Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Facebook revoit sa politique sur les contenus « haineux et offensants »

Publié par Dav sur 9 Juin 2013, 20:34pm

Catégories : #Société

Après avoir essuyé un nombre répété de critiques concernant sa politique en matière de contenus « haineux et offensants », Facebook va revoir sa copie.  Le réseau social qui rassemble à ce jour plus d’1,11 milliard d’internautes a annoncé mercredi la fin de l’anonymat sur les pages publiant des propos ou des blagues sexistes ou offensants.

Facebook

 

Encadrement de l’anonymat


Le respect de l’anonymat, Facebook y tient. Jusqu’à un certain point. « Les pages sur Facebook peuvent être anonymes et c’est vraiment important, des gens commencent des révolutions ainsi », a commenté hier la directrice d’exploitation du groupe, Sheryl Sandberg, lors d’une conférence. « Mais en ce qui concerne ce type d’humour très cru visant les femmes ou tout autre groupe, nous ne laisserons plus de telles pages être anonymes », a-t-elle prévenu.

La vice-présidente chargée de la politique publique du réseau, Marne Levine, avait quant à elle affirmé mardi que Facebook « complèterait son analyse et actualiserait ses lignes directrices » sur les propos haineux, et chercherait les conseils d’experts juridiques, d’organisations de droits des femmes ou d’autres groupes « qui ont été historiquement confrontés à la discrimination ».

 

Devoir d’amélioration



« Ces derniers jours, il est devenu clair que nos systèmes d’identification et de suppression des discours de haine ont échoué à fonctionner aussi efficacement que nous le voudrions, notamment à propos d’affaires de haine contre les femmes », avait reconnu Mme Levine dans un communiqué.

« Dans certains cas, le contenu n’est pas supprimé aussi rapidement que nous le voudrions. Dans d’autres cas, des contenus qui devraient être supprimés sont ou ont été évalués à partir de critères dépassés (…) Nous devons faire mieux -et nous le ferons », avait-elle ajouté.



Impact dissuasif



Ce changement de politique a été annoncé une semaine après le lancement d’une campagne par le groupe Women, Action & The Media, qui estime que le réseau social « permet depuis longtemps des contenus approuvant la violence à l’encontre des femmes ». Le mouvement a depuis salué la décision prise par Facebook.

La plupart des contenus visés par ces protestations ont été retirés du site, a assuré Mme Sandberg. « Il y a certaines publications qui sont encore sur le site, parce qu’il ne s’agit pas de publications haineuses ou incitant à la violence -ce sont juste des pages dégoûtantes, déplacées ou horribles que nous ne soutenons pas », a-t-elle indiqué.

« Nous les examinons toutes et expliquons à leurs auteurs que s’ils veulent qu’elles restent sur Facebook, il faut qu’ils mettent leur nom dessus », a-t-elle poursuivi, soulignant qu’un « très grand pourcentage » des utilisateurs avait alors choisi de ne plus publier ces pages.



Source : Courant Positif avec AFP

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents