Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Éclipse solaire : une rare éclipse hybride réunit de nombreux observateurs

Publié par Dav sur 4 Novembre 2013, 18:58pm

Catégories : #Soleil

 

À son commencement, l'éclipse solaire hybride, la première depuis 150 ans, était annulaire. C'est ensuite devenu une éclipse solaire totale lors de son passage au-dessus de l'Atlantique.Si vous étiez en France dimanche, pas de panique, vous n'avez rien raté. En revanche, tous ceux qui étaient en Europe du Sud, en Afrique ou encore au Sud des États-Unis ont pu assister à un événement exceptionnel : la dernière éclipse de l'année a pris la forme d'une éclipse solaire hybride, un événement extrêmement rare.

 

  Dimanche 3 novembre, à l'aube, regardez à l'Est.

Le sud des États-Unis et l'Amérique du Sud ont eu l'honneur d'ouvrir les festivités pour cette dernière éclipse de l'année.

Et l'événement était de taille puisqu'ils ont pu assister à une éclipse solaire hybride, la première depuis 150 ans. Particulièrement rare, cette dernière possède la particularité d'intervertir entre éclipse totale et éclipse annulaire.

 "Près de la côte Est des États-Unis, le Soleil était couvert à 60% par la Lune", précise Jay M. Pasachoff, professeur en astronomie dans le Massachusetts, repris par le New York Times.

L'éclipse a ensuite traversé l'Océan Atlantique avant d'atteindre le sud de l'Europe et le continent africain. Selon la NASA, cependant, seuls quelques bateaux ont pu avoir le privilège de contempler l'éclipse à son point le plus avancé, puisque cela a eu lieu au moment du passage du Soleil au-dessus de l'Atlantique.

L'Afrique à l'ombre en plein jourÀ terre, le Nord du Kenya était, de loin, le meilleur endroit pour admirer le passage de la Lune devant le Soleil.

 

Conséquences ?

 

Plusieurs compagnies de voyages ont pu organiser des séjours pour les touristes afin de profiter de cet événement exceptionnel.

Dans ce pays, de nombreux mythes locaux, notamment dans les tribus Turkana et Rendile, sont associés à l'éclipse solaire, explique le DailyMail.

Le principal mythe attribue le phénomène à la Lune mangeant le Soleil.

 

Dimanche 3 novembre, le Soleil a ainsi été obscurci par la Lune pendant presque une minute, plongeant une grande partie de la région dans la pénombre. Au Gabon, les astronomes en herbe ont pu contempler le parcours de l'éclipse, s'étendant sur pratiquement 59 km. "J'ai vu un disque noir couvrir progressivement le soleil.

C'est magnifique", a raconté à l'AFP un habitant de Port-Gentil, Clarence Diledou.Comme beaucoup de Port-Gentillais, Clarence Diledou s'était muni de lunettes spéciales - distribuées notamment par les autorités dans les écoles - pour observer le phénomène.

 "Mais malheureusement le mauvais temps a un peu gâché la fête", a t-il ajouté.

En effet, juste avant l'éclipse, de gros nuages voire même de la pluie sont apparus à plusieurs endroits gâchant un petit peu le spectacle, a constaté un photographe de l'AFP.

 

Annulaire ou totale ? S'agissait-il d'une éclipse annulaire ou totale ? Les deux !

 

En effet, la particularité de cette éclipse solaire était sa nature hybride. Alternant entre éclipse totale et éclipse annulaire, c'est la première de ce type depuis le 20 novembre 1854. Et, elle ne sera plus observée avant le 17 octobre 2172. Lors d'une éclipse totale, la Lune est assez près de la Terre pour couvrir entièrement le Soleil. Dans le cas d'une éclipse annulaire, la Lune est à son point le plus éloigné de la Terre. Par conséquent, la Lune n'est alors pas assez grande pour cacher le Soleil en entier. Lorsque les deux astres s'alignent, un anneau de lumière entoure alors le satellite de la Terre. Une éclipse solaire hybride, ou mixte, alterne les deux, selon le point d'observation.Dimanche 3 novembre, l'éclipse était annulaire lorsqu'elle a démarré en Floride. Elle est ensuite devenue totale jusqu'à son apogée au-dessus de l'Atlantique, à environ 330 km au sud-ouest du Liberia. L'éclipse a alors duré une minute. De nombreuses régions du monde, situées sur les bords du chemin de l'éclipse (notamment le sud de l'Europe) n'ont assisté qu'à des éclipses solaires partielles.


Copyright © Gentside Découverte

NP le nouveau paradigme

 

 

 

 

 

 

 



Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents