Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Désinformation ou non: la justice italienne a t-elle autorisé la pédophilie? (Mise à jour)

Publié par David Jarry - Webmaster sur 31 Décembre 2013, 16:39pm

Catégories : #Société

 

1er Article: ce serait de la désinformation!

La rumeur enfle sur certains sites : la justice italienne aurait innocenté un pédophile au motif que sa victime de 11 ans était amoureuse de lui, faisant craindre « un nouvel ordre sexuel ». Sauf que c’est faux.

  

Sur les réseaux sociaux et plusieurs sites à tendance conspirationniste, une histoire choquante circule : la justice italienne aurait innocenté un pédophile (phrase suivie de mille points d’exclamation).

 


Capture d’écran de l’article du Quotidiano della Calabria sur Pietro Lamberti

 

Un homme de 60 ans, Pietro Lamberti, travailleur social de Calabre (région du sud), a eu des relations sexuelles avec une enfant de 11 ans dont il avait la charge. Il a été condamné deux fois, en première instance et en appel, à cinq ans de prison. Mais la Cour de cassation italienne a cassé l’arrêt et l’homme serait reparti libre...

L’histoire sert un discours de décadence du type « avènement d’un nouvel ordre sexuel ». Sur un site conspirationniste, il est écrit :

 

« Le tribunal a considéré qu’il existait entre l’homme et la fillette une “relation amoureuse” et que la fillette était bien amoureuse de l’adulte.

 

Ce jugement scandaleux, qui admet la possibilité d’une relation sexuelle entre un homme de 60 ans et une fillette de 11 ans, risque d’entraîner de prochaines campagnes qui tendront à faire reconnaître la pédophilie non comme un crime sexuel mais comme une simple orientation sexuelle. »

Dans la presse italienne, quasiment rien. L’une des seules sources est un article d’un journal local de Calabre.

 

Sur le site Hoaxbuster, qui repère les canulars du Web, ces derniers jours, des internautes s’interrogeaient sur la véracité des faits.

 

La Cour de cassation demande des précisions

 

Lundi soir, le doute était à moitié levé : une dépêche de l’Agence France Presse est publiée sur le sujet. Mais les explications restent sommaires. Le site de RTL ne prend aucun recul – « Outre l’indignation et l’écœurement, les craintes d’une jurisprudence commencent à enfler sur les réseaux sociaux. » Et Libération titre « La Cour de cassation italienne indulgente avec la pédophilie ».

 

Voir le document

(Fichier PDF)

 

Il est vrai que 15 octobre dernier, la Cour de cassation a cassé [PDF] l’arrêt de la Cour d’appel de Catanzaro. Mais elle n’a en aucun cas remis en cause la qualification du crime ou la peine. Elle a simplement demandé des précisions.

Explications : en Italie, les actes sexuels avec mineurs consentants de moins de 14 ans sont mentionnés dans l’article 609 quater du Code pénal. Ils sont considérés comme des agressions sexuelles (article 609 bis) et ils sont punis par des peines allant de cinq à dix ans de prison. Mais la loi prévoit que dans les « cas moins graves » (« minore gravità »), la peine puisse être réduite.

 

Pietro Lamberti n’a pas été innocenté

 

Selon la Cour de cassation, la juridiction d’appel a rejeté cette option – plaidée par la défense – sans motiver suffisamment sa décision. Dans l’extrait de l’arrêt le plus important, publié sur un site juridique :

« La [Cour d’appel] s’est focalisée sur l’existence des éléments qui caractérisaient le fait incriminé – l’âge et l’acte sexuel –, les croyant incompatibles avec toute circonstance spécifique, sans considérer ou évaluer les aspects ultérieurs et atténuants de l’évènement mis en avant par la défense, comme le “ consensus ”, l’existence d’un rapport amoureux, l’absence de contrainte physique, l’amour de la jeune femme. »

 

La Cour d’appel doit mieux expliquer sa décision sur ce point, elle ne peut pas décider de s’extraire du contexte.

Par ailleurs, pour obtenir une réduction de peine, la défense de Pietro Lambresi avait proposé un dédommagement financier : un chiffre que la Cour d’appel a rejeté sans avoir demandé une évaluation médicale de l’état de la victime et sans préciser quel serait le montant « raisonnable ».

 

La Cour d’appel doit retravailler. Mais en aucun cas, Pietro Lamberti n’a été innocenté. Il y aura un nouveau procès. Et en attendant, parce qu’il n’est pas considéré comme un danger pour la société, il est libre, comme le prévoit la loi.

 

Rue89

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

 

 

 

 

 

__________________________________________________________________________________

 

2ème Article:

 

  © thinkstock.

 

La Cour de cassation italienne a annulé la condamnation d'un homme jugé pour pédophilie, estimant que la Cour d'appel avait sous-évalué le "rapport amoureux" entre l'accusé âgé de 60 ans et sa victime, une fillette de 11 ans.

Pietro Lamberti, employé des services sociaux de la ville de Catanzaro (Calabre, sud), avait été condamné en février 2011 à cinq ans de prison pour actes sexuels avec mineur de moins de 14 ans, peine confirmée la même année en appel.

Dans un arrêt rendu le 15 octobre dernier, mais relevé par un média italien plus de deux mois plus tard, la Cour de cassation a annulé ce jugement et ordonné un nouveau procès en appel.

Motif: selon la plus haute juridiction italienne, la Cour d'appel n'a pas suffisamment pris en compte "le consensus" entre l'homme et la fillette, "l'existence d'un rapport amoureux, l'absence de contrainte physique et le fait que la fillette soit amoureuse".

Selon Il Quotidiano della Calabria, qui a révélé l'affaire, l'enfant vient d'une famille démunie qui l'avait confiée à Lamberti. Après une série d'écoutes téléphoniques, ce dernier avait été surpris en flagrant délit avec la fillette dans son lit.

Passé inaperçu au moment de son prononcé, l'arrêt a suscité de nombreuses réactions d'indignation sur les réseaux sociaux, où beaucoup ont vu dans cette décision une "validation de la pédophilie" par la justice italienne.



Belga

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

 

 

 

 

 

Qu'en penser! ne joue t-on pas avec les mots; que se cache t-il derrière se genre d'information.....Laissez nous votre sentiment



Commenter cet article

gwendal 01/01/2014 02:44


C'est écoeurant!


L'accusé à un dossier gênant sur le juge ou quoi... Comment une société aussi matriarcale que l'Italie peut
permettre çà... 

Guy Fawkes 31/12/2013 16:17


Pas du tout daccord avec l'article:


La seule information qui manquait était le fait qu'il y aurait un autre procès. ça ne s'appelle pas de la désinformation David. Ne savais-tu pas qu'il ont toujours réponse à tout. Lorsque valls a
été pris en flag de racisme à la télé avec ces histoires de blankos à Evry, la presse lui a donné tribune libre pour se faire une seconde jeunesse alors qu'il s'était mis dedans et qu'il n'y
avait rien à rajouter.


Lorsque Canal fait un sketch raciste à souhait et de mauvais gout, Le parisien vient faire un démenti et les caresser dans le sens du poil:


http://www.leparisien.fr/tv/canal-plus-un-sketch-sur-le-rwanda-fait-polemique-30-12-2013-3449473.php


Et là ils viennent cracher sur les blogs alternatifs alors qu'ils préfèrent nous parler du divorce Obama que ce verdict. Honte à eux.


J'avais aussi relayé l'article de média presse et voilà ce que j'en dit perso:


 


"D'après libération, il y aurait un autre procès de prévu. Rue89 saute sur l'occasion pour dire que les blogs alternatifs font de la
désinformation (en traitant égalité et réconciliation de site conspirationniste au passage). Sauf que Lamberti, travailleur social en relation avec
la famille, est bien ressorti du tribunal libre, sans aucune peine, après deux ans et demie de procédure et maintenant c'est reparti pour un tour. La cour de cassation
aurait dû confirmer la peine et rien d'autre donc la justice italienne rend bien le premier acte légitimant la pédophilie. Cet article n'indique pas qu'il avait
été innocenté par contre on peut réellement considérer que jusqu'à présent ils reconnaissent son droit à une relation amoureuse avec une fillette de 11 ans. Ce verdict est-il
acceptable? Affaire à suivre. Les médias de masse sont vraiment mal placés pour venir parler de désinformation. "


 


Après à chacun de se faire sa propre opinion. Pour moi c'est
tout vu, ils ne chcerchent qu'a cracher sur les blogs qui commencent à leur faire de l'ombre.(pas le mien je précise).

Gauloiseconnection 31/12/2013 15:00


"Et en attendant, parce qu’il n’est pas considéré comme un danger pour la société, il est libre, comme le prévoit la loi."...Puis-je avoir la définition du mot "société" ? les
enfants ne font-ils pas partie de cette "société" ?


Ce prédateur est donc libre d'exercer ses penchants pédophiles sur n'importe quel enfant, si je comprends bien, avec la bénédiction de la loi...A VOMIR


 

Jophiel 31/12/2013 13:15


Société décadente où le droit d'abuser de l'innocence de l'enfant est érigée au droit à "être amoureux ", j'ai du mal à comprendre, ça me donne envie de vomir. Et demain ? tous les pervers et
pédophiles auront cette excuse que leurs malheureuses victimes étaient amoureuses pour en avoir abusé ? Où va ce monde où l'ombre du mal se dessine de plus en plus ? Craignez pour vos enfants car
demain s'ils croisent la route de ces prédateurs, il leur seras trouvé une excuse et ils seront libres. Ô seigneur quand viendras tu envoyer ces diables dans les feux de l'enfer, et rendre aux
enfants toute l'innocence et la pureté que cette société est en train leur voler.


 

David Jarry - Webmaster 31/12/2013 14:01



C'est à ni rien comprendre, on ne sait plus quoi penser! cela doit être fait exprès!!!



Nous sommes sociaux !

Articles récents