Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Exclusivité: Le pape veut une nouvelle approche envers les enfants d'homosexuels

Publié par David Jarry - Webmaster sur 5 Janvier 2014, 01:28am

Catégories : #Société

Le pape François à Rome le 3 janvier 2013 (AFP, Alberto Pizzoli)

 

Rome — Le Pape François a demandé de reconsidérer le comportement de l'Eglise catholique vis à vis des enfants des couples homosexuels et des couples divorcés, mettant en garde contre une attitude qui reviendrait à "inoculer un vaccin contre la foi".

"Du point de vue éducatif, les mariages homosexuels nous lancent des défis que nous avons parfois du mal à comprendre", a dit le pape François dans un discours devant l'Union internationale des Supérieures générales, prononcé en novembre mais dont des extraits ont été publiés samedi sur des sites internet de médias italiens.

"Le nombre d'enfants scolarisés dont les parents se sont séparés est très élevé", a-t-il dit par ailleurs, ajoutant que la structure familiale était en train de changer.

"Je me souviens du cas d'une petite fille triste qui avait confessé à son institutrice : "la petite amie de ma mère ne m'aime pas", a dit le pape selon les médias.

Le pape a estimé que les responsables de l?éducation devait se demander "comment enseigner le Christ à une génération en transformation?"

"Nous devons prendre soin de ne pas leur administrer un vaccin contre la foi", a-t-il dit.

Bien que l'Eglise ait souvent été en conflit avec les lesbiennes, les gays, les bisexuels et la communauté transgenre sur le mariage homosexuel et l'homosexualité, les tentatives d'ouverture du pape François ont été appréciées.

En juillet, il avait fait en geste en direction des gays en déclarant : "si quelqu'un est gay et cherche le Seigneur avec sincérité, qui suis-je pour le juger?"

En décembre, le magasine américain The Advocate, consacré à l'homosexualité, avait choisi le chef de l'Eglise catholique comme la "personne la plus influente de 2013 sur la vie des LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et trans)".

Le pape a convoqué une assemblée extraordinaire des évêques l'année prochaine pour discuter de la position de l'Eglise vis à vis de la famille et qui devrait traiter entre autres du problème des divorcés remariés et des enfants des parents divorcés.

 

 

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

Yann 06/01/2014 08:50


@ EGD : Le pape parle pour les croyants, ça fait donc un tas de familles cathos qui boivent ses paroles ou vivent sous l'influence d'une doctrine. ça ne vous aura d'ailleurs pas échappé que les
divers groupuscules de manifestants contre le mariage pour tous se réclamaient d'églises fondamentalistes et intolérantes. Je pense donc que si ce pape peut faire preuve de tolérance, ça ne peut
pas être une mauvaise chose.


Je précise que je suis totalement athée, un vrai mécréan !

Chloé 05/01/2014 14:35


Faut il que l'humain ai forcément une religion pour vivre ?

viropin 05/01/2014 09:03


c'est bien,et surprenant ce discours papale,avons eu presque tout les contraires,


mais soyons vigilants,discernants,car faut pas oublier que derriere tout ce theatre,


il y a les jesuites,et la c'est pas la meme musique:qui a des oreilles entende...

É.G.D. ☼ 05/01/2014 03:32


Comment un pape pourrait-il comprendre réellement quelque chose à la famille ou à l'homosexualité ?


De par son ministère, il ne peut pas fonder une famille et ne peut pas avoir des rapports sexuels, que ce soit avec un homme ou avec une femme...


Qu'il s'occupe de sa foi et qu'il laisse les familles s'occuper des problèmes des familles, et les homosexuels s'occuper des problèmes d'homosexuels.


Déjà, ce serait bien qu'il cesse d'insinuer que les emm...nuis sont dus à l'homosexualité, parce que son exemple, comme par hasard celui d'une petite fille qui ne serait pas aimée par la nouvelle
petite amie de sa maman, ça fait un peu cliché, non ?


 


Bonne année à tout le monde...  


Et pour les insultes, mon adresse est ericpomme(at)gmail.com...


Quelles insultes ? Bah, celles que je ne manquerai pas de recevoir comme la dernière fois où j'avais dit que je trouvais que le pape n'avait pas à se mêler de la manière de gouverner les états
européens, partant du principe que, nous, nous n'allions pas lui faire la leçon sur sa manière de gouverner son pays. 



Nous sommes sociaux !

Articles récents