Jeudi 19 avril 2012 4 19 /04 /Avr /2012 18:20

 

 
Un rapport préparé par le ministère des affaires étrangères russe sur la réouverture prévue des négociations avec le Japon sur les contestés  îles Kouriles, dit que les diplomates russes sont surpris par les déclarations de leurs homologues japonais.
 
Ils disent que 40 millions de personnes seraient en danger extrême d'empoisonnement par rayonnement. Cela pourrait conduire à  l'évacuation forcée en masse.
Les îles Kouriles sont situés dans la région de l'oblast de Sakhaline en Russie et environ à 1 300 km au nord-est de l'île d'Hokkaido, Japon. L'archipel est composé de 56 îles et de nombreuses autres petites. Il se compose de gros Kouriles Ridge . Les îles passèrent du Japon à l'Union soviétique dans les derniers jours de la seconde guerre mondiale.
 
 
 Le danger extrême pour des dizaines de millions de japonais est le résultat de la catastrophe nucléaire de Fukushima, après le séisme et le tsunami  du 11 mars 2011.
 
Selon ce rapport, les diplomates japonais ont déclaré que le retour des îles Kouriles au Japon serait crucial parce qu'il n'y a aucun autre endroit pour le déplacement de tant de personnes. En substance, cela deviendrait l'émigration la plus grande de tous les temps.
 Les diplomates japonais ont dit qu'ils avaient sérieusement envisagé  la Chine: l'offre de transfert de population dans des zones appelée villes fantômes, construits pour des raisons encore inconnues.
Les Images satellites montrent ces villes étonnantes construits dans des zones reculées de la Chine, complètement abandonnées depuis des années.
 
 Selon certaines estimations, le nombre de logements vides représente de 64 millions de dollars. La nouvelle de cette catastrophe en cours pour certains est encore censurée aux États-Unis,on ne peut pas en dire autant au Japon. Non seulement les experts, mais aussi  des sources internes au gouvernement disent que c'est une situation très grave.
 
 Le pire scénario élaboré par le gouvernement comprend non seulement la chute d'un réacteur de pool de confinement no 4, mais la désintégration des barres de combustible usées des réacteurs de toutes les autres centrales. Si cela devait se produire, les résidents dans la région métropolitaine de Tokyo pourraient être forcés d'évacuer.
 
Malgré cette crise qui a été décrite par certains comme une guerre nucléaire sans la guerre, l'armée des États-Unis a fourni des quantités massives de  pilules anti-radiation, tandis que la population n'était pas adéquatement protégée.
 
Selon ANSA, la radioactivité a été trouvée dans des niveaux élevés dans les eaux au large des côtes japonaises, d'autres sources indiquent que le même rayonnement a été détecté à proximité de la côte américaine. D'autre part, le gouvernement japonais en interne a permis à 16 000 déplacés de rentrer chez eux. Les personnes évacuées ont été plus de 80 000, a qui on promet un lent retournement à la normalité dans la région de Fukushima. Les autorités japonaises ont commencé à supprimer l'interdiction de l'accès aux trois villes de la région.

TRADUCTION David Jarry ©2012
publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"
2012 et aprés

REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 9 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Mon antivirus norton 360 m'indique que le site de votre deuxième source, whatdoitmeans est un site malveillant... soyez prudents!

Commentaire n°1 posté par Toutarmonie le 19/04/2012 à 19h10

Trés surprenant!!! mais merci de l'info

Réponse de Dav le 19/04/2012 à 19h21

IL faut voter Eva Joly pour forcer le gouvernement à sortir du nucléaire !!!!! C'est crucial, vital..........

La France est le pays qui posséde le plus de centrale nucléaire autant dire que s'il se passe quelque chose, nous serions tous morts avant même d'avoir la possibilité d'être évacués..........pensons à nous, à notre santé, à notre avenir. Mais bon restons positifs....

Commentaire n°2 posté par angel le 19/04/2012 à 19h22

Bonjour, je veux juste vous parler du magazine "Top Secret" n°60,qui nous livre un sujet intéressant, il nous parle en effet des jeux Olympique 2012 et du fait que les illuminatis aurait programmer un attentat,sinon il y a aussi une vidéo(en anglais) que mentionne aussi le magazine voici le lien: http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=KIfblCbS_YU

Voici sinon un extrait:"La vidéo parle alors d'un rapport produit par la fondation Rockefeller en 2010 intitulé " Scenario pour le futur de la technologie et du développement international". De fait,après vérification nous constatons que le rapport annonce à la page 34 :"Personne n'a été préparé à un monde dans lequel les catastrophes à grande échelle pourrait se produire avec une fréquence accélérée.Les années 2010 à 2020 ont été surnommées "la décennie du malheur" pour une bonne raison : les bombes des jeux olympiques de 2012 qui ont tués 1300 personnes.""

Commentaire n°3 posté par Ashley le 19/04/2012 à 19h28

Merci pour toutes ces infos :si vous avez un lien autre qu'en video!

Réponse de Dav le 19/04/2012 à 20h31

Des rumeurs sans fondement, tout ça. Il faut aller aux sources pour avoir de vraies infos...

Commentaire n°4 posté par Hélios le 19/04/2012 à 21h17

C'est possible Hélios mais mon sentiment me dit qu'on en a pas fini avec le Japon et que des surprises nous attendent et la synchronicité à mis cet article sur mon chemin! aprés chacun est libre d'en faire ce qu'il veut.....

Réponse de Dav le 19/04/2012 à 21h43

ouais, puis moi, chais pas, mais en 2012 comme de par "hasard", les JO sont dans le pays des illuminatis ! c'est louche!

j'les sens pas ces JO moi! et Fukushima non plus d'ailleurs!

prions pour que tout aille bien!

Enfin, .....pas trop si pire que ça quoi!

Commentaire n°5 posté par vanessa le 19/04/2012 à 22h01

Je suis par contre tout à fait d'accord qu'on n'en a pas fini avec le Japon, c'est bien pour cela que je traduis depuis un an le blog Ex SKF et c'est là que j'ai lu, mais pas traduit pour le blog que cette histoire d'îles n'était pas prévu pour reloger des évacués.

Amitiés

Commentaire n°6 posté par Hélios le 19/04/2012 à 22h44

Merci Hélios j'en prend note...Bravo pour ton excellent travail amitiés

Réponse de Dav le 20/04/2012 à 07h27
Commentaire n°7 posté par lasorciererouge le 21/04/2012 à 23h40

Fukushima est entré en fusion. Confirmation

 


centrale_de_Fukushima.jpg Fukushima est entré en fusion, c’est confirmé

Le 6 avril, Reuters a signalé que “le noyau du réacteur nucléaire de Fukushima au Japon est entré en fusion et a traversé la cuve du réacteur,”déclare le républicainEdward Markey lors d’une audience à la Chambre à propos de la catastrophe :

“J’ai été informé par la Commission de Réglementation Nucléaire (CNR) que le noyau a tellement chauffé qu’une partie de celui-ci a probablement fondu dans la cuve du réacteur.”

Promouvant avec inconscience la prolifération nucléaire, la Commission de Réglementation Nucléaire américaine est tristement célèbre pour dissimulation et déni de ses effets nocifs. En conséquence, leurs rares aveux confirment vraiment une réelle fusion du cœur dans un ou plusieurs réacteurs, signifiant qu’énormément de rayonnement est relâché de manière incontrôlable dans l’atmosphère, l’eau et le sol, sur une vaste zone. C’est le scénario cauchemar ultime qui se déroule actuellement, mais ne vous attendez pas à de grands reportages dans les médias ou des explications des représentants du gouvernement.

Néanmoins, le 6 avril, les écrivains du New York Times Matthew Wald et Andrew Pollack ont mis en gros titre “Le coeur du réacteur touché fuit probablement, annoncent les États-Unis “ :

” La CNR américaine a déclaré mercredi qu’une partie du cœur d’un réacteur japonais touché avait probablement fui de sa cuve en acier vers le fond de la structure de confinement, impliquant que le dommage était encore pire qu’on ne le pensait.”

Bien pire, en fait, parce que le matériau du coeur en fusion brûle ensuite de manière incontrôlée à travers la fondation en béton, ce qui signifie que tous les paris sont ouverts.

Le 5 avril, James Glanz et William Broad ont titré ainsi le Times : ” Les Etats-Unis voient une panoplie de nouvelles menaces à la centrale nucléaire du Japon” :

Des ingénieurs américains ont prévenu “que la centrale nucléaire en difficulté…. est confrontée à un large éventail de nouvelles menaces qui pourraient persister indéfiniment, et qui dans certains cas, devraient augmenter en raison des mesures mêmes prises pour garder la centralestable, selon un rapport confidentiel du CNR.

Les menaces identifiées comprennent:

- Possibilité d’autres explosions en raison de l’hydrogène et l’oxygène de l’eau de mer utilisés pour refroidir les réacteurs, qui pourraient avoir fait plus de mal que de bien. Selon l’ancienne conceptrice de réacteur, Margaret Harding:

«Si j’étais dans les chaussures des japonais, je serais très réticente pour avoir des tonnes et des tonnes d’eau dans un contenant dont l’intégrité structurelle n’a pas été vérifiée depuis le tremblement de terre», et très probablement sérieusement endommagé.

- En raison de préoccupations au sujet de dommages graves au cœur du réacteur, CNR a recommandé que du bore soit ajouté à l’eau de refroidissement pour modérer l’absorption des neutrons.

- Les barres de combustible usé exposées/ non protégées dans les unités 1, 2, 3 et 4 présentent des dangers extrêmes. Par ailleurs, des explosions ont soufflé dans l’atmosphère du matériau nucléaire “jusqu’à presque deux kilomètres des unités”, indiquant de beaucoup plus grands dégâts que précédemment dévoilés.

David Lochbaum de l’Union of Concerned Scientists (UCS) (union des scientifiques inquiets) estime:

“Ceci brosse un tableau très différent, et suggère que les choses sont bien pires. Ils pourraientavoir encore plus de dégâts à longue échéance, si certaines de ces choses ne fonctionnent pas pour eux …. Ils ont eu beaucoup de choses désagréables (à manipuler), et un faux pas pourrait rendre la situation bien bien pire. “

D’autres experts pensent que la criticité a été atteinte, ce qui pose de bien plus grands dangers que révélés.

Pourtant, le gouvernement et les fonctionnaires de TEPCO prétendent toujours “pas de risque immédiat pour une explosion d’hydrogène ” ou un dommage grave pour la santé humaine. En fait, les niveaux de danger sont maintenant extrêmes. Plus à ce sujet ci-dessous.

Même le CNR a admis que l’eau salée a “sévèrement restreint” et probablement bloqué les circuits. En outre, à l’intérieur du noyau, “il n’y a probablement pas de niveau d’eau (il est donc) difficile de déterminer la mesure du refroidissement qui a accès au carburant.” Peut-être aucun, et trois réacteurs ou plus sont touchés, un ou plusieurs en fusion.

Opinions d’experts indépendants

Le 4 avril, le géoscientifique et expert international en radioactivité Leuren Moret, a déclaré lors d’une interview par Alfred Lambremont Webre qu’Obama et le Premier ministre canadien Stephen Harper vont cacher les effets d’une guerre nucléaire tectonique sur l’Amérique du Nord par les retombées de Fukushima. En fait, les cartes de radioactivité de l’Institut norvégien pour la recherche atmosphérique (NILU) confirment une contamination sur la côte ouest, le Midwest et l’Ouest du Canada, et dans certaines régions plus é

Commentaire n°8 posté par lasorciererouge le 24/04/2012 à 12h23

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés