Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


"Eterni" récolte vos données pour vous rendre immortels

Publié par David Jarry - Webmaster sur 27 Février 2014, 07:18am

Catégories : #Société

Une société américaine développe un concept d'un genre particulier: elle propose de récolter toutes les traces numériques laissées par une personne sur le net, et de générer un avatar virtuel capable de discuter à sa place, même après sa mort.

 

Va-t-on un jour dialoguer en ligne avec les avatars de nos proches décédés? (Robert S. Donovan - Flickr - CC)

Martha, trentenaire, a perdu son compagnon dans un accident de la route. Dévastée par la douleur, elle a fini par accepter la suggestion d'une amie: souscrire à un service qui permet de dialoguer avec l'avatar virtuel de la personne décédée, à partir de toutes les traces numériques qu'elle a pu laisser de son vivant. Ceci n'était qu'une fiction jusqu'à présent, plus précisément la trame d'un épisode de la série britannique Black Mirrors. C'est désormais en train de se transformer en réalité.

"Devenez simplement immortel", promet ainsi jeune start-up américaine Eterni.me, spécialisée dans l'intelligence artificielle. Le principe reprend le concept développé par les scénaristes de la série: Eterni récolte et analyse toutes les données laissées sur le web par le défunt: statuts sur Facebook, albums photo, tics de langage à l'écrit, plaisanteries, etc. Elle compile également les informations que peuvent fournir les proches, comme des souvenirs, ou des anecdotes. L'entreprise génère alors un avatar virtuel, capable de converser en ligne en imitant de près la personne décédée.

Aucun avatar n'a vu le jour pour l'instant, malgré la dizaine de milliers de personnes inscrites sur liste d'attente. La technologie n'est pas encore prête, et ne devrait pas l'être avant 2015, selon les huit entrepreneurs à l'origine du projet, de l'Institut technologique du Massachusetts, qui n'ont pas communiqué de prix pour leur service. Dans leur stratégie, ils envisagent déjà d'aller plus loin dans le futur, en intégrant les sons enregistrés de la personne dans le système, pour pouvoir reproduire sa voix lors de conversations téléphoniques... exactement comme dans la série télévisée.

 

Converser avec ses aïeux

 

"Nous avons des réactions très variées, des félicitations aux messages de haine par mail. Et c'est normal, on touche à un sujet sensible. Mais il y a une constante: quasiment tout le monde s'accorde à dire que cela devait arriver un jour", témoigne Marius Ursache, co-fondateur du projet, interrogé par le magazine Wired.

L'homme se défend de toute morbidité dans ce concept: "A l'origine, nous ne ciblons même pas les proches des personnes décédées, mais plutôt ceux qui souhaitent préserver leur mémoire digitale pour leur famille et pour l'éternité", explique l'homme au Parisien. Autrement dit, même après votre mort, vos arrières-arrières-petits-enfants pourraient discuter avec vous et découvrir des pans de votre personnalité.

Un deuil impossible?

Qu'en pensent les psychiatres? Interrogée par NBC, la psychologue Amanda Vicary se montre peu critique, estimant que les gens se recueillent déjà beaucoup sur les réseaux sociaux quand ils perdent quelqu'un, mais reconnaît qu'il pourrait être "difficile de faire son deuil face à quelqu'un qui converse comme s'il était encore vivant."

Le psychiatre Christophe Fauré, lui, se montre beaucoup plus révolté dans les colonnes du Parisien. "Cette idée est complètement folle. Le processus de deuil va être complètement chamboulé. Que va-t-il se passer par exemple pour les parents qui viennent de perdre un enfant qui s'est suicidé? Ils vont lui demander pourquoi par chat interposé... Qu'est-ce que l'ordinateur va bien pouvoir leur répondre?"

 

Alexandra Gonzalez

BFMTV

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Va-t-on un jour dialoguer en ligne avec les avatars de nos proches décédés? (Robert S. Donovan - Flickr - CC)

1 / 1

Commenter cet article

gwendal 28/02/2014 00:47


Encore une façon de nous attacher au passé ...alors que seul le présent compte!

Danielle 27/02/2014 13:59


Je n'aime pas les psychiatres en général mais je vais "ranger" Christophe Fauré dans la catégorie des exceptions...

Agelfique 27/02/2014 12:50


La science-fiction en parlait déjà depuis longtemps:


- Lire Eon et sa suite: Eternité de Greg Bear


- Ecouter (attentivement) l'opéra rock 01011001 de Aeryon


-... il y en a d'autres...

Nous sommes sociaux !

Articles récents