Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Dossier SIDA : énorme mensonge du 21ème siècle ?

Publié par Dav sur 20 Mai 2013, 20:35pm

Catégories : #Santé

 

Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, découvreur du soit disant virus du SIDA, annonce dans une intervention filmée et diffusée, une approche peu certaine et très prudente quant à la responsabilité du VIH dans la maladie du SIDA. Cela trahit-il la présence d'une supercherie très lucrative du SIDA qui en plus d'avoir conduit à la mort médicamenteuse des milliers d'êtres Humains à travers le monde, rapporte encore des milliards de dollars ? Deux documentaires diffusés dans ce présent article sont absolument édifiants.


DOSSIER SIDA - PREMIER VOLET D'UNE ENQUETE CITOYENNE

 
Dossier SIDA : énorme mensonge du 21ème sciècle ?Dossier SIDA : énorme mensonge du 21ème sciècle ?
A force de voir passer des informations sur Internet dénonçant une éventuelle tromperie sur le SIDA, je décide en tant que citoyen ayant le droit d'être convenablement informé, de personnellement commencer des recherches sur cette question, avec prudence, mais sans crainte de découvrir quoi que ce soit.

Si des évidences venaient à prouver que cette maladie est réellement un mal encore incurable, dont la recherche est bien entre les mains d'une véritable démarche scientifique et politique pour le bien de notre santé publique, alors je fermerai cette parenthèse sans participer à des polémiques inutiles. Je m'engage à partager tous les éléments sans retenue et sans parti pris.

Responsabilité exclusive du virus VIH dans le syndrome SIDA

Des questions circulent qui ne sont pas "politiquement correctes", donc forcément évitées par les médias, sur la réelle découverte et localisation du virus SIDA, qui doit se traduire par une "observation stétoscopique", comme tout autre virus normalement observé.

Que signifie d'être atteint du SIDA ? : 

C'est avoir un système immunitaire très affaibli au point de ne plus être en mesure de nous défendre contre un ensemble de maladies répertoriées dites "opportunes", parcequ'elles profitent de la chutte de nos défenses naturelles. C'est donc le développement de ces maladies -cancer et autres infections- qui finit par entraîner la mort de la personne ainsi affaiblie.

Le VIH serait "le responsable" nommé, en s'attaquant à l'un de ces composants essentiels, les "Lymphocytes T "

Qu'est-ce que la séropositivité ? :

On dit d'une personne qu'elle est séropositive lorsque l'on décelle dans son sang "non pas la présence du virus VIH", mais celle des "anti-corps" censés lutter contre cette infection.

Premiers éléments de recherche

L'interview du Dr Etienne de Harven et le journaliste Jean-Claude Roussez (Film documentaire LE SIDA - LE PLUS GROS MENSONGE DU 21EME SIECLE)

- Une vidéo, partagée ici, présentant deux personnalités très impliquées dans ces recherches, affirmant une supercherie manifeste, alors qu'ils n'ont jamais eux-mêmes constaté  qu'on ait pu "isoler et observer" le "soit-disant" virus du SIDA.

- Le Dr Etienne de Harven et le journaliste Jean-Claude Roussez, co-auteurs du livre "les 10 plus gros mensonges sur le SIDA". Il est Professeur émértie d'anatomie pathologique à l'Université de Toronto au Canada, dont la carrière a été consacrée à l'étude des micro-virus au microscope électronique, dans des cancers sur les souris.

Jean-Claude Roucèze est journaliste scientifique, et a produit de nombreuses études liées aux applications médicales de la haute technologie.

Que nous raconte en quelques mots cette interview ?

1- Non observation du virus : La présence du virus VIH n'aurait jamais été observée directement en microscopie électronique, dans le sang de patients dont on prétend qu'ils ont une charge virale élevée. Il y aurait jusqu'à ce jour un échec total permettant de démontrer des particules de rétrovirus dans le sang de ces malades.

C'est une affirmation faite par le Dr Etienne de Harven et le journaliste Jean-Claude Roussez durant la grande conférence en Afrique du Sud, convoquée par le président Thabo Mbéki en 2000, et qui n'a jamais été contredite depuis.
 
2- Annonce hors "cadre médical" de pandémie :  L'alerte de pandémie du virus VIH n'a jamais été lancée par le corps médical, mais par un secrétaire d'Etat américain, visiblement sur une nouvelle et extraordinaire opportinuté mondiale, après la découverte de plusieurs cas semblables sur certains homosexuels de grandes villes. Une probabilité de similitude s'est transformée le lendemain en certitude de pandémie déclarée, sous décision gouvernementale, provocant une réaction en chaîne de financements, investissements extrêmement lourds, production juteuse de recherches et distribution médicamenteuse, à l'échelle mondiale qui sera soutenue politiquement de manière généralisée.

3- Intérêts financiers :  Les milliards de dollars distribués aux chercheurs n'a jusque là abouti à aucun résultat, comme c'était déjà le cas pour le cancer, mais contribue a faire vivre une véritable industrie, sur du "vent".

4- Génocide camoufflé : Le Dr Etienne de Harven et le journaliste Jean-Claude Roussez, affirment que le test de dépistage du SIDA ne dépiste aucun virus, mais sert à repérer la production de nombreux anti-corps. Mais ils attestent que plus de 70 causes biologiques différentes et pas toujours graves, peuvent produire ces mêmes symptômes, et affirment ensemble dans cette interview, qu'on a transformé des millions de petites maladies ou personnes totalement saines, en grands malades du SIDA. Ils qualifient de "génocide" le meurtre de personnes saines par prescriptions médicamenteuses mortelles dont le fameux "AZT", sous prétexte d'une fausse analyse.

Ces explications se trouvent dans la vidéo présentée ci-dessus et dont voici le lien : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=XGWDbSDucCc

Révélations de Peter Duesberg

Peter Duesberg est professeur de biologie moléculaire, est considéré comme le spécialiste les plus compétents en matière de rétrovirus, après trente années de recherches.

Ses connaissances en matière de rétrovirus lui ont appris qu'ils ne tuaient jamais les cellules, étant totalement inoffensifs, incapables donc de s'attaquer au cellules T4. Son argument impose l'idée qu'il est très peu pobable qu'un rétrovirus puisse causer des dégats sur les défenses immunitaires.

Son autre argument est que si le Pr Gallo qui n'a jamais isolé et observé le virus du SIDA, est allé chercher des souches d'étude dans le laboratoire du Pr Montagnier, c'est qu'il ne peut trouver un virus sur des malades atteints depuis soi-disant 10 ou ou 20 ans. La raison est simple, un virus ne met jamais plus de 2 à 20 jours pour se reproduire si les défenses immunitaires ne l'ont pas éliminé.

Encore un autre de ses arguments, est que la présence d'une haute charge virale chez malades du SIDA, indique bien qu'un virus a été combatu par la charge virale, et ne peut donc être détecté puisque détrui.  Il affirme qu'aucune maladie virale ne peut se développer sur plusieurs années sournoisement, en secret, sans qu'une maladie ne se déclare. Ce laps de temps excessif est pour lui totalement impossible en matière de fonctionnement viral.

Ses explications se trouvent dans la vidéo présentée ci-dessus et dont voici le lien : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9WnJvF_hBq4


Révélations de Harry Rubbin

Dr. Harry Rubin , Professor of Molecular and Cell Biology, University ...
Dr. Harry Rubin , Professor of Molecular and Cell Biology, University ...
Harry Rubbin est professeur en biologie moléculaire, éminent chercheur et formateur de la plupart des experts en matière de recherches médicales américaines.

Il affirme qu'il n'est aujourd'hui toujours pas prouvé que le VIH soit un virus capable d'intervenir de manière destructrice, jouant un rôle dans la maladie du SIDA.

Ses explications se trouvent dans la vidéo présentée ci-dessus et dont voici le lien : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9WnJvF_hBq4

Révélations de Charlie Thomas

Kary Mullis, PhD Newport Beach, CA, USA 1993 Nobel Prize Winner in Chemistry
Kary Mullis, PhD Newport Beach, CA, USA 1993 Nobel Prize Winner in Chemistry

Kary Mullis, Prix Nobel de chimie en 1993.  Ce dernier affirme avoir questionné tous les chercheurs du VIH sans jamais pouvoir obtenir ne serait-ce qu'une seule publication prouvant la localisation de ce virus. Personne !  Pour lui, toute cette affaire et annonce sur le SIDA n'a absolument aucun fait scientifique.

Kary Mullis fait partie du groupe de Charlie Thomas, professeur de biochimie, qui réunitplusieurs dizaines et centaines d'experts scientifiques, formant un groupe de dissidents à la thèse du VIH. Autour de lui 3 Prix Nobels se déclarent contre la thèse du VIH : barbara Mac'Clinton, le professeur Walter Gilberg de Harvard, et Kary Mullis.

Ses explications se trouvent dans la vidéo présentée ci-dessus et dont voici le lien : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9WnJvF_hBq4
 

Révélations de Harry Haverkos

Harry Haverkos, MD Bethesda, MD, USA Former Associate Director, National Institute on Drug Abuse (NIDA)
Harry Haverkos, MD Bethesda, MD, USA Former Associate Director, National Institute on Drug Abuse (NIDA)
Harry Haverkos est directeur du bureau des études des drogues.

Ce chercheur sur les drogues est le premier à avoir fait le lien entre le chamignon Carpom de Caposy, tâches sur les corps de certains jeunes homosexuels malades, et la consommation de drogues présentes dans un aphrodisiaque très consommé par cette communauté, le Popper.

Encore une fois, cela vient contredire la thèse que ce champignon était le signe apparent du VIH, d'autant que selon Harry Haverkos, le sarcom a été diagnostiqué chez des malades du SIDA n'ayant jamais consommé de Popper, puis sur des patients n'étant pas touchés pas le SIDA.

Ses explications se trouvent dans la vidéo présentée ci-dessus et dont voici le lien : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9WnJvF_hBq4

Charlie Thomas face à cette évidence dit dans l'interview filmée ci-dessus, qu'il ne reste plus que la fameuse "pneumonie du VIH", et que si l'on acceptait de la considérer comme une maladie à part entière, il ne resterait plus rien sur quoi faire tenir la thèse du VIH.

Le documentaire cité ci-dessus apporte des preuves édifiantes sur le diagnostique "faussé" des malades du SIDA africains, confirmant les dires du Pr Montagnier.


Le professeur Luc Montagnier de l'Institut Paster.

Le professeur Luc Montagnier de l'Institut Paster.
Le professeur Luc Montagnier de l'Institut Paster.
Le professeur Luc Montagnier fait partie des personnalités médicales pro VIH,  qui progressivement est revenu sur ses premières déclarations tendant à faire croire qu'il aurait localisé le virus du SIDA, pour convenir qu'au final, la cause de cette maladie viendrait beaucoup plus de problèmes d'hygiène et de malnutrition; facteurs de détérioration des défenses naturelles, plus qu'autre chose.

Il avoue très ouvertement dans l'interview télévisée : "Sida le doute", que les prostituées étaient très peu atteintes par le SIDA puisqu'on en dénombre que 2 ou 3% concernées, principalement chez les prostitués toxicomanes. Il confirme que la vague annoncée chez les hétérosexuels n'arrivera probablement jamais, lesquels d'ailleurs n'ont pas subi de contamination massive.

Concernant l'Afrique, très malade et dite touchée de plein fouet par le VIH, le Pr Montagnier confirme que les tests VIH africains n'indiquent probablement pas la présence du SIDA, mais plutôt des maladies tropicales provoquant des faux "positifs" dans les diagnostiqués du SIDA.

Il confirmera ces derniers temps avoir développé la certitude que des facteurs autres que le VIH sont probablement en cause dans la maladie du SIDA.

Ses explications se trouvent dans la vidéo présentée ci-dessus et dont voici le lien : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9WnJvF_hBq4


Dossier SIDA : énorme mensonge du 21ème siècle ?
L’imposture scientifique VIH=SIDA décryptée
(08 mars 2012
Par Vincent Verschoore sur MEDIAPART)
 


Le magasine d’information scientifique alternative Nexus  n’y va pas de main morte pour son édition de mars-avril 2012, avec la publication d’un dossier conséquent sur ce qu’on appelle souvent “l’hypothèse dissidente” de la cause du SIDA.

Documentaire en langue anglaise : The Emperors New Virus? - An Analysis of the Evidence for the Existence of HIV (Documentary)

Mise en ligne le 23 avril 2011

"The Emperor's New Virus?" is a supplementary follow-up to the award winning documentary, House of Numbers. It takes an in-depth look at the scientific evidence surrounding the existence of HIV.

7 oscars obtenus, et 1h30 d'enquête filmée sur le manque d'évidences scientifiques quant à l'existence du VIH. Des interviews des plus grands chercheurs du monde qui mériterait d'être traduit en français.


Lien de la vidéo présentée ci-dessus : http://www.youtube.com/watch?v=PQFxratWh7E&feature=player_embedded

Commenter cet article

lee 06/12/2016 12:25

Bonjour à tous, je suis ALDO des Etats-Unis, je veux partager ce témoignage à vous tous là-bas, à la recherche pour le traitement de votre maladie, je une fois eu la SLA, mais aujourd'hui, je veux vous dire que je suis la guérison du virus, le traitement et la guérison a été donné à moi quand je rencontré le Dr Aromo sur l'Internet et il m'a dit qu'il peut me traiter avec son médicament à base de plantes, j'ai eu mon doute, mais parce que je suis très sérieux dans la recherche de traitement, i accepté d'essayer, aujourd'hui, je suis bien, il a être confirmé par les médecins qui ALS est plus traçable dans mon corps, donc je tiens à vous dire à tous, si vous avez une forme de maladie, le cancer, la drépanocytose, l'herpès, le diabète, les verrues, le lupus, le VIH et toute forme de Std, vous pouvez être sûr de guérir avec le Dr Aromo, s'il vous plaît communiquer avec lui sur

Nom: Dr. Aromo Temba
Email: dr.aromospelltemple@gmail.com
Téléphone: +2347064693371 (WhatsApp)

Si vous êtes traité par dr, s'il vous plaît dire aussi d'autres.

ligggia 23/03/2015 20:25

moi je vs raconte une histoire personnelle. j'ai été testé positif au test elisa avec la p24 à 0% avec présences d'anticorps indéterminé le Western bloot positive à ttes les protéines. je souffrais d'une grave anémie avant le test. je suis drepanocytaire. Trois mois avant mon test était négatif. si j'avais attraper ce virus en trois mois mon Wb serait il positif avec ttes les protéines du virus. ? heureusement que mon copain était négatif et que j'ai su très tôt que l'anémie à cellules falciformes causait des faux positifs. j'ai fait un autre elisa un.mois après négatif. après avoir essayé de soigner tant bien que mon anémie car je l'aurai jusqu'à ma mort. Cette maladie étant génétique dans mon k. mon taux d'hémoglobine est remonté un peu après des mois et les résultats st négatifs. Dc arrêtez avec vos soient disantes connaissances immuables. aujourd'hui je sais maintenant que bcp de personnes supposées seropositives be le st pas. Un jour là vérité triomphera.

ligggia 23/03/2015 20:25

moi je vs raconte une histoire personnelle. j'ai été testé positif au test elisa avec la p24 à 0% avec présences d'anticorps indéterminé le WI positive à ttes les protéines. je souffrais d'une grave anémie avant le test. je suis drepanocytaire. Trois mois avant mon test était négatif. si j'avais attraper ce virus en trois mois mon Wb serait il positif avec ttes les protéines du virus. ? heureusement que mon copain était négatif et que j'ai su très tôt que l'anémie à cellules falciformes causait des faux positifs. j'ai fait un autre elisa un.mois après négatif. après avoir essayé de soigner tant bien que mon anémie car je l'aurai jusqu'à ma mort. Cette maladie étant génétique dans mon k. mon taux d'hémoglobine est remonté un peu après des mois et les résultats st négatifs. Dc arrêtez avec vos soient disantes connaissances immuables. aujourd'hui je sais maintenant que bcp de personnes supposées seropositives be le st pas. Un jour là vérité triomphera.

muna 13/05/2015 21:06

Bonsoir liggia,quand je lis votre commentaire je me pose davantage de questions sur le vih/sida. En effet je suis une personne plutôt très critique. Il y a beaucoup de polémiques autour de ce sujet pour rester indifférent.car moi ce qui me préoccupe c'est la santé et le bien être des victimes,car si l'on enlevait la peur de la mort,et ł'incurabilité de cette maladie,enfin les croyances populaires voire publiques si on ne restait pas focalisé sur ce que disent les médecins,je pense qu'il y aura encore des gens vih+ encore en vie aujourd'hui,et ceux qui prennent déjà leur traitement en meilleure santé. Parceque je pense comme toi qu'il y a des gens qui sont condamnés à prendre des médicaments très toxiques pour leur santé juste parceque ils ont eu une soi disante maladie opportuniste qui leur a valu un résultat vih-,en ouliant que ces maladies dites opportunistes sont en elles mêmes ds maladies à part entière. Alors je suis d'accord avec toi sur ce plan que par pure peur et suivisme les gens sont aujourd'hui soumis à des traitements à tort.

ligggia 23/03/2015 20:37

Votre commentaire dc vos elisa et western bloot st aussi efficaces qu'un test psychologie. Cad nuls. après ces test j'avais consulté un spécialiste du sang. dans son bureau il a commencé à m'expliquer chaque examen . et kan il m'a dit " tu vois ici un autre médecin penserai que tu fais une infection alors que chez les drepanocytaires kan ils ft l'anémie leurs globules blancs augmentent " ou descend. ? Je sais plus trop. j'ai su avant mm que je ne sache qu'il avait fait dans mon bilan le test VIH que ça devait être ça la cause de mon test positif. en allant le consulter je ne lui ai pas dit pour le test au départ. je voulais juste soigner min anémie VIH ou pas. Dc kes dissidents ne St pas fous. un Wb positif avec présence de ttes kes protéines et aujourd'hui ce même test est négatif. c'est du n'importe koi cette science

Marian 12/02/2015 13:27

Je suis toujours surpris chocs et ce grand miracle qui se est passé dans ma famille, mon mari et je ai été de différentes maladies Je ai été testé VIH positifs l'an dernier Octobre et mon mari était séronégatif Je étais tellement surpris parce qu'il était encore malade à ce moment-et qui nous conduisent à l'hôpital, mais le médecin a confirmé qu'il avait des problèmes rénaux. depuis que nous avons dépensé de l'argent partout dans obtenir des médicaments de l'hôpital différent, je étais à la recherche à travers l'Internet de l'aide quand je ai vu un commentaire des gens parler sur la façon dont le Dr Paul Emen a aidés à guérir leur maladie VIH et d'autres maladies, je n 't croire mais je viens de choisir de donner essayer de les herbes et je l'ai contacté par ce e-mail (okonofuatem99@gmail.com) et on m'a dit ce qu'il faut faire même si la mienne était plus stressant que celui de mon mari différentes herbes a été envoyé pour nous deux. À ma grande surprise, après mon mari et moi allons patiemment par le traitement que l'instruction qui nous est donnée par cet homme appelé Emen et nous sommes allés pour un examen médical et le résultat était négatif et le nouveau confirmé que mon mari nous avons tout à fait correct, même notre médecin a été confondue il a dit qu'il n'a jamais vu ce genre de miracle avant. Dr Paul Emen nous vous remercions très bon travail dans notre vie de et Dieu vous bénira pour le bon travail que vous faites. vous contacterons aussi ce grand et puissant homme si vous avez un problème via son adresse e-mail: okonofua_solution_tem99@hotmail.com. vous pouvez ainsi lui +2348153930869 appeler. me envoyer si ne peut pas lui mluady6@gmail.com atteindre.

medium.com 06/10/2014 12:11

L'infection par le virus de l'immunodéficience humaine et le syndrome d'immunodéficience acquise est une maladie du système immunitaire humain, causée par une infection par le virus de l'immunodéficience humaine.

fidele 03/01/2015 14:03

ne soyez pas limité vous ki critiquiez le pr MATHE. il ne contreit pas l'existence du SIDA mais du VIH

JEAN 13/08/2014 21:17

Le SIDA existe, aucun doute là-dessus. Mais ce n'est pas la conséquence d'un virus-tueur unique. Georges MATHE, Un éminent Professeur de cancérologie, catholique fervent, a publié en 1994 un libre de 520 pages passé inaperçu : « SIDA, sceaux, sexe et science ». Il passe au crible toutes les théories et les traitements de l’époque. Il a le courage d’écrire que le SIDA n’est pas une maladie infectieuse, mais un « syndrome » c’est-à-dire un dérèglement de l’organisme et de son système immunitaire, provoqué par plusieurs causes, et non par un soit-disant virus-tueur. Il a aussi le courage d’écrire que les rapports homosexuels sont contre-nature car l’absorption de sperme par la muqueuse annale est un des co-facteurs du SIDA. Il a la clairvoyance scientifique de mettre en case les troubles intestinaux (la DYSBIOSE) dans l'apparition d'anticorps en plus grande quantité qui provoquent le diagnostic de SEROPOSITITE alors que les laboratoires de test eux-mêmes, pour se couvrir d'un point de vue juridique, impriment sur les résultats d'analyse que la séropositivité N'EST PAS LA PREUVE DE LA PRESENCE DU VIH !!! Le Pr Georges MATHE a enfin le courage d’évoquer l’empoisonnement par des médicaments comme l’AZT qui au début, ont fait croire que les patients allaient mieux, alors que l’AZT provoque une déchéance vers le SIDA puis la mort, systématiquement en moins de 2 ans. Tout cela avec des preuves scientifiques à l’appui. Dans les années 90, les personnalités étaient soignées pour le SIDA dans le service du Pr. Pierre GODEAU à l’Assistance Publique de Paris, La Salpêtrière. Thierry LE LURON, Rudolf NOUREEIV, Michel FOUCAULT, Cyrille COLLARD et bien d’autres y sont passés et ils y ont trépassé, après avoir subi l’administration d’AZT pendant plusieurs mois. Aujourd’hui, le Pr Pierre GODEAU, qui roulait en Porsche à l’époque payée non par l’Assistance Publique, mais par les fabriquants de l’AZT, est le Président, toujours grassement payé par la Fondation du Laboratoire SERVIER, à qui l’ont doit le massacre du MEDIATOR… HASARD ? Tous ces faits sont vérifiables. Le Pr Georges MATHE est mort trop tôt !!! En conclusion : la séropositivité est le signe d'une ANOMALIE immunitaire qu'il faut suivre et chercher à trouver les causes qui peuvent être multiples (autre virus comme l'herpès, multivaccinations, allergie au gluten etc...). Ce n'est PAS la preuve d'une contamination par un soit-disant virus tueur VIH. Les maladies sexuelles répétées, les rapports anaux, les antibiotiques répétées aussi sont des co-facteurs qui à partir d'un certain SEUIL, peuvent provoquer un dérèglement comme le SIDA. Mais on peut être séropositif et vivre sainement et en bonne santé, sans suivre les Tri-thérapies coûteuses que l'on veut imposer au plus grand nombre. Il y a désormais des associations dans plusieurs pays de personnes qui ont été testées séropositives et qui vivent sainement et en bonne santé SANS TRI-THERAPIES.

personne d'important 09/10/2014 00:22

Plusieurs élément de votre texte me dérange. Tout d'abord, ce passage :
" Il a aussi le courage d’écrire que les rapports homosexuels sont contre-nature car l’absorption de sperme par la muqueuse annale est un des co-facteurs du SIDA."

Si l'on suit votre logique - et donc celle de votre cher Professeur MATHE, les rapports hétérosexuels sont tout aussi contre nature puisqu'ils peuvent également être co-facteur du SIDA. D'autant plus que ce type de pratique sexuelle n'est pas réservée à la communauté homosexuelle. Bref, on admettra que c'était un amalgame non consenti de votre part, je ne souhaite pas dériver vers un débat - inutile dans ce contexte - sur la persécution des homosexuels.

Vous écrivez ensuite :
" la séropositivité N'EST PAS LA PREUVE DE LA PRESENCE DU VIH"

... Je pense qu'avant de partager vos "connaissances" sur ce sujet, vous feriez mieux de vous renseignez un minimum sur le sujet. Ainsi vous nous épargneriez l'emploi de termes inappropriés. Tout cela n'est que sémantique me direz vous. Et bien non, lorsque l'on souhaite s'exprimer de manière claire et compréhensible, et être ainsi entendu de tous, on utilise les expressions adéquates. Nous en arrivons donc à l'instant définition du jour :
"résultat d'un examen sérologique destiné à dépister/diagnostiquer certaines maladies auto-immunes ou infectieuses"
autre définition :
"le terme séropositif désigne une personne dont le sérum (composant du sang) contient des anticorps spécifiques à un agent infectieux"
Deux définitions tout à fait accessibles à un lecteur lambda, donc, et qui ne cite pas une fois le VIH. La confusion séropositif/porteur du VIH a donc certainement eu raison de votre bonne compréhension des propos du Professeur George MATHE.

Nous allons donc d'amalgames en amalgames en lisant votre commentaire. Soit, je persiste et continue.

"de personnes qui ont été testées séropositives et qui vivent sainement et en bonne santé SANS TRI-THERAPIES."

Auriez-vous de dates? Je suppose que cela doit être récent étant donné l’essor "actuel" de ce type de théorie complotiste. Sachez que le SIDA se divise en plusieurs phases, et en présente notamment une qu'on peut qualifier de "séropositivité sans symptôme" pouvant durer entre 5 et 12 ans. Je vous donne donc rendez-vous dans quelques années pour en observer les résultats...

Et pour finir, enfin un point sur lequel je suis entièrement d'accord avec vous :
"Le Pr Georges MATHE est mort trop tôt !!!"

Trop tôt. Trop tôt pour pouvoir faire une découverte susceptible de faire avancer les recherches.
Le livre que vous nous présentez, « SIDA, sceaux, sexe et science », date de 1994... Ai-je vraiment besoin de vous expliquer comment fonctionne les sciences dites expérimentales? C'est simple, pas de dogmes, mais des hypothèses qu'on fini par validées ou infirmées à raison d'entre autres beaucoup de temps. Or le temps est passé par là depuis 1994.

Je n'en commenterais pas plus, je pense qu'il est inutile que je m'épanche plus sur vos propos étant donné la confusion émanant de ceux-ci, et votre approche peu pertinente de textes scientifiques, sans parler de votre capacité à avaler ce que l'on souhaite vous faire croire sans en chercher plus mais en étant uniquement impressionné par des termes savants que vous ne sauriez expliquer.

Voilà ! J’espère que vous aurez pris autant de plaisir en me lisant que j'en ai eu en vous répondant. Si toutes fois vous avez osez lire cette critique, qui, selon moi, ne saurait être que très constructive pour vous.

P.S : je ne critiquerais même pas l'article en lui même, je n'en ai ni l'envie, ni l'intérêt nécessaire pour pouvoir entamer une aussi longue épopée...

Sentiment 05/10/2014 13:00

Ce que vous dites est hyper intéressant, vraiment, mais une question me taraude. Comment peut-on soutenir que l'homosexualité (enfin, l'absorption de sperme par la muqueuse annale ...) est un facteur aggravant ? Si le VIH est transmissible par les fluides sexuels, en quoi le fait d'être homo peut favoriser le sida ?
Vous mélangez tout, homophobie et tentatives d'explication scientifique/biologiques foireuses.

moncef 23/09/2014 12:06

arrête de faire le con ya toutes un processus le métabolisme et le cerveau le psychique et le métabolisme ,un cerveau en bonne humeur fait de miracle imagine l'inverse

lioucas 07/08/2014 15:27

Vous n'avez pas honte? Faire de la pub sur ces chercheurs de buzz!!! je travail pour les personnes séropositives et je peux vous dire que c'est une vrai maladie qui tue et laisse les familles dans la douleur. Et vous vous insinué que tout ca n'est qu'un complot? Que les chercheurs qui combattent chaque jour contre la maladie!!!! Passez me voir je vais vous le montrer moi le sida

L 19/03/2014 21:32


Merci vraiment pour ces informations. Heureusement que tous les scientifiques ne sont pas corrompus et qu'il y a des professionnels de la santé qui osent parler tous les mensonges qu'on nous fait
gober sur le sida, sur les vaccins, et j'en passe!
Je vais conseiller ce site .

mamalilou 06/02/2014 16:47


attention à la conclusion cependant, c'est dommage:


c'est pas "alors où est le sida?"


mais "alors, où est le VIH?"


les syndromes d'immunodéficiences eux sont bien réels et ont déjà de très nombreuses causes ...


si le virus (les virus) ne sont pas observés, leur charge virale apparente en laisse suspecter l'existence, mais ce qui est remis en question légitimement, dans le processus d'observation causale
scientifique, c'est le degré d'incidence de ce virus encore non observé directement, non dépistable en l'état (comme mentionné très bien tout du long), en clair on observe une maladie SIDA avec
des symptomes et le plus souvent un décès selon un schéma similaire, et on observe le plus souvent dans le cadre des différentes charges virales d'un patient immunodéficient, une charge
anti-virale particulière et commune VIH 1 ou VIH 2 ou encore HTVL1 et HTVL2... 


il est important qu'on puisse enfin dire qu'on ne sait pas le degré de responsabilité de ce virus, déclencheur, aggravant, ou finalisant le processus de déficience immunitaire... on sait en tous
cas de quel type de virus il s'agit et tout ce que ça implique de son fonctionnement et de son dépistage... peut-être possible....


on imagine bien aussi les possibilités, notre corps étant capable de réaction type allergique, où le corps se défend abusivement contre quelque chose de parfois anodin, générant par ailleurs une
fatigue générale du système de défense, qui ne pourra pas se battre sur tous les fronts... ce qui arrive chez les personnes malnourries ou chez ceux qui multiplient les expositions virales ou aux
allergènes par ex...


de là à servir de cobayes, il n'y avait qu'un pas, si souvent franchi...


 


ce qui est inquiétant évidemment c'est le caractère programmé et opportuniste de la gestion à l'échelle des états, les intérêts type éradication de l'homosexualité, d'une surnatalité dans les
pays maintenus en situations de dépendance alimentaire, et la manipulation qui pouvait conduire à la volonté de maintenir le schéma sociétal autour d'une famille nucléaire unique dans le respect
de principes dont on sait qu'ils ont faits les beaux jours des états+religions dans leurs causes communes...


les enjeux financiers suffisant du reste à expliquer de telles errances éthiques...


merci pour ce passage de relai

David Jarry - Webmaster 06/02/2014 17:35



OK merci c'est juste je corrige



lasorciererouge 23/07/2013 17:56


http://www.wikistrike.com/article-le-virus-du-sida-a-ete-cree-artificiellement-confirmation-documentee-119208800-comments.html#anchorComment

Nous sommes sociaux !

Articles récents