Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Énergie libre: Les injustices commises contre l'humanité

Publié par Dav sur 18 Mai 2012, 12:25pm

Catégories : #Environnement

On nous cache les énergies libres ou gratuites et propres depuis des décennies. Il est temps de sauver la race humaine en lui redonnant les technologies pour la libérer des carburants, pétrole, gaz naturel ou de schistes, charbon et nucléaire.

 

"Vers un nouveau paradigme"
2012 et aprés

Commenter cet article

lasorciererouge 30/01/2014 23:00


http://www.youtube.com/watch?v=Kc_2704jFPE


Doc: fabriquer son éolienne et son générateur

lasorciererouge 23/11/2012 20:29


The Sky Is Pink (le ciel est rose), la suite de "Gasland"









 


La suite de GASLAND, le documentaire choc de Josh Fox sorti en 2010 sur le danger des gaz de schiste. Cette fois-ci, il a mis la main
sur des documents prouvant que le problème des fuites est bien connu depuis toujours par l’industrie et qu’ils sont incapable d’y remédier.


 


Source: Realinfos

lasorciererouge 22/11/2012 22:41


Le diesel, un secret bien
gardé qui pourrait entraîner un scandale


 





 



 



Le diesel, un secret bien gardé qui pourrait entraîner un scandale comme ceux de l'amiante ou du sang contaminé. Il implique des millions de personnes, fait tous les ans des dizaines de milliers
de victimes en France, et est au coeur du secteur automobile.

Au départ, ce carburant était destiné à «sauver» l'industrie automobile française. Aujourd'hui, il détruit des vies. Des scientifiques, des victimes, des détracteurs et des défenseurs du diesel
témoignent sur le sujet. Ce document analyse également pourquoi et comment les autorités françaises n'ont pas alerté l'opinion plus tôt sur ses dangers.

Emission diffusée le 11/11/2012 sur France 5.





 


Posté par rusty james

lasorciererouge 10/10/2012 19:52


Séisme de 4.5 au Québec (Gaz de schiste ?)


 





En effet, un séisme d'une magnitude de 4,5 sur l'échelle de
Richter, dont l'épicentre serait situé à 21 km à l'ouest de Saint-Hyacinthe, a été enregistré par Ressources naturelles Canada à 00 h 19.


L'Institut de géophysique américain indique plutôt que la
magnitude serait de 3,9, avec un épicentre localisé à Saint-Marc-sur-Richelieu.


La secousse a duré une dizaine de secondes, sans faire de
dommage. Le tremblement de terre a été ressenti jusqu'à Ottawa.


Un séisme d'une telle ampleur est inhabituel dans cette région. S'il y en a de temps à autres, ils ne dépassent que
très rarement les 3 sur Richter.


La profondeur du séisme, 10 km, a de quoi laisser songeur ?!!


De plus, le tremblement a eu lieu à 9 kilomètres à peine de Saint-Hilaire, endroit célèbre pour son exploitation du
gaz de schiste par fracturation horizontale.


Tout laisse à penser que ce séisme, revu étrangement à la baisse par l'USGS, cache une autre vérité.


 


Sources:


http://www.valleedurichelieuexpress.ca/Actualit%C3%A9s/2012-10-10/article-3095957/Tremblement-de-terre-dans-la-region/1,


USGS


 


Earthquake Details


This event has been reviewed by a seismologist.






Magnitude


3.9




Date-Time




Wednesday, October 10, 2012 at 04:19:28 UTC

Wednesday, October 10, 2012 at 12:19:28 AM at epicenter


Time of Earthquake in other Time Zones






Location


45.654°N, 73.229°W




Depth


9.9 km (6.2 miles)




Region


ST. LAWRENCE VALLEY REG., QUEBEC, CANADA




Distances


9 km (5 miles) NNW of Beloeil, Canada
9 km (5 miles) NNW of Mont-Saint-Hilaire, Canada
10 km (6 miles) NE of Sainte-Julie, Canada
13 km (8 miles) NNE of Saint-Basile-le-Grand, Canada






lasorciererouge 15/07/2012 11:08


La Biodiversité sacrifiée


sur l'autel de la productivité


La Cour de Justice de l'Union Européenne désavoue





Kokopelli et son avocat général


 








La Cour de Justice, par sa décision rendue
aujourd'hui dans l'affaire Kokopelli c. Baumaux, vient de donner un satisfecit intégral à la législation européenne sur le commerce des semences.


Pourtant, le 19 janvier dernier, son Avocat Général nous donnait entièrement raison, en estimant que
l'enregistrement obligatoire de toutes les semences au catalogue officiel était disproportionné et violait les principes de libre exercice de l'activité économique, de non-discrimination et de
libre circulation des marchandises. (V. ses
conclusions)


Ce changement de cap absolu ne manque pas de nous surprendre et de nous interroger.


La Cour, aux termes d'une analyse étonnement superficielle de l'affaire, et d'une décision qui ressemble plus à un communiqué de
presse qu'à un jugement de droit, justifie l'interdiction du commerce des semences de variétés anciennes par l'objectif, jugé supérieur, d'une "productivité agricole
accrue" !


L'expression, utilisée 15 fois dans la décision de la Cour, consacre la toute puissance duparadigme productiviste.
Ce même paradigme, qui avait présidé à la rédaction de la législation dans les années soixante, a donc encore toute sa place en 2012. La biodiversité peut donc être valablement sacrifiée sur
l'autel de la productivité.


Cela fait 50 ans que cela dure et le fait que ce raisonnement nous ait déjà amenés a perdre plus de 75% de la biodiversité agricole
européenne n'y change donc rien. (V. les estimations de la FAO)


Si la Cour mentionne les dérogations supposément introduites par la 0054:FR:PDF">Directive 2009/145 pour les "variétés de conservation", son analyse s'arrête à la lecture
des grands titres. Comment les juges n'ont-ils pas voulu voir que les conditions d'inscription des variétés de conservation, dans la réalité, étaient restées pratiquement identiques à celles du
catalogue officiel normal [1]? Le critère d'homogénéité, par exemple, particulièrement problématique pour les variétés anciennes, ne connaît aucune modération.


La Cour n'a-t-elle pas lu les témoignages de nos collègues européens, déjà confrontés à des inscriptions impossibles de leurs
semences sur cette liste ?


Cette directive est un véritable leurre, que Kokopelli et tant d'autres organisations européennes ont déjà dénoncé, et ne vise pas à
permettre la commercialisation des variétés anciennes ni même à conserver la biodiversité semencière.


De plus, cette biodiversité, qui a nourri les populations européennes pendant les siècles passés, est l'objet de la plus grande
suspicion. La Cour va ainsi jusqu'a écrire, par deux fois, que la législation permet d'éviter "la mise en terre de semences potentiellement nuisibles" !


Cette remarque est totalement erronée puisque, comme l'avait justement relevé l'Avocat Général, l'inscription au Catalogue ne vise
pas à protéger les consommateurs contre un quelconque risque sanitaire ou environnemental, auquel la législation ne fait même pas référence !


Cette remarque, surtout, est choquante, quand on
pense que les semences du Catalogue, enrobées des pesticides Cruiser, Gaucho et autres Régent, ou accompagnées de leur kit de chimie mortelle, empoisonnent la biosphère et les populations depuis
plus de cinquante ans !


Le lobby semencier (European Seed Association), qui a pris le soin, pendant le cours de la procédure, de faire connaitre à la Cour
son désaccord avec l'avis de l'Avocat Général, se réjouit, dans tous les cas, de cette totale convergence de vues avec la Cour. (V. son communiqué et sa lettre adressée à la
Cour.)


Nos adversaires directs dans cette procédure, c'est-à-dire la société Graines Baumaux, mais aussi la République Française, le
Royaume d'Es

lasorciererouge 10/06/2012 11:22


 


France, mise en ligne, sur le site du ministère, de l’intégralité des permis de recherche d’hydrocarbures, et bien c'est
dit, le gaz de schiste, c'est ...OUI....




08/06/2012...




20:13





Nicole Bricq a décidé de procéder à la mise en ligne, sur le site du ministère, de l’intégralité des permis de recherche
d’hydrocarbures -pétrole et gaz- accordés ou en cours d’instruction.

"La règle en matière de permis de recherche d’hydrocarbures doit être la transparence."

Selon la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie « L’information du public est, dans le code minier, absente de la procédure d’attribution des permis de
recherche. C’est intolérable car chacun a le droit de connaître avec précision l’activité minière en cours ou en projet à côté de chez lui. J’ai également tenu à ce que cette information soit
la plus claire possible car il ne suffit pas de rendre des données accessibles encore faut-il qu’elles soient compréhensibles par tous ».

Une carte de France recense l’ensemble des permis

Une carte de France permet, en un simple clic, de trouver, département par département, les demandes de permis de recherche en cours d’instruction ou déjà
attribués.

Chaque demande de permis est accompagnée d’une fiche d’identité qui comprend : le nom de la société demandeuse, le ou les départements concernés, la carte de localisation de la demande,
le type d’hydrocarbure recherché et l’état d’avancement du dossier (demande déposée, instruction en cours, décision).

Chaque fiche sera complétée au fur et à mesure de l’avancement de la numérisation des dossiers et actualisée en fonction de l’instruction des
projets.

Pour Nicole Bricq « cette publication est une étape importante qui permet de remettre à plat toutes les demandes de permis et de rassurer les populations et les élus concernés. Elle doit être
suivie dans les plus brefs délais par une réforme en profondeur du code minier. L’articulation entre droit de l’environnement et droit minier dans notre réglementation doit devenir une réalité
concrète. Ce n’est pas le cas aujourd’hui et ce n’est pas acceptable ».

Source Ministère de développement durable



Et bien voilà c'est dit


le gaz de schiste


C'est ....OUI...


...bien sûr vous avez le droit de croire que tout sur cette carte y sera révélé en toute transparence...


...mais, vu les subtilités de communication appliquées


et comme un homme averti en vaut deux,


gare tout de même...


 


Cliquez sur l'image pour accéder à la carte intéractive


 





 


Nature Alerte

lasorciererouge 21/05/2012 20:27


Merci à Benoit pour cet article



Jusqu’à présent, personne n’a été en mesure de capter l’énergie électromagnétique qui nous entoure. Tout cela pourrait bientôt devenir réalité
grâce à une technologie qui la récupère et l’exploite.


.


Les chercheurs de l’Institut de génie électrique et informatique du Georgia Tech ont utilisé des fréquences à bande large pour exploiter une variété de signaux et en capter l’énergie. Par
ailleurs, ils se sont servis d’une imprimante à jet d’encre pour combiner sur un même support papier (ou un polymère flexible), plusieurs matériaux. L’équipe a imprimé non seulement des
composants Radio-Fréquences (RF) et des circuits, mais également de nouveaux dispositifs de détection à base de nanomatériaux (ex. nanotubes de carbone). Le résultat ressemble à un
“capteur sans fil auto-alimenté” qui peut être utilisé pour surveiller les produits chimiques, thermiques, biologiques, ainsi que les niveaux de vibrations.


Les périphériques de communication implantés tout autour de nous, émettent beaucoup d’énergie dans différentes gammes de fréquences. Des appareils dédiés dits “récupérateurs” sont capables, eux,
de capter cette énergie et de la convertir en courant continu. Cette énergie est finalement stockée dans des condensateurs ou des batteries. Ces dispositifs qui sont basés sur des circuits
souples peuvent exploiter aussi bien des fréquences radios de type FM que radars, dans une fourchette allant de 100 MHz à 15 GHz. Le groupe de recherche a commencé ses travaux dans les années
2006, où les circuits ne fonctionnaient qu’à des fréquences de 100 ou 200 MHz. “Nous pouvons maintenant imprimer des circuits qui sont capables de fonctionner jusqu’à 15 GHz – voire 60 GHz si
nous imprimons sur un polymère“, a déclaré Rushi Vyas, étudiant diplômé.


Des centaines de microwatts d’électricité ont déjà été générés rien qu’en utilisant des fréquences de télévision, ce qui reste suffisant pour faire fonctionner de petits appareils électroniques
tels que des capteurs et des microprocesseurs. L’équipe du Georgia Tech veut maintenant combiner des super-condensateurs et des fréquences élevées avec sa technologie de balayage pour alimenter
des appareils qui nécessitent 50 milliwatts de puissance. Dans cette approche, l’énergie s’accumule dans un super-condensateur avant d’être utilisée lorsque le niveau de puissance requis est
atteint. Les chercheurs pensent que les capteurs souples auto-alimentés, sans fils, seront bientôt largement disponibles à un coût très faible.


.


La prolifération de ces capteurs peu coûteux pourrait être utilisée dans des applications multiples (sécurité, économies d’énergie, intégrité des structures, stockage des aliments périssables,
bio-surveillance médicale).


(Source : RT Flash)

Franck 20/05/2012 02:45


Bonjour


je trouve cette vidéo très inspirante et j'aimerais la diffuser sur on blog www.quebec1spire.com toutefois j'aimerais y mentionner l'origine du film, son titre et le réalisateur. Pourriez vous me
renseigner à ce sujet ? En vous remerciaant.


Franck


PS: merci pour votre site plein d'infos passionnantes

Dav 20/05/2012 11:12


Je n'ai pas d'autres infos sur le sujet à ce jour il faut prendre le temps de faire des recherches; si vous trouvez avant moi merci de les partager, amitiés


julien 19/05/2012 04:16


Tres juste ,


j ai une question , cela vient d un film ou Steven Seagal a fait ce discour de lui meme ?


 

Dav 19/05/2012 10:14



Cela vient d'un film mais le message est fort et clair!



extragany17 18/05/2012 19:07


bonjour dav


un petit lien vers un article vers un artiste qui dit la meme chose


http://au-bout-de-la-route.blogspot.fr/2012/05/mouvement-perpetuel-la-machine-de.html


extragany17

Dav 19/05/2012 10:11



Merci trés interressant le lien



Nous sommes sociaux !

Articles récents