Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


ENQUETE: "L'introduction de la théorie du genre à l'école est une arme de destruction massive dirigée contre le peuple français"!

Publié par David Jarry - Webmaster sur 29 Janvier 2014, 13:30pm

Catégories : #Société

"Une arme de destruction massive"

 

 estime JRE dans son "Manifeste des intellectuels du peuple destiné aux parents d'élèves". Un texte signé, entre autres, par Béatrice Bourges, présidente du Printemps français. Contacté par Le Point.fr, le collectif n'a pas souhaité répondre, arguant que "les médias du système expriment des voix qui n'ont jamais souhaité défendre le peuple". La page Facebook, forte de 15 000 "fans", permet d'en apprendre un peu plus sur les combats que mène Farida Belghoul.

Dans de nombreuses vidéos, elle reproche à Jules Ferry d'être le premier responsable de la destruction des valeurs de l'école et réclame la "renaissance" du ministère de l'Instruction publique. L'école n'est pas son seul cheval de bataille. Farida Belghoul a tendance à tout mélanger. Par exemple, l'Union des étudiants juifs de France est accusée d'être responsable de l'échec de la lutte antiraciste en France. Julien Dray, député PS de l'Essonne et fondateur de SOS Racisme, est quant à lui accusé de "financer le rap oligarchique qui participe à la destruction de la jeunesse". Un genre musical qui "est contraire aux valeurs du Coran", se plaît-elle à expliquer face à un public majoritairement composé de musulmans. Seuls les vrais chrétiens, "pas ceux de gauche", trouvent grâce à ses yeux.

 

Farida Belghoul le dissimule à peine, elle s'adresse surtout aux familles musulmanes résidant dans les quartiers populaires.

 

Selon l'entourage de Vincent Peillon, la communauté turque serait particulièrement concernée par le boycott, notamment à Strasbourg. "Cette campagne a touché un public crédule et peu éduqué. Les dégâts sont déjà faits", analyse Anne-Marie Haller, secrétaire départementale de l'Unsa Bas-Rhin au Figaro.fr. Les catholiques traditionalistes ne sont pas en reste dans le combat contre l'enseignement de la théorie du genre. La diffusion de Tomboy ("Garçon manqué") aux écoliers, un film mettant en scène une petite fille de 10 ans se faisant passer pour un garçon le temps d'un été, avait déjà soulevé une polémique, jamais retombée.

 

 

 

Face à cette situation, Sébastien Sihr, secrétaire national du SNUipp (le syndicat d'enseignants majoritaire du premier degré), dénonce au Point.fr "un mouvement qui mène une campagne mensongère avec l'objectif d'apeurer les parents". Un collectif "aux relents passéistes et qui mène des combats d'arrière-garde". Il réclame à son ministre de tutelle un "discours très clair" pour rassurer les enseignants et l'adoption d'une position inflexible afin de "lever toutes les ambiguïtés possibles". Au niveau local, des adhérents du syndicat s'inquiètent de la manière dont JRE s'est procuré les numéros de téléphone des parents d'élèves. Une enquête interne serait même en cours. Ce que ne confirme pas le ministère de l'Éducation nationale.

 

À Meaux, Jean-François Copé, le maire de la ville, dit "entendre l'inquiétude des familles sur ce sujet propice à toutes les rumeurs". Mais il condamne fermement l'appel au boycott de l'école, une manipulation, selon lui. Pour autant, il réclame au ministère une "clarification de ses intentions" sur "cette expérimentation hasardeuse" qui pourrait amener les parents à "se défier" de l'école. Une réaction qui a fait bondir mercredi matin Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes, "scandalisée par les propos de Jean-François Copé" : "Il fait le pari de la peur, du fantasme, de l'inquiétude des parents et, ce faisant, apporte son soutien à madame Belghoul et derrière elle à Alain Soral", a-t-elle déclaré sur Europe 1.

Rue de Grenelle, cette poussée irrationnelle a été prise très au sérieux. "Les enseignants doivent pouvoir travailler en toute sérénité. Nous devons les soutenir", a insisté à de nombreuses reprises Jean-Paul Delahaye. "Le ministère ne se privera jamais de porter plainte" si le personnel devait être "menacé" par ces "organisations extrémistes". Inquiet de la situation, mais résolu, il n'en démord pas : "L'école ne renoncera jamais à sa mission d'éducation." Mercredi, à la sortie du conseil des ministres, Vincent Peillon s'est montré encore plus ferme en demandant aux responsables d'établissement de "convoquer les parents" qui ont retiré leurs enfants de l'école.

 

Par

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

Yann 31/01/2014 09:40


"Vous limitez le genre humain à une histoire de sexe! je pense que c'est plus profond que ça " => Joli !!!

Dr.um 30/01/2014 13:35


Merci de votre réponce je constate que mon propos pouvais être peut claire je le développe donc :


théorie du genre =  Sujet de l'article.


 


Théorie du genre = les caractères homme femme sont sociétaux, et nimporte qui peut devenir homme ou femme (ou autre) (indépendament de ces caractéristique physiques)


 


Exemple concret: un humain qui nait de sexe masculin, peut d'après cette théorie ce sentir femme et vivre en femme.


Du coup il sera attirer par un partenaire de sexe masculin qui se sent homme (ou d'un partenaire feminin qui ce sent homme)


Du coup la sodomie arrive à cet instant car physiologiquement le corps masculin ne comporte pas d'autre cavitées (pas de vagin en claire)


Cette pratique sera j'imagine aussi valable pour la cas entre parenthèse de l'homme qui se sent femme avec la femme qui ce sent homme.


Le principe mal étant pénétrant et le principe femelle pénétrer. La femme ce sentant homme pénetrera l'homme ce sentant femme par sont seul orifice viable...


 


Dans l'espoire d'avoir éclairer le propos.


 

David Jarry - Webmaster 30/01/2014 17:48



Vous limitez le genre humain à une histoire de sexe! je pense que c'est plus profond que ça


Plus sérieusement la psychologie et la souffrance sont à prendre en considération en premier lieu ;, soyons HUMANISTE et laissons chacun s'épanouir à son gré



Dr.um 30/01/2014 13:13


Non il y à jugement de valeur dans cette analyse justement.


L'idée défendu par Yann est que la femme qui reste à la maison, fait la cuisine vas à la messe, et fait des enfants est une vison démodé de la femme qui ne doit plus existée de nos jours. C'est
son avis très bien, sa vision du monde et ces valeurs. Des lors il juge que les valeurs des autres ne sont pas bonne. Je n'ai pas vu d'argument et de source dans son avis.


 


Ensuite sur le fond du sujet il y à, amalgame :


Théorie du genre = egalitée homme / femme >> NON


Théorie du genre = les caractèrme homme femme sont sociétaux, et nimporte qui peut devenir homme ou femme (ou autre)


Ce qui admetons le, n'est pas la même chose.


 


Les faits :


1) Ont nait tous inégaux (certains vont etre grand ou petit, aux yeux bleu brun etc, nous ne sortons pas d'un moule unique)


2) L'humain depuis longtemps perdure grace à la reproduxion sexuée.


 


Mon avis :


La sociétée doit rétablire l'injustice de base et permetre des droits égaux à tous. Cependant la sociétée ce doit aussi d'encourager un modele viable qui assure sont existence dans le temps
(reproduction sexuée)


 


Dit autrement chacun fait et ce sent comme il l'entend (dans la limite ou il ne force personne)


Si vous voulez etre hétro les jours pair homo les jours impaire, et bi les jour feriés c'est votre problème. Vous en avez tout à fait le droits et des discrimination sur ces critères sont
inaceptable, par contre la seul union qui devrai etre promu est celle qui crée une génération future à savoir le hétérosexualité.


 


Dit plus cruement, si tout le monde pratique la sodomie, l'humanitée s'eteind dans une centaine d'année.


Après ca peut s'entendre mais c'est un choix de civilisation un peut extrème à mon sens.

David Jarry - Webmaster 30/01/2014 13:22



Je vois pas ce que la sodomie vient faire ici aucun rapport



Yann 30/01/2014 10:23


Je me demande si cette croisade contre une prétendue "théorie du genre" enseignée à l'école  n'est pas le masque qui cache l'opposition de musulmans intégristres que la laicité énerve au
plus haut point. Je m'explique :


On sait maintenant donc que cette alarme vient en partie de cette Farida Belghoul et relayée en grande partie chez les familles musulmane. Je comprend qu'enseigner dès le plus jeune age que les
filles et les garçons sont égaux et ont les mêmes droits déstabilise une communauté qui pense que les femmes ne sont pas les égales de l'homme, ni en famille, ni en société, ni en religion. Du
coup je ne m'étonne guère de voire que béatrice bourges signe ce manifeste (pour elle, les femmes doivent rester à la maison, faire la cuisine, aller à la messe et faire des momes). Pas de bolle,
la France est maintenant un état laïc, les femmes ont les mêmes droits que les hommes, peuvent voter, ouvrir un compte et travailler sans le consentement de leur mari etc.


 


En gros, c'est l'idée même de la liberté qui fait peur.

David Jarry - Webmaster 30/01/2014 11:41



Bonne analyse sans jugement de valeur



gwendal 29/01/2014 23:56


L'école n'a aucune mission d'éducation


On lui demande seulement, et seulement si elle en est capable, de faire l'instruction des élèves


Quelqu'un qui ne sait lire-écrire-compter ne saura pas apprendre le reste ...et n'en aura de toutes façons pas envie


Les valeurs sont exclusivement du domaine famillial, puis personnel lorsque la maturité fait son apparition en quantité suffisamment grande!


Peillon dit que les parents n'auraient pas le droit de retirer un certain nombre de jours leurs enfants de l'école... C'est faux L'absence pour "raisons familliales" est un terme légal qui permet aux enfants de ne pas être présents à l'école ...tout en n'ayant aucune explication a donner aux profs ou au
directeur


Je l'ai moi-même vérifié à de nombreuses reprises lorsque j'étais enfant, et que pour "raisons familliales" mes parents ne m'envoyaient pas à l'école: lorsque les profs me disaient que je devais
leur donner une raison, je leur répondais qu'ils avaient tort et que s'ils persistaient à me harceler pour avoir une réponse, j'avertirais mes parents qui porteraient plainte contre eux et
l'établissement ...Aussitôt que j'avais dis ceci, plus un mot ne sortait de leur grande gueule


Je l'ai déjà dis, mais je le répête: l'école n'est pas obligatoire Seule l'instruction l'est ...et peut être
faite à la maison par n'importe qui, après en avoir informé le rectorat dont on dépend! Bien sur, vous serez
contrôlé (les capacités de vos enfants) plus que n'importe quel prof dans sa carrière... Mais ce n'est pas
gènant ...car une visite fait toujours plaisir ...si ce n'est en arrivant, c'est en repartant

Nous sommes sociaux !

Articles récents