Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Espagne: Grève Générale Illimitée - 14 novembre 2012

Publié par Dav sur 11 Octobre 2012, 18:08pm

Catégories : #Société

 

Ca y est la date est bloquée du coté espagnol, le 14 novembre 2012 marquera le début d'une Grève Générale Illimitée (GGI), bien sur étant donné qu'il faut frapper fort, elle est illimitée, donc pas de date de fin...

 

Le peuple appelle à la greve générale, pour le peuple, par le peuple !!!! derrière aucun parti politique !!!! il n'est plus questions de programmes politique de tel ou tel parti, ou d'idées, de pseudos débats...désormais le peuple doit se reveiller et le fera à partir du 14 novembre 2012 !!!!!!!!!!! Terminé cette pseudo démocratie, terminé les promesses non tenues...désormais c'est le peuple qui prend les commandes, et ceci dès le 14 novembre !! des pages facebook ont été lancées dès l'annonce de la date par les syndicats espagnols (aujourd'hui), des événements ont été mis en ligne.... maintenant il faut écrire des articles sur le plus de site possible (d'infos, d'actu....vos sites, blogs......) et sinon le bouche à oreille marchera très bien !! il faut que ce 14 novembre monopolise les médias !!!!

 

Chacun a de quoi faire ! Utilisons les médias en notre faveur pour une fois !!

Ceci étant dit, il faut ce concerter sur l'organisation d'une grève générale illimitée !

Quelques idées relevées un peu partout sur la toile et auquelles je suis d'accord :

 

-se préparer : faire quelques réserves de nourriture et de produits de première nécessité, mettre de l’argent de côté.

- les agriculteurs, éleveurs et producteurs devraient s'organiser afin de nourrir et de vendre, en direct, leurs produits, et d’éviter de passer par la grande distribution. Se préparer des lieux où se réaliseront les échanges pendant la période de cette grève générale.

- les routiers pourraient bloquer le pays

- nous pourrions quant à nous créer la pénurie en faisant des réserves d’essence

- retirer nos espèces, vider nos comptes ; ça concerne donc l'argent, nous les toucherons alors au coeur, là où ça fait mal ! Prenons une matinée, où tous nous allons retirer notre argent !

- échangeons nos compétences entre nous, sans passer par le commerce

- que certains professeurs fassent grève mais gardent les petits de ceux qui sont occupés, que les femmes de ménage et ouvriers cessent de travailler pour leurs patrons, et utilisent leurs compétences pour les autres, afin que l’on voit bien que sans nous, ils ne sont rien !

 

La date est bloquée !!!!!!!!!! Organisez-vous, parlez-en autour de vous, faites le plus de bruit possible !!! le 14 novembre c'est bientôt, les espagnols et portugais seront au rendez-vous alors c'est le bon moment.

 

J'avais fais part aux syndicats espagnols qu'une grève générale illimitée devrait être organisée en même temps dans plusieurs pays d'Europe, je les avais relancés, le message a été entendu, je continue donc mon travail, je passe l'info, faites de même. Je vais également voir si du coté de l'Italie, de la Grèce et de l'Irlande une grève générale illimité qui débuterait le 14 novemebre serait possible !!

 

Discutons de notre avenir.

Pour le Peuple, Par le Peuple !

Liam Prestone Agoravox

 

blue-sphere-001Le nouveau

Paradigme

 

Commenter cet article

lasorciererouge 19/11/2012 19:32


L’Espagne dérive vers la guerre civile – Un patron met le feu à sa banque


 


 


Avec les députés espagnols corrompus qui votent des lois pour empêcher les gens de
filmer les CRS tabassant des mômes et des mamies, qui ne votent pas une loi pour empêcher les banques de réclamer le prix d’une maison APRES l’avoir saisie (!!!) on voit des gens sauter par les
fenêtes, vendre des bouts de leur corps (ici Le
Parisien), des manifestations massives chaque samedi (5.000 policiers ont défilé samedi dernier pour protester), bref, l’anarchie est proche. Imaginez que Madrid essaie de gagner chaque heure
pour repousser sa demande de sauvetage auprès du FMI et de la BCE.


On avait vu que le chiffre officiel du chômage a été de 24,6% en septembre mais Daniel a vu
que « 1 million de chômeurs espagnols sont « sans indemnité de chômage« . Le taux officiel du chômage est à 15,8%, mais la valeur réelle atteint déjà les 23%, lire le quotidien Correio da Manha« . Comment font-ils pour
survivre?


Environ 15.000 personnes se sont présentées (!!) pour 150 postes d’ouvriers chez le
fabriquant John Deere… « More than 15,000
people looking for work queued to apply for just 150 vacancies at the factory of agricultural machinery company John Deere on the outskirts of Madrid« , lire ici le Telegraph. Question: combien de temps avant que les CRS espagnols déposent leur matraque, puisque les policiers
classiques manifestent de plus en plus souvent.


Notre lecteur Julien, lui, a vu, qu’un « petit entrepreneur de la province de Burgos,
étranglé par la crise et ne pouvant faire face à un remboursement et menacé de saisie, a mis le feu à son agence bancaire« , lire ici Diario de Burgos.


Notre lecteur Mr Meoni a participé aux manifestations. Voici son témoignage: « J’ai pu
récupérer la scène filmée de l’agression du gosse de 13 ans par les robocop lors de la grève en espagne. Le môme est tombé après avoir été poussé par un premier flic. Ensuite, alors qu’il était à
terre, un deuxième flic lui a asséné deux coups de matraque en pleine tête, occasionnant une plaie ouverte nécessitant 4 points de suture. On voit également sur l’image, une jeune fille tentant
de protester contre cette violence gratuite… total, elle a aussi ramassé de la pora… Les images sont dures à obtenir, bloquées suites aux consgnes du Ministre de l’Intérieur de censurer tout
enegistrement de charges policières. Mais ce que j’ai vu à Zaragoza où j’ai défilé et passé une partie de la nuit ressemblait à une vraie guerre civile, avec tirs de balles en caoutchouc
et lacrymogènes, sns parler des arrestations arbitraires. Les flics ne font aucune différence et frappent sans discernement, femmes, enfants, seniors, handicapés… Effarant…«

lasorciererouge 28/10/2012 08:58


Des centaines de policiers espagnols


crient leur colère à Madrid 27/10/2012









Casquette bleue sur le crâne, des centaines de policiers se sont rassemblés samedi devant le ministère de l'Intérieur à Madrid,
dans le hurlement des pétards et des sifflets, pour crier leur colère contre les coupes budgétaires et la suppression d'avantages sociaux.

"Les policiers n'en peuvent plus", peut-on lire sur une grande banderole déployée sur le Paseo de la Castellana, la grande
avenue du centre de la capitale espagnole, bloquée par cette manifestation qui répond à l'appel des syndicats de policiers.

Comme tous les fonctionnaires espagnols, les policiers subissent de plein fouet la politique de rigueur mise en place par le
gouvernement de droite de Mariano Rajoy, pour redresser les comptes du pays.

En 2012, ils sont ainsi privés de la prime de Noël, ce qui équivaut en réalité à une perte de salaire de 7% sur l'année, les salariés espagnols
étant payés sur 14 mois.

"Nous sommes venus exprimer notre indignation sur la façon dont nous traite le gouvernement, pas seulement parce qu'ils nous
enlèvent la prime de Nöel, mais aussi parce qu'ils nous suppriment des droits", lance Fran Estacio, un policier de 33 ans venu de Valence, dans l'est de l'Espagne.

Parmi ces avantages sociaux, explique-t-il, les six jours de congés supplémentaires auxquels les policiers ont droit chaque année, en plus de leurs vacances, qui seront réduits à trois à partir du 1er janvier.

Ou bien la réduction du salaire durant les premiers jours d'un congé maladie - de 50% durant les trois premiers jours puis de
25% jusqu'à 20 jours.

"Jusqu'à présent", ajoute le policier, "nous ne perdions pas d'argent durant les 90 premiers jours". "Ils doivent reconnaître
que nous sommes des fonctionnaires spéciaux. Imaginez un policier avec 39 degrés de
fièvre, dans la rue avec son arme".

"Si tu veux une police, paie-la", réclame une pancarte émergeant de la foule, tandis qu'une autre porte les mots: "Utiliser les
policiers pour faire taire les gens, non".

Un slogan rappelant les dispositifs policiers parfois imposants déployés lors des manifestations anti-austérité, comme celle
attendue samedi autour du Congrès des députés à Madrid.




http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/7847 /Des_centaines_de_policiers_espagnols_crient_leur_colere_a_Madrid.html


 


http://www.alterinfo.net/notes/Des-centaines-de-policiers-espagnols-crient-leur-colere-a-Madrid_b4861761.html

le journal de personne 20/10/2012 09:39


14 Novembre

L'Espagne agonise...
Non! Nos dirigeants n'ont plus droit au chapitre... plus question de représentants...
plus personne ne représentera le peuple. Le peuple va mettre fin à toute représentation...

http://www.lejournaldepersonne.com/2012/10/14-novembre/

Elena 12/10/2012 11:43


Pris note...


et avançons sans peur autant que possible, merci.

snicker 11/10/2012 22:13


c'est bien il est temps ;)

lasorciererouge 11/10/2012 22:08





 


Un seul mot: BRAVO 

Nous sommes sociaux !

Articles récents