'aide d'autres scientifiques, d'informaticiens, de mathématiciens et d'autres savants, le professeur Chang s'est demandé si l’apparemment « ADN poubelle humain » avait été créé par une sorte « d’extraterrestre programmeurs ». Les morceaux étrangers dans l’ADN humain, observe encore le professeur Chang, « ont leurs propres veines, artères et leur propre système immunitaire qui résiste vigoureusement à tous nos médicaments anticancéreux. ».

 

Le Professeur Chang stipule encore que « notre hypothèse est qu'une forme de vie extraterrestre supérieure a entrepris de créer une nouvelle vie et de l’implanter sur diverses planètes. La terre est juste l’une d'entre elles. Peut-être, après programmation, nos créateurs nous cultivent de la même manière que nous cultivons des bactéries dans des boîtes de Pétri. Nous ne pouvons pas connaître leurs motifs - si c'était une expérience scientifique ou une manière de préparer de nouvelles planètes à la colonisation ou si c’est depuis longtemps affaire de semer la vie dans l'univers. »

 

Le Professeur Chang indique encore que " si nous pensons à cela en termes humains, les « programmeurs extraterrestres » apparents travaillaient le plus probablement sur un « grand code » consistant en plusieurs projets et les projets devraient avoir produit diverses formes de vie pour différentes planètes. Ils ont également essayé diverses solutions. Ils ont écrit « le grand code », l'ont exécuté, n'ont pas aimé certaines fonctions, les ont modifié ou en ont ajouté de nouvelles, l’ont exécuté encore, ont fait plus d'améliorations et ont fait de multiples essais. »

 

L'équipe de chercheurs du professeur Chang conclut en outre que les « extraterrestres programmeurs » apparents ont pu avoir reçu l’ordre de couper court tous leurs plans idéalistes de l'avenir quand ils se sont concentrés sur le « projet terre » pour tenir leur délai. Très probablement dans une précipitation apparente, les « extraterrestres programmeurs » ont pu avoir réduit drastiquement le grand code et fourni le programme de base prévu pour la terre. »

 

Le Professeur Chang est seulement l'un des nombreux scientifiques et autres chercheurs qui ont découvert les origines extraterrestres de l'humanité.

 

Le professeur Chang et ses collègues de recherches prouvent que des lacunes de l’apparente programmation extraterrestre dans le séquençage de l'ADN précipité par une hâte hypothétique pour créer la vie humaine sur terre ont donné à l'humanité une croissance illogique de masses de cellules que nous connaissons sous le nom de cancer. »

 

Le Professeur Chang indique encore que « ce que nous voyons dans notre ADN est un programme se composant de deux versions, un grand code et un code de base ». M. Chang affirme alors que « le premier fait est que le programme complet n'a certainement pas été écrit sur terre ; c'est maintenant un fait vérifié. Le deuxième fait est que ces gènes par eux-mêmes ne sont pas suffisants pour expliquer l'évolution ; il doit y avoir quelque chose de plus en jeu. »

 

« Tôt ou tard », dit le professeur Chang « nous devrons affronter la notion incroyable que chaque vie sur terre porte le code génétique de son cousin extraterrestre et que l'évolution n'est pas ce que nous pensons. »

 

par John Stokes

Agoracosmopolitan

areatn.info

Depuis"l'échelle de Jacob"

Dav "2012 un nouveau paradigme"

 

Commenter cet article

Anonyme 04/08/2015 00:55

Goulet d'étranglement génétique, pas goulot !... Cette page est à corriger !...

oikjesd 29/10/2014 15:42

i6ti6ppuyujl,kpoj9iuuyh`k0-iu`;c;.lus;lukupôu89upa;lkuj

alex 29/10/2014 15:42

hny7gt

alex 29/10/2014 15:41

etonnant et a la fois bizarre avant il nous cachait bcp de chosse et maintenant il nous parle quont est
a 97% avec de l'adn extra terrestre

TOSCANO 13/04/2013 13:51


Lisez ce livre, vous en saurez plus...


http://toscanoreinat.chez-alice.fr/ALFA.html

oikjesd 29/10/2014 15:43

vous ete vraiment cave

lasorciererouge 07/07/2012 10:08



L'humanité issue d'un goulot d'étranglement génétique





Les maladies infectieuses auraient entraîné une brutale et massive réduction de la
diversité génétique au sein de l'humanité peu de temps avant l'apparition des premiers hommes anatomiquement modernes.



L'homme moderne, Homo sapiens, a deux proches cousins disparus : l'homme de Neandertal et celui de Denisova. Selon Xiaoxia Wang, de l'Université de Californie à San Diego, et
des collèg





Le rameau humain comporte peut-être un
goulot d'étranglement génétique ayant eu lieu il y a plus de 200 000 ans, avant que l'homme anatomiquement moderne, l'homme de Neandertal et l'homme de Denisova n'aient divergé (chiffres en
millions d'années).

ues, l'inactivation de deux gènes chez ces trois cousins
témoigne vraisemblablement d'un « goulot d'étranglement génétique » dû aux maladies infectieuses, par lequel serait passée l'humanité il y a plus de 200 000 ans, avant la divergence entre l'homme
anatomiquement moderne, l'homme de Neandertal et l'homme de Denisova.

Les réductions brutales de diversité génétique au sein de l'espèce
humaine se succèdent dans l'histoire. Le choc viral et bactérien dû à l'arrivée des Européens en Amérique aurait entraîné la disparition de la moitié des quelque 50 millions d'Amérindiens
précolombiens ; la peste noire de 1347 aurait pour sa part décimé 30 à 50 pour cent de la population européenne en cinq ans, etc. Les épisodes de ce genre sont nombreux. À tel point que plusieurs
caractéristiques de notre espèce pourraient être issues d'un tel événement.

Xiaoxia Wang et ses collègues ont mis en évidence
l'inactivation ancienne chez l'homme de deux gènes de la sous-famille CD33rSiglecs. Il s'agit de gènes codant les lectines de type immunoglobuline, aussi connus sous l'acronyme SIGLEC (de l'anglais Sialic acid-recognizing Ig-like lectins). Ces lectines constituent une famille de récepteurs transmembranaires qui jouent un rôle immunitaire important, puisqu'elles fixent des
anticorps. Pour cette raison, elles sont aussi la cible de nombre de pathogènes (grippe, rage, sida...), qui s'y fixent dans les tissus des voies respiratoires, du tube digestif et des appareils
urinaire et génital.

L'équipe de X. Wang a constaté que les récepteurs SIGLEC13 et
SIGLEC17P, qui existent chez les chimpanzés - avec qui nous partageons plus de 98 pour cent de notre ADN - , ont été supprimés au cours de l'évolution chez les ascendants communs des hommes
modernes, de Neandertal et de Denisova (une espèce humaine asiatique qui a vécu entre un million d'années et 40 000 ans avant notre ère). Il s'avère que le gène codant le récepteur SIGLEC13 a
disparu, tandis que celui codant le récepteur SIGLEC17P a été inactivé.

S'il en est ainsi, c'est sans doute parce que sous la pression de
sélection - exercée par des maladies infectieuses ? - , seules les lignées humaines archaïques où SIGLEC13 et SIGLEC17P avaient été supprimés ont survécu. Cette sélection serait postérieure à
notre dernier ancêtre commun avec les chimpanzés et antérieure au plus proche ancêtre commun des espèces humaines récentes. Toutefois, les chercheurs ont constaté que des traces génétiques de
cette sélection sont encore présentes dans nos gènes, ce qui impliquerait qu'elle s'est produite il y a 10 000 générations au plus, soit quelque 200 000 ans. Or le registre fossile,
particulièrement Omo 1 et Omo 2, deux crânes découverts à Kibish en Éthiopie, montre que des hommes anatomiquement modernes étaient déjà apparus il y a 200 000 ans.

L'humanité actuelle semble donc descendre du groupe qui a subsisté
après une réduction brutale de la diversité génétique humaine survenue il y a plus de 200 000 ans. Cette constatation ajoute une hypothèse plausible à celles déjà évoquées pour expliquer notre
faible diversité génétique. L'analyse du patrimoine génétique mitochondrial a en effet révélé une pauvreté génétique inattendue. Les mitochcondries, des organites cellulaires qui stockent
l'énergie, contiennent un ruban d'ADN de 16 569 bases. Cet ADN mitochondrial ne se transmet que par la mère. Or l'espèce humaine ne présente qu'une seule lignée de mitochondries : elle descend
d'une ancêtre matrilinéaire commune, nommée l'Éve mitochondriale. On n'observe dans cet ADN mitcohondrial que de faibles variations. En évaluant le temps nécessaire pour que celles-ci
surviennent, on estime l'âge de l'Éve mitochondriale à 150 000 ans seulement. Il existe aussi un « Adam du chromosome Y», c'est-à-dire un plus récent ancêtre patrilinéaire commun, puisque le
chromosome Y ne se transmet que par les

lasorciererouge 04/04/2012 21:55


http://messagesdelanature.ek.la/le-secret-des-secrets-p103130#!/l-enfant-qui-voit-la-nuit-p337286


..pour moi c'est sur il est d'ailleurs !

Rico 25/07/2011 23:52



Simple, à partir de quel moment pouvons nous dire qu'il s'agit d'ADN extraterrestre ?


Dès l'instant où l'ADN extraterrestre est connu des services de recherche scientifiques , donc des gens savent bien qu'une présence extraterrestre existe  et est connu des services
secrets , vue que la population mondial n'est pas avertis . 


Autrement dit si ce n'était pas le cas les affirmations du service de recherche seraient faites par des jeunes gens en manque d'expérience qui par une mauvaise interprétation , voulait simplement
signaler une présence de cellules encore inconnues à ce jour.......


Alors , extraterrestre où pas.....?


Autre chose , si nous tenons compte des diverses interprétations d'hommes soit disant volant dans les déssins de nos ancètres , nous pouvons alors dir....


1 déssins d'homme supérieur .


2 Evènements o.v.n.i. connus des services secrets


3 ADN extraterrestre


4 découvete de bactéries extraterrestre dans un lac


Conclusion = nos ancètres sont les extraterrestres = nos frères = unité


Bon ok , ok , ça va loin  , mais j'en suis presque convaincu.......au fond de nous nous ne faisons qu'un avec tout ce qui nous entoure.......alors ? 


Mais pour moi c'est clair , nous ne faisons qu'un.......on va bientôt les voir......



Halcyon 24/07/2011 10:17



A Yazan : La comparaison n'est pas toujours la base de la découverte scientifique, mais simplement un moyen pragmatique de corroborer des
hypothèses. Par exemple, si vous voyez un trou dans un de vos vêtements, vous n'avez pas besoin de le comparer au trou d'un autre vêtement pour savoir qu'il s'agit bien d'un trou Maintenant, définir la nature du trou et en tirer des conclusions sur la base même de ce postulat non avéré est une autre
affaire. Je ne suis pas généticien pour m'aventurer dans ce débat.


Quant à parler "d'illuminés", je vous rappelle que bien des "illuminés" ont subi les mêmes railleries de gens appartenant à des castes pseudo scientifiques bien établies dans leur bulle
intellectuelle, et sont aujourd'hui reconnus comme des pères. Louis Pasteur pour ne citer que lui !


 


A Dav : j'ai découvert votre blog il y a quelques semaines seulement et j'ai vraiment l'impression d'avoir progressé dans une certaine forme de
compréhension globale de notre vie terrestre. J'ai toujours pensé beaucoup des choses qui sont évoquées ici, et aujourd'hui je sais pourquoi. Même si je n'adhère pas toujours à tout, et c'est
bien normal, je vous dis MERCI pour la diversité de tous ces articles qui ont le mérite de poser le débat, que celui-ci soit entre les personnes ou tout simplement intérieur. Le seul but étant
bien d'éveiler et d'élever notre conscience. Bien à vous.



Dav 25/07/2011 08:42



Trés bonne argumentation! le débat est ouvert amitiés



yazan 23/07/2011 13:03



avant de prétendre que l'ADN extra terrestre est présent sur terre, peut être faudrait il etre en mesure de comparer certaines séquences d'ADN terrestre avec de l'ADN extra terrestre!


Bin oui, c'est ça la différence entre la science et l'illumination fantaisiste



botbot 23/07/2011 03:19




WOW Passionnant et effrayant à la fois 


reste a savoir a quand la grande mise jour ou la recolte des cultures   




cassie 22/07/2011 23:02



Bizarre il disent que les extra terrestres n'existent pas ils trouvent des traces dans nos adn.



YoungByA 16/07/2014 03:18

Ils ?
C'est le gouvernement qui dit que les extraterrestres n'existent pas, les scientifiques et chercheurs ainsi que les faits eux-mêmes ont toujours prouvé que les extraterrestres existent.
L'univers est incroyablement grand, le fait que nous soyons seuls est juste impossible :)

Nous sommes sociaux !

Articles récents