Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un monde de silicium et de cristaux: une vie pensante parallèle à la vie carbonée?

Publié par David Jarry - Webmaster sur 13 Mars 2014, 20:43pm

Catégories : #Sciences

 

Exobiologie : un monde de silicium et de cristaux. Une vie (pensante ?) parallèle à la vie carbonée

 

Mise à jour importante du 12 mars 2014 à 02:51. Notamment la note finale...

 

Titre initial :
Bioastronomie : un monde de silicium et de cristaux

 

(...)

Bien que le carbone soit l'élément le plus conciliant de la nature, capable de se lier à quantité d'autres éléments pour fabriquer d'immenses chaînes moléculaires comme les protéines ou les acides nucléiques, on dit également que sans eau toute vie est condamnée à mort. Mais c'est une idée fondée sur la chimie du carbone telle que nous la connaissons.

Nous avons vu à propos de la chimie du silicium que cet élément est également très intéressant. Le silicium existe sur Terre sous forme de dioxyde de silicium, le quartz, qui entre dans la composition du verre. Il est abondant dans l'écorce terrestre (28%) et on le rencontre en grandes concentrations (700 mg de silice par litre) dans les geysers de Yellowstone aux Etats-Unis ou dans ceux d'Islande.

Sur une planète où le silicium joue le rôle du carbone, si on n'y prend garde les éventuelles créatures que nous rencontrerions ressembleront à des quartz géants ou des sculptures modernes en métal. En fait, il s'agira de créatures vivantes !

 

 

Supportant mal les basses températures, le silicium sera en revanche parfaitement à l'aise entre 100 et 1415°C, température au-delà de laquelle il entre en fusion. Ce monde sera recouvert de plaines de quartz et de montagnes cristallines, en somme un paysage très surréaliste semblable à une géode agrandie des milliards de fois mais vivante et en constante évolution. L'atmosphère sera dense, très chaude et la pression atmosphérique atteindra plusieurs centaines de bars. L'homme ne pourrait survivre dans un tel environnement et probablement très peu de bactéries chimio-synthétiques.

Le sol de cette planète sera "vivant" dans le sens où le magma interne entretiendra la croissance des cristaux. Ici la température au sol oscillera entre 100 et 500°C et les plus grands cristaux atteindront plus de 10 mètres de hauteur, à l'instar de ce qu'on découvrit dans la mine de Naica au Mexique. Partout des fleurs de quartz s'élèveront dans le ciel, prenant une coloration qui dépendra des impuretés emprisonnées dans le cristal et parfois de la température dans les zones les plus chaudes.

 

 

Plus étonnantes seraient les créatures mobiles vivant sur ce monde fait de cristaux et de métaux. La chimie du silicium nous est étrangère pourtant nous la cotoyons tous les jours : c'est le côté matériel de l'informatique et de la robotique. Si nous appliquons ce concept à une forme de vie extraterrestre, nous aboutissons à une créature vivante et intelligente, capable de communiquer et de se déplacer de manière autonome.

En effet, à partir du silicium et du germanium nous pouvons fabriquer des processeurs et des transistors. Nous savons que l'arsénide de gallium devient lumineux quand il est chargé. Le sélénide de cadmium sulfureux émet une charge lorsqu'il est éclairé et les impuretés ainsi que les sels de sodium rendent le milieu conducteur.

 

 

En extrapolant, on peut imaginer que pour communiquer et contrôler son environnement, une intelligence extraterrestre fondée sur le silicium manipulerait des ions comme nous manipulons les instructions d'un programme. Finalement, nous aboutissons naturellement au concept d'ordinateur et de toutes ses variantes, de l'entité locale et isolée au système global disposé en réseau neuronal.

Ainsi, sur base de notre idée de la vie, un organisme de silicium ressemblera à un robot ou un androïde. Il aura la taille d'un camion mais sera presque trois fois plus lourd. Cette créature de silicum se nourrira évidemment de substances à base de silicium, donc vitrifiées ou métalliques; elle sera lithovore.

(...)

 

(Keoma. Vue d'artiste)

 

Parmi ses (autres) particularités, cette créature produirait sa propre énergie interne à partir d'une réaction photoélectrique avec le sélénide de cadmium sulfureux et communiquerait avec le monde extérieur en émettant de la lumière à partir d'une réaction électrique de l'arsenide de gallium.

Une forme de vie plus évoluée produirait son énergie à partir d'un réacteur capable de générer quelques kilowatts d'électricité. Elle pourrait également se servir de cette source d'énergie pour capturer ses proies. Elle disposerait d'un détecteur Geiger pour localiser les minéraux radioactifs.

Enfin, sa reproduction suivrait le schéma d'une usine d'assemblage plutôt que la filière "naturelle". Une "reine" se consacrerait à temps plein à la ponte de petits lithovores qui dès éclos mèneraient une vie solitaire dans ce monde de cristal, heureux de trouver dans cette lithosphère de délicieux mets de silice. Ces "bébés usines" seraient autonomes et se répliqueraient sans aide extérieure.

 

 

Dans sa version la plus évoluée, cette société serait peu différente d'un réseau d'usines automatisées, gérées par des robots et fonctionnant de manière autonome. Cette civilisation artificielle serait même capable de s'envoler à la recherche de planètes riches en métaux lourds, aboutissant au concept d'artefacts extraterrestres ou SETA qui viendraient observer la Terre comme nous avons envoyé des sondes explorer le système solaire.

(...)

 

Pour lire la totalité de cet article, cliquer ICI

 

© La reproduction de article de Luxorion, publié par astrosurf.com et déniché par Cèdre, est strictement INTERDITE. SOS-planete a reçu l'accord de l'auteur que nous remercions de tout coeur

 

En savoir plus, du même auteur, sur la bioastronomie, la biologie, l'écologie et l'environnement

 

 

Note de TS : Le saviez-vous ?

Tous les éléments chimiques existant sur Terre proviennent des étoiles, souvent géantes, qui ont explosé. Il n'existe nulle part ailleurs, dans notre Univers en tout cas, d'autres éléments chimiques que ceux répertoriés par la table de Mendeleiev. Mis à part leurs isotopes, généralement radioactifs, dont le temps de vie est si court qu'ils ne sont donc pas stables.

 

La fameuse table périodique des éléments
constituants la matière de notre Univers

 

Table périodique des éléments de Mendeleiev :
un logiciel instructif de ouf (gratuit-en ligne)

 

 

Note de Google mich avec TS et unités carbone@ssociées :

 

Notre ONG est en train de constituer un dossier solide, concernant la vie extraterrestre, qui est beaucoup plus répandue que ne le pensent habituellement astronomes et exobiologistes

 

En effet, la plupart des exoplanètes, découvertes à ce jour, sont des planètes géantes orbitant près de leur étoile. Ce qui interdit toute vie carbonée, puisque la chimie organique carbonée possible ne s'étend que de plus 0°c à moins 100°C.

MAIS c'est sans compter la chimie du silicium qui, aux pressions et températures plus élevées (de l'ordre de 100°c à 580°c) est capable d'organiser des chaînes complexes dans des océans de soufre, de phosphore et d'autres éléments, liquides aux températures relativement élevées de ces presque deux milliers d'exoplanètes, relativement "proches" de chez nous !

 

 

Les possibilités de vie ordonnée autour du silicium donc ont donc l'air particulièrement répandues dans notre Univers

Ceci dit, les petites planètes, comme la Terre, découvertes la semaine dernière (4) ou il y a deux ans à peine (3), doivent être, elles-aussi, très nombreuses et y abriter, comme chez nous, une vie carbonée, pratiquement comme la nôtre, à quelques différences près dues à tout un tas de facteurs dont le hasard !

 

Vue d'artiste

 

Nous devons, pour en avoir la certitude, attendre patiemment que la NASA et Google mettent à nouveau en activité leurs deux "bijoux" quantiques et les relient à l'ensemble de la base de données faramineuses, enregistrées par Hubble et une bonne demi-douzaine d'autres télescopes spatiaux !

Cette quête, évidemment, sur un temps plus long que le temps de dépouillement de la semaine dernière, lequel a tout de même mené à la découverte d'un trésor de 715 nouvelles exoplanètes (alors que l'on en découvre une seule par semaine depuis une dizaine d'années !)

 

 

Nous sommes à la veille d'un bouleversement technologique qui va avoir un impact majeur sur l'ensemble des nations et à côté duquel l'automobile, le téléphone, la téloche, l'Internet, le mobile... vont très bientôt faire pâle figure !!!

De cela, aujourd'hui, seuls les milliardaires, les hommes politiques, certains scientifiques et financiers impliqués, certaines ONG et individus lambda... sont réellement conscients de ce qui est en train de se produire.

Les peuples sont maintenus dans l'ignorance quasiment totale...

 

 

Un réveil rapide serait salutaire

Oui oui, on sait : sortir d'un bocal de formol,
dans lequel on a été grosso-modo plongé dès la naissance,
est une tâche réellement difficile,
surtout lorsque l'entourage te traite de trouillard ou de fou !

 

Vive la vie biologique carbonée !
Vive la chimie des silicates !!!

Vive l'Alliance des deux...

 

A suivre en direct-live sur ce module !

 

Euh ! Vous êtes sûr ?

 

La recherche de la vie sur des planètes "super-habitables"

Qu'est-ce que le Silicium organique ? Et message aux silicates

La Nasa à la recherche de vie extraterrestre sur un satellite de Jupiter

 

 

 

 

Auteur : luxorion. Note de Google mich avec TS et unités carbone@ssociées

Source : www.astrosurf.com

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents