Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Fuite radioactive dans le sud de la France

Publié par Dav sur 6 Novembre 2013, 19:18pm

Catégories : #Environnement

Pendant que nos yeux sont rivés sur Fukushima ou encore sur les esclandres politiques qui passent à la TV, il y a une information de taille, qui passe une fois de plus inaperçue.. Le 31 octobre, une fuite radioactive a eue lieu à la centrale nucléaire de Tricastin, incident classé niveau 1 sur l’échelle de l’INES.
 
EDF vs Aveva, le match devient de plus en plus serré entre les deux géants nucléaires sur le territoire Français. Alors que des fuites radioactives ont été relevées à Tricastin dans la centrale d’EDF début octobre, c’est une rupture de tuyauterie qui entraine maintenant l’éparpillement de près de 30kgs d’oxyde d’uranium chez Areva. La fuite a été assez sérieusement prise au sérieux, pour que le site soit hors d’activité et les salariés mis sous contrôles médicaux afin de s’assurer de leur état de santé.

 

Le hasard a voulu qu’un salarié tombe nez à nez avec de la poudre d’oxyde d’uranium radioactif au sol, hors de l’atelier de transformation (W). Cet atelier est exploité par Areva. C’est une tuyauterie aérienne qui a rompu et comme le coffrage n’était pas étanche, l’oxyde d’uranium, a été propulsé dans les airs, avant qu’il ne retombe en partie au sol.Areva a été obligé d’immobiliser l’atelier W du périmètre de l’INB N° 155 (installation TU5) et de procéder à des contrôles radiologiques sur ladite zone.

Si la zone endommagée reste encore en cours d’examen, les premiers résultats montrent néanmoins une contamination certaine à l’intérieur du périmètre autour de la tuyauterie mais d’après la direction, le personnel semble en « bonne santé ». Le discours reste rassurant de la part des dirigeants : « Cet évènement n’a pas conduit à des rejets à l’extérieur du site et n’a pas eu d’impact sur la santé des travailleurs ».Il convient de signaler que la poudre d’oxyde d’uranium est plus dangereuse en poudre car son inhalation est plus aisée, de plus, étant volatile, une contamination extérieure est d’autant plus favorisée.
 

A noter malgré tout, qu’en dépit des messages positifs dispensés à la presse, toutes les entreprises aux alentours ont été mises en alerte. Pour exemple, chez Gerflor à St Paul les Trois Châteaux, les salariés présents sur leur lieu de travail au moment des faits, ont été confinés à l’intérieur du bâtiment, dont les issues ont été fermées pendant la matinée.

La centrale de Tricastin est, depuis le début octobre, une bombe à retardement. Les révélations officielles affirmant qu’une catastrophe nucléaire est possible dans cette centrale, par les autorités elles-mêmes, vont à l’encontre des messages rassurants lancés par la suite. Souffrant de vétusté, la centrale a été victime de fuites successives (dont certaines sont toujours en cours de réparation), qui mettent en danger la vie de salariés et citoyens. Visiblement, pour l’heure, ni EDF, ni Areva n’est en mesure de surveiller et remettre en état l’installation de la centrale.

Source: 
Facon 2 parler
NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

marie 07/11/2013 06:33


à vol d'oiseau , j'habite à quelques km de tricastin ; je pense que notre région est empoisonnée , l'eau, le sol, l'air.....et nous.....les dirigeants vont devoir prévoir beaucoup d'euros pour
soigner nos futurs cancers quand ceux ci vont commencer se manifester ......

Mamie 06/11/2013 19:51


Demain, 7.11., exercice National de Crise Nucléaire au Tricastin avec le CAN84 et Next-Up organisation


http://webmail1k.orange.fr/webmail/fr_FR/download/DOWNLOAD_READ_JPG.html?IDMSG=25028&PJRANG=2&NAME=Tricastin_serge_demo_2_2458.jpg&FOLDER=INBOX


http://webmail1k.orange.fr/webmail/fr_FR/download/DOWNLOAD_READ_JPG.html?IDMSG=25028&PJRANG=3&NAME=Tricastin_plan_demo_2_2458.jpg&FOLDER=INBOX


pour participer, rv salle des Prairies à Pierrelatte à 13h30 pour la distribution des équipements de protection.

Nous sommes sociaux !

Articles récents