Dinosaures ou humanité, lequel des deux dominerait l’autre ?

 

Aucune chance pour que cela n’arrive, mais pourtant, une découverte très surprenante à été faite au Pérou, on les appelles les pierres d’Ica. Il en existe 15 000 en andésite gravées, de tailles variables. Les gravures représentent la cohabitation entre l’homme et les dinosaures. Le plus surprenant c’est qu’elles représentent des scènes de chasses, des opérations chirurgicales, des technologies de pointe comme les télescopes, les fusées, et bien d’autres choses. Encore un bel anachronisme de l’histoire.

 

Ces pierres sont très controversées, bien sûr, de part leurs contenus. Les conclusions officielles faites en 1998, sans études sérieuses sur le terrain, déclarent que c’était forcément une supercherie. On n’en attendait pas moins de l’Archéologie officielle, soucieuse de ne surtout pas remettre en cause nos connaissances si difficilement acquises.

 

 

Quelques pierres d’ICA parmi les 15 000 retrouvées

 

Cependant, il s’agit quand même de 15 000 pierres, trouvées dans une région habitée par des paysans péruviens. D’où auraient-ils sorties des connaissances modernes aussi complexes, comme la chirurgie et l’astronomie. De plus, certains dinosaures représentés, comme le Titanosaure (à ne pas confondre avec le Tyrannosaure), n’a été découvert il y a que très peu de temps, bien après la création de ces pierres. Personne de connaissait l’existence du Titanosaure avant les années 70.

 

 

Tytanosaure présent sur plusieurs pierres d'Ica

 

Beaucoup d’autres indices surprenants laissent penser que les hommes ont cohabités avec les dinosaures. Cela parait inconcevable, je vous l’accorde.

 

 

Les hommes ont-ils connus les dinosaures ?

 

Laissons de côté nos doutes, et revenons sur la version officielle, plus rassurante. Quoi que !

D’après nos livres d’histoire, les dinosaures se seraient éteints il y a 64 millions d’années, exterminés par une météorite géante qui aurait percutée la terre en Amérique centrale. Effectivement, les traces de l’impact sont toujours visibles, et laissent imaginer l’ampleur de la catastrophe mondiale.

Avant le cataclysme, l’espère dominante était reptilienne. C’est la race que la vie a choisi naturellement, car plus robuste, et statistiquement la plus probable. Les mammifères existaient déjà (des petits rongeurs), mais ils rampaient et se cachaient pour échapper à leurs prédateurs. C’est d’ailleurs ce qui les a certainement sauvé, en se réfugiant dans des cavités souterraines, car ils ont survécu, nous sommes une de leurs évolutions.

En d’autres termes, nous avons pu évoluer et devenir des hommes grâce à cette météorite providentielle. Quelle chance ! Il y avait combien de chance pour que cela arrive : Une sur … un million !

 

  

Impact de la météorite en Amérique centrale (Chicxulub) causant la fin des dinosaures

 

Et si la météorite ne s’était pas écrasée sur terre ! L’espèce reptilienne serait certainement restée dominante. Leur évolution après 60 millions d’années aurait peut être donnée une race reptilienne aussi intelligente que nous, sans aucun doute. On ne peut pas s’empêcher de penser que la race humaine existe à cause d’un accident planétaire. Les humains sont peut être finalement assez rare dans l’univers, par rapport aux races reptiliennes.

Finalement, statistiquement parlant, si nous rencontrons un jour une race extraterrestre, il faut peut être s’attendre à ce qu’elle soit reptilienne.

 

 

Une race reptilienne extraterrestre ?