Le nuage de plasma consécutif à l’éruption solaire du 15 février dernier n’a pas encore touché la Terre : d’après l’Observatoire Royal de Belgique, il devrait arriver jeudi en fin de journée ou vendredi, ce qui pourrait perturber les télécoms. Quant aux aurores boréales, elles restent possibles mais peu probables.

 

Le nuage de plasma dont nous vous parlions hier a suscité pas mal de questions : risquions-nous de connaître une tempête magnétique sur Terre et aurions-nous l’occasion d’apercevoir de magnifiques aurores boréales dans le ciel belge ? La première chose à savoir est que le nuage de plasma n’a pas encore atteint la Terre…

 

« Le nuage de plasma qui a quitté le soleil le 15 février 2011 et qui se dirige vers la Terre n’est pas encore arrivé. Le nuage a été très probablement ralenti par le milieu interplanétaire et par les 2 nuages de plasma précédents qui se déplaçaient plus lentement. Il a donc perdu une partie de son énergie et l’impact qui aura probablement lieu le 18 février sera aussi de moindre intensité que prévu. L’orage magnétique n’atteindra donc probablement pas la valeur maximale de 9 sur l’échelle « magstorm ». Or, Ce niveau 9 est requis pour voir des aurores boréales en Belgique. Notons que l’interaction entre les différents nuages de plasma rend plus difficile l’évaluation de l’intensité de la tempête géomagnétique » a indiqué l’Observatoire Royal de Belgique dans un communiqué sur son site internet.

 

 

Le soleil a démarré un nouveau cycle

 

Ce matin, nous avons joint l’Observatoire Royal de Belgique. D’après les explications de l’astrophysicien Christophe Marqué, cette éruption est le signe que le cycle d’activité du soleil est reparti : « Le cycle solaire est de 11 ans environ. Chaque cycle comporte son minimum et son maximum, et le dernier pic remonte à décembre 2006. Le 15 février dernier, une éruption solaire assez forte s’est produite, ce qui indique que le soleil vient d’entamer un nouveau cycle », a-t-il expliqué à notre rédaction.

 

 

 Finalement, le nuage arrivera plus tard

 

Beaucoup ont été déçus d’apprendre que nous ne verrions aucune aurore boréale et que le nuage de plasma avait atteint la Terre ce matin. Or, ce n’est pas encore le cas: « Le nuage n’est pas encore arrivé, assure l’astrophysicien. Nous pensions qu’il devait arriver ce matin, mais entre-temps, on a eu d’autres informations. La vitesse semble moins rapide que prévu : au plus tôt, le nuage devrait arriver en fin de journée aujourd’hui ou vendredi », a-t-il indiqué.

 

 

 Quid problèmes de télécoms ?

 

En ce qui concerne les problèmes de communication provoqués par le nuage magnétique, certains ont déjà été observés en Asie : « Les problèmes de communication peuvent être produits tout de suite par les flashs lumineux. Plusieurs jours après, d’autres problèmes peuvent être observés une fois que le nuage magnétique atteint la Terre », précise Christophe Marqué.

 

 

Les aurores seront peu probables

Quant aux aurores boréales, elles seront peu probables dans le ciel belge. En effet, même si le nuage arrive la nuit prochaine, il y a peu de chances pour que les aurores soient visibles chez nous : « Pour qu’une aurore provoquée par un nuage de plasma soit visible en Belgique, il faut que l’éruption soit de très forte intensité. Dans ce cas-ci, l’éruption n’est peut-être pas assez forte. Ceci dit, s’il y en a, elles seront probablement visibles dans nord de l’Europe », a-t-il indiqué.

Source:

RTL info.be