Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Érosion des sols : dispersion des sédiments de Fukushima

Publié par Dav sur 24 Décembre 2012, 07:19am

Catégories : #Environnement

Érosion, en voilà un drôle de mot… Bien des choses du monde qui nous entoure peuvent pourtant être érodées… On parle ainsi d’érosion des matériaux par le frottement ou les agents météoriques ou, plus récemment, d’érosion de la biodiversité dans les derniers paradis écologiques de notre planète. Dans ce dossier, nous nous focaliserons sur l’érosion des sols agricoles.

Pourquoi ? Parce que les sols de notre planète constituent le substrat au sein duquel poussent les cultures qui sont à la base de notre régime alimentaire. Même si ce phénomène existe depuis la mise en culture des premiers sols par l’Homme, il semble qu’il se soit accentué au cours des dernières décennies. Or, si l’érosion des sols agricoles cause de nombreux problèmes aujourd’hui, elle conduit également à la disparition progressive et à l’appauvrissement des sols, qui constituent pourtant une ressource non renouvelable à l’échelle de la vie humaine.


Mexique : cas d'érosion spectaculaire du sol en ravines, près de la ville de Morelia. © Philippe Bonté

L’érosion des sols est importante dans les champs, mais que deviennent les sédiments produits ? Restent-ils sagement dans les zones agricoles ou, au contraire, les quittent-ils pour rejoindre les zones situées plus à l’aval ? Comme on pouvait s’en douter, les deux réponses sont partiellement correctes. Il y a des sédiments qui restent dans le périmètre des zones cultivées et d’autres qui prennent le large et qui aboutissent dans les lacs, les rivières ou même la mer.

Dans ce dossier, nous reviendrons sur le processus d’érosion des sols, que nous définirons plus précisément. Nous traiterons ensuite du phénomène des inondations boueuses et des coulées de boue, qui envahissent chaque année les routes et les habitations de nombreux villages du nord-ouest de l’Europe, lors des orages printaniers et estivaux. Nous présenterons également quelques solutions qui permettent de lutter efficacement contre l’érosion des sols et qui permettent d’éviter les « coulées de boue ». Enfin, nous montrerons l’intérêt très actuel de mener des études sur le transfert des particules depuis les champs jusqu’aux rivières, en présentant un projet de recherche qui por te sur le traçage de la dispersion des sédiments contaminés  le long des rivières drainant le panache de pollution radioactive de la préfecture de Fukushima, au Japon.

 

Olivier Evrard  

Chercheur au CEA
NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Isa 24/12/2012 12:46


Nous verrons bien les conséquences du gaz de schiste quand les terrains s'ébouleront, ce qui finira de faire crever la planète.

Nous sommes sociaux !

Articles récents