traduction Google, édité par Jo

«Un nombre de tremblement de terre sans précédent de 1050 ont été enregistrés à El Hierro, la plus petite des îles Canaries au cours de la semaine dernière », explique cet article de Mark Dunphy. Décrite comme une «augmentation significative de l’activité sismique, » l’essaim de secousses a incité le gouvernement des îles Canaries à convoquer la première réunion du Comité de pilotage et de surveillance des volcans. L’Institut Géographique National (IGN) et l’Institut volcanologique des îles Canaries continue à enregistrer à chaque jours un nombres records de tremblements de terre mesurant entre 1 et 3 sur l’échelle de Richter. La majorité des tremblements de terre sont enregistrés à une profondeur comprise entre 5 km et 15 km. Il n’y a aucune indication à l’heure actuelle que l’activité sismique de faible amplitude est un précurseur d’un activité volcanique significative. El Hierro est actuellement la plus volcanique des îles Canaries. Selon ElHierro.com, « El Hierro a le plus grand nombre de volcans des Îles Canaries avec plus de 500 cônes à ciel ouvert, et un autre 300 qui ont été couverts par les « outflows » les plus récentes, et quelque 70 grottes et galeries volcaniques. Depuis l’occupation espagnole, il ya eu sept éruptions. Plus de 200 ans se sont écoulés depuis la dernière éruption.

L’île de El Hierro a émergé de l’océan après trois éruptions volcaniques successives et les accumulations conséquente, couronné par un volcan de plus de 2000 mètres de haut. Pendant les secousses sismiques il y a quelque 50.000 ans, un morceau géant de l’île décalotter s’est écrasé dans l’océan et a provoqué un tsunami géant qui a probablement été de plus de 330 pieds (100 m) de hauteur et a probablement atteint aussi loin que la côte américaine. Il y a environ un demi-million d’années, le volcan Taburiente s’est effondré avec un glissement de terrain géant. Dans une émission de la BBC « programme Horizon » le 12 octobre 2000, les géologues on lancé l’hypothèse que lors d’une future éruption, un glissement de terrain similaire pourrait potentiellement générer un « megatsunami » de 2000-3000 pi (650-900 m) de haut dans la région des îles. L’énorme vague traverserait l’Atlantique et inonderait la côte Est de l’Amérique du Nord, y compris les côtes américaines, des Caraïbes et du nord de l’Amérique du Sud, seulement six à huit heures après l’évènement.

Météo-Tech IWO

AVCAN depuis "l'éveil 2011"

Dav   "2012 un nouveau paradigme"