Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Ère Nouvelle et surpopulation

Publié par Dav sur 16 Octobre 2011, 08:07am

Catégories : #Partage

 

 

En 1750, il n’y avait que 750 millions d’êtres humains sur la Terre. Au début du XXème siècle, nous étions 1 milliard et demi ; nous sommes aujourd’hui 7 milliards et risquons de dépasser le seuil des 10 milliards avant 2020 !

007

Évolution de la population terrestre à travers les siècles

Si l’ensemble de la population du globe avait consommé l’an dernier autant que les Américains, il aurait fallu 15 planètes comme la Terre pour subvenir à ses besoins. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, chaque année, à la fin du mois de septembre, l’humanité a déjà détruit la totalité de la faune, de la flore et des ressources naturelles que notre planète est en mesure de produire au cours d’une année. L’explosion démographique est désormais le problème majeur de notre époque. Car plus il y a d'hommes et de femmes sur la Terre, plus les besoins en énergie et en ressources naturelles augmentent ; et plus les ressources naturelles sont mises à contribution, plus il y a de déforestation, de destruction de la biodiversité et de pollutions en tous genres, ce qui bien sûr accroît l’effet de serre et le réchauffement climatique et multiplie les risques de cataclysmes majeurs.

Imaginons que la moitié des habitants de la Chine et de l’Inde aient désormais un train de vie identique à celui des Américains du Nord. Imaginons l'impact sur l'environnement, sur l'atmosphère… Compte tenu de l'état actuel de notre planète, cela s’apparenterait à un véritable coup de grâce, à un suicide collectif - ni plus ni moins ! Or il ne s’agit pas du tout d’une hypothèse fantaisiste, puisque l’explosion de la croissance économique enregistrée par ces deux pays devrait se poursuivre au cours des prochaines années. Les besoins alimentaires et énergétiques de la population sino-indienne ont d’ailleurs déjà rejoint, voire dépassé, ceux des Américains. Ce qui concerne l’Inde et la Chine est évidemment valable pour le Brésil et plusieurs autres pays. Si rien n’est fait, d’ici trois ou quatre années, guère plus, une catastrophe écologique d’ampleur planétaire semble donc inévitable !

Il est bien sûr important de changer rapidement et radicalement de style de vie dans les pays dits développés, de gaspiller moins, d’apprendre à vivre plus simplement, plus en contact avec la nature, et aussi à partager, car ce n'est qu'en changeant notre façon de vivre que nous pourrons imposer aux pays du tiers-monde un modèle de développement crédible. Mais le plus urgent, sans doute, est de nous attaquer très vite au problème de la surpopulation mondiale. Nous devons tout faire pour diminuer la natalité RAPIDEMENT et PARTOUT, y compris dans les pays développés, car la poursuite de l'accroissement incontrôlé de la population mondiale pourrait très vite provoquer l'anéantissement de l'ensemble de l'humanité.

Certains s’imaginent que les pays développés ne sont pas concernés par la surpopulation, que c'est même le contraire. Parfois, on entend par exemple dire que la France est sous-peuplée ! Mais ceux qui en sont convaincus se trompent lourdement ! Nous ne sommes encore qu’un peu plus d’une soixantaine de millions d'habitants en France ; pourtant, nous avons déjà de sérieux problèmes d'approvisionnement en eau potable, nos sols sont contaminés par les polluants agricoles, nos abeilles meurent, nos arbres dépérissent et nos plus beaux sites naturels sont tous gravement menacés !

Il y a quelques dizaines d'années, la côte méditerranéenne était encore un véritable joyau de la biodiversité ; elle croule maintenant sous le béton, ses paysages ont été défigurés, la faune de sa bande côtière a disparu, les ports du littoral, même les plus petits, ont été transformés en cloaques à mazout... Et si nous continuons à encourager la natalité, il faudra bientôt bétonner partout !

La Côte d’Azur version chinoise : NON MERCI :

002b

La plus grande richesse qu'un pays puisse offrir à ses citoyens, c’est l’espace. Compte tenu de leur niveau de technologie, les Européens pourraient être infiniment plus heureux avec beaucoup moins d'habitants. Ils en ont les moyens. Au lieu de cela, nos responsables politiques ne cessent de se lamenter sur le vieillissement de la population et de rechercher des solutions pour l’enrayer !

Nous aurions déjà dû réorienter depuis longtemps nos priorités économiques dans le sens d'une décélération de la natalité. Ce n'est pas une question de qualité de vie, mais une simple question de survie. Il aurait fallu le faire à froid, pendant qu'il était encore temps. Nous allons maintenant devoir le faire à chaud, dans des conditions dramatiques, sous la pression d’une immigration trans-méditerranéenne galopante.

Le sort de la Somalie et celui du Nigeria ou même celui de l'Algérie ne sont pourtant pas enviables ! Même un pays technologiquement avancé comme la Hollande commence à avoir d'énormes problèmes du fait de sa population pléthorique. Ce pays accueille déjà plus de 600 habitants au kilomètre carré. Que feront les Hollandais lorsque la montée des eaux et les bourrasques climatiques à venir les obligeront à abandonner les terres qu'ils ont conquises sur la mer ?

Jadis, les hommes avaient besoin d’être nombreux pour pouvoir se regrouper en tribus et en clans et se protéger de leurs ennemis. Il fallait "croître et se multiplier" et la priorité était accordée au développement de la cellule familiale pour assurer la perpétuation de l’espèce. Mais aujourd’hui ces vieilles considérations sont devenues totalement obsolètes ; désormais, moins nombreuse est la population, et plus riches sont les individus. Plus riches en quoi ? En espace, en ressources naturelles, en bien-être et en liberté. Ce n’est que quand la population est peu nombreuse que l'homme peut vivre véritablement en harmonie avec la nature. Les sociétés peu peuplées sont supérieures, en tous points de vue, à celles où la pression démographique engendre inévitablement égoïsme, jalousie, agressivité, violence.

Lorsque l’humanité émergera au sein de la Grande Communauté, nous serons surpris de constater que, malgré l’étendue infinie de l’immensité cosmique, les régions habitées de l’espace sont en réalité peu nombreuses et peu peuplées.

Les jardins de la vie accueillant nos Frères et Sœurs de la Grande Communauté se limitent à quelques petits paradis auxquels seuls, ceux d'entre nous qui auront ouvert leur cœur et fait preuve de générosité dans l'accomplissement des tâches qui leur sont aujourd’hui assignées, pourront avoir accès. Par générosité, nous voulons dire : Amour inconditionnel, Amour des autres et Amour envers notre Créateur dont la Présence silencieuse nous accompagne tout au long de cette transition. Son Esprit nous porte, Ses Émissaires instruisent nos âmes et évaluent nos possibilités d’intégrer la Grande Communauté.

C'est pour cette raison que les bouffonneries imposées par nos religions actuelles doivent rapidement cesser et disparaître. Les doctrines et les dogmes archaïques seront de toute façon bientôt anéantis par la force des choses. Les humains vont être acculés à changer définitivement de perspectives et d'attitude ; c'est seulement si nous acceptons de nous ouvrir à la véritable spiritualité que tous les problèmes, toutes les maladies et tous les malheurs générés par notre utilisation égoïste de l'énergie et des ressources naturelles pourront trouver une solution.

Il n'est plus acceptable que chaque année, entre 10 et 20 millions d'hommes et de femmes meurent de faim dans le monde, qu'un milliard souffrent de sous-alimentation ou de malnutrition pendant que d'autres sont atteints d'obésité, ni que les 250 personnes les plus nanties de la planète disposent de la même part de la richesse mondiale que les 3 milliards les plus pauvres, et même cherchent à s'enrichir encore pour satisfaire l'insatiable quête de jouissance de leur ego.

003Les enfants des pays les plus riches et ceux des pays les plus pauvres ont souvent un point en commun : l’irresponsabilité de leurs parents !

C’est pourquoi une nouvelle religion va bientôt remplacer toutes les anciennes. Elle sera solaire et universelle. Et l’énergie solaire deviendra notre nourriture ! Des possibilités inouïes sont actuellement mises à la disposition de notre humanité par l’Intelligence qui gouverne notre univers. Nous devons apprendre à regarder tous ensemble dans une nouvelle direction, celle de la Lumière, mus par une même force, celle de l’Amour altruiste. Au fur et à mesure de nos progrès sur le chemin de la co-création consciente, nous allons faire toutes sortes de rencontres avec des êtres accomplis et merveilleux qui viendront nous aider sur ce Chemin de Lumière, ce chemin solaire qui mène à la Nouvelle Époque.

La religion du futur sera une religion solaire. L’alimentation physique deviendra inutile et l’humanité apprendra à se nourrir des rayons du Soleil :

La nouvelle religion solaire selon Hira Ratan Manek :

« Aide-toi et le Ciel t’aidera ! » assure le proverbe. Mais s’aider, ce n’est pas uniquement mettre des enfants au monde et s’efforcer par tous les moyens, y compris les plus iniques, d’accumuler un patrimoine et de mettre de l’argent de côté pour ses vieux jours ; s’aider, c’est d’abord et avant tout s’ouvrir à la dimension spirituelle de l’Homme, afin qu’un nouvel Idéal puisse rapidement pénétrer les esprits, ouvrir les consciences et nous inspirer dans la Lumière et dans l’harmonie de sages et saines décisions.

Le grand paradoxe actuel est que désormais la survie de l’espèce humaine ne passera plus par la multiplication forcenée du nombre des individus au prix d’un usage immodéré de leur force sexuelle ; elle dépendra de la maîtrise et du contrôle de cette énergie. Le gaspillage de l’énergie sexuelle deviendra sous peu synonyme non plus de perpétuation mais de disparition de notre grande famille humaine.

Le programme que notre humanité doit appliquer sans délai comporte un second volet qui consiste en la préparation de notre émergence au sein de la Grande Communauté. Nous aurons bientôt à gérer de nouveaux territoires qui seront mis à notre disposition par nos Frères galactiques. La Terre a été le berceau de notre humanité, mais pas plus qu’une couvée d’oisillons ne peut demeurer indéfiniment dans le confort du nid douillet, l’humanité ne pourra rester dans son berceau toute sa vie ! Elle doit maintenant se préparer à prendre son envol vers de nouveaux espaces vierges et inconnus !

Il existe des sortes "d’autoroutes spatiales" qui sillonnent notre galaxie, et nous aurons bientôt la possibilité d’y circuler. Il est encore un peu tôt pour évoquer cette question et rentrer dans le détail de ce que nous allons devoir apprendre et connaître au sujet du "nouveau code de la route des étoiles" et de l’intervention programmée de nos frères et sœurs de l’espace ; ils auront, entre autres, pour mission de nous ouvrir l’accès à ces voies de communication intra-galactiques et de nous montrer comment les utiliser. Nous pourrons voyager partout dans la galaxie à l’aide d’une nouvelle technologie qui éliminera pour ainsi dire les distances. Grâce à l'énergie libre qui abonde partout, il n’y aura plus aucune limitation à nos déplacements. En attendant, nous devons nous préparer à cette échéance et commencer par apprendre à organiser nos déplacements ici-bas et maîtriser nos flux migratoires à la surface de la Terre.

"Bretelle d’accès" à une "autoroute" de l’espace :

004

Cessons une bonne fois pour toutes de raisonner de manière totalement stupide ! Il est tout aussi ridicule, lorsqu’on est originaire d’une région très pauvre de notre planète, d’y essaimer une nombreuse progéniture sans s’être préalablement donné les moyens d’en assurer la subsistance, pour être ensuite obligé, dans des conditions épouvantables, de venir "tenter sa chance" dans un pays dit riche, que d’envisager la possibilité d’accompagner nos frères de l’espace à la conquête de nouveaux eldorados tout en abandonnant notre planète aux Éléments déchaînés après y avoir répandu le chaos.

De la même manière, si nous continuons à profiter abusivement des immigrés sous prétexte d’y trouver LA SOLUTION au financement de nos dettes et de nos retraites, nous continuerons à être nous-mêmes traités comme du bétail par les Draconiens et autres prédateurs cosmiques.

Le monde ne peut plus fonctionner ainsi dorénavant.… Les temps changent, et nous aussi nous devons changer ! Tout va se mettre en place, mais seulement au fur et à mesure de notre évolution. D'ici à quelque temps, ceux qui ont été agréés par le Plan entameront une vie nouvelle, mais rien ne peut se faire dans la précipitation. C'est l'harmonie du Tout qui doit prédominer en toute chose.

Il n'est cependant pas question de rester à l'écart de l'accomplissement de cette Œuvre unique pour notre humanité terrestre. Notre mutation énergétique et spirituelle est la clé de l’avènement de la Nouvelle Époque, de l’accession à l'héritage qui nous est destiné depuis les origines. Il est temps d’ouvrir notre cœur et de nous préparer avec Amour à l’assumer.

 Ce temps est venu MAINTENANT !

 

Olivier de Rouvroy
Octobre 2011

B-calendrier-maya-completDav  "2012 un nouveau paradigme"

Commenter cet article

lasorciererouge 02/07/2012 21:34



La Fda s'occupe des gros ! Elle homologue une pilule
diététique au benzène, un poison mortel






 




La Fda s'occupe des gros !
Elle homologue une pilule diététique au benzène, un poison mortel














Pilules de Belviq (d'après le site ouaib de la FDA) et ses
effets probables.





Traduction copyleft de Pétrus Lombard


 


Le benzène n'est que l'une des raisons faisant que la dernière homologation de médicament par la FDA est une triste parodie.
La liste d'effets indésirables vraisemblablement mortels du Belviq fiche le tournis et la trouille, et cette solution ne présente guère d'intérêt pour perdre de poids.

Le benzène est un poison. En forte dose, il peut arrêter le coeur,
arrêter les poumons, ou endommager définitivement le cerveau. S'il a des effets bénéfiques, ils doivent certainement être mis en balance avec ses effets nuisibles potentiels. Quoi qu'il en
soit, la FDA vient d'approuver le Belviq, un médicament pour perdre du poids, contenant du benzène !

Ce n'est pas la dernière mauvaise info concernant le
Belviq, la nouvelle spécialité d'Arena
Pharmaceutical. Non seulement il contient un poison connu, mais il influe aussi sur la sérotonine cérébrale en activant le
récepteur 5-HT2C. Ça veut dire qu'il affecte le cerveau d'une manière similaire à celle des médicaments inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine, auxquels sont associés un vaste
éventail d'effets dévastateurs, dont le suicide.

Ce que reconnaît Arena

La fiche d'information du Belviq à destination des
patients devrait effrayer suffisamment pour dire, « Sans façon, toubib », lorsqu'il propose de le prescrire. Les avertissements sur la fiche du remède incluent :

Syndrome sérotoninergique ou syndrome malin des neuroleptiques : Ce sont des effets mortels provoqués par les drogues psychoactives. La fiche indique, « administré associé
à d'autres agents sérotoninergiques ou antidopaminergiques, l'innocuité n'a pas été établie. »

Cardiopathie
valvulaire : C'est la même affection qui a entraîné le retrait d'un autre médicament pour maigrir, le Fen-Phen. La fiche
a

lasorciererouge 25/06/2012 21:00







René Varenge 20/10/2011 16:07



Vous avez raison la surpopulation est certainement le pire fléau que devra affronter l'humanité dans un futur priche si rien n'est fait,  mais il est encore mal vu d'en parler.


Toutefois certaines personnes osent affronter le tabou: telle les membres de l'association démographie responsable dont je vous invite à visiter le
site: http://www.demographie-responsable.org


cordialement



ned 16/10/2011 09:48



Réduire la population du Globe ?


Japon Fukushima? (pour l'instant pas suffisant !)


Inondations ? (pour l'instant insuffisant !)


Séismes ? (pour l'instant insuffisant !)


Guerres ? (pour l'instant insuffisant !)


Famines ? (Là c'est "mieux" et ça laisse des traces longtemps !)


Le N.O.M. essaie d'y "pourvoir" mais "ils"ont aussi besoin de la souffrance des humains pour vivre .... et plus ils sont nombreux en souffrance...!


Ca va pas être facile ....



Dav 16/10/2011 11:20



Oui c'est clair!



Nous sommes sociaux !

Articles récents