Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Fusée nord-coréenne: les Etats-Unis déploient des navires antimissiles , Le Japon la détruira si nécessaire

Publié par Dav sur 7 Décembre 2012, 07:08am

Catégories : #Société

cover vendeur-journauxLes Etats-Unis déploient des navires antimissiles


WASHINGTON - Les Etats-Unis ont déployé des navires équipés de capacités antimissiles balistiques pour surveiller étroitement le lancement annoncé par la Corée du Nord d'une fusée, a affirmé jeudi le commandant des forces américaines en Asie-Pacifique, l'amiral Samuel Locklear.

Il semble logique que nous les déplacions afin d'avoir une meilleure connaissance de la situation. Ces navires sont dotés de capacités antimissiles, a-t-il déclaré à des journalistes, sans préciser le nombre de navires en question.

Il s'agit de deux destroyers, l'USS Benfold et l'USS Fitzgerald, qui vont surveiller tout lancement de missile éventuel par la Corée du Nord et également rassurer nos alliés dans la région si un tir a lieu, a précisé à l'AFP un responsable de la Marine américaine, sous couvert de l'anonymat.

Leur déploiement doit permettre de comprendre ce qui se passe et, si le tir est effectué, de savoir de quel type de missile il s'agit, de déterminer sa trajectoire, qui il menace potentiellement et de rassurer nos alliés, a expliqué pour sa part M. Locklear.

Les Etats-Unis ont dénoncé comme un acte de grande provocation le lancement annoncé comme imminent par Pyongyang d'un satellite d'observation terrestre. La communauté internationale soupçonne la Corée du Nord de vouloir procéder à un nouveau test de missile balistique en infraction aux résolutions de l'ONU.

La Corée du Nord entend effacer l'échec du lancement très médiatisé d'une fusée Unha-3 en avril, qui avait explosé en vol. Pyongyang affirme qu'elle était aussi destinée à placer un satellite à usage civil en orbite.

Pour l'amiral Locklear, la Corée du Nord a progressivement acquis une meilleure technologie en matière de missile balistique.

Est-ce qu'elle aura plus de réussite que la dernière fois en un laps de temps si court, qu'a-t-elle fait pour corriger (les erreurs, ndlr)? Je ne peux le dire, a-t-il relativisé.

 

 

Le Japon détruira la fusée nord-coréenne si nécessaire


TOKYO - Le ministre japonais de la Défense a ordonné vendredi aux Forces d'auto-défense du pays de se tenir prêtes à détruire la fusée que doit lancer la Corée du Nord si elle menaçait le territoire nippon.

Le Japon a préparé des missiles sol-air Patriot PAC 3 sur l'île d'Okinawa (sud) et a déployé trois destroyers équipés du système de radar américain Aegis et de missiles d'interception SM-3.

Le ministre de la Défense, Satoshi Morimoto, a donné les instructions nécessaires pour que la fusée ou ses morceaux soient détruits s'ils risquent de tomber sur le territoire japonais, a expliqué le porte-parole du gouvernement, Osamu Fujimura.

Les habitants peuvent continuer de vaquer à leurs activités normales parce que le missile ne chutera pas sur le Japon si tout se passe comme prévu, a toutefois assuré M. Fujimura.

La Corée du Nord a annoncé qu'elle allait lancer une fusée entre le 10 et le 22 décembre afin de mettre en orbite un satellite d'observation terrestre, après l'analyse des erreurs commises lors d'un précédent lancement en avril qui s'était soldé par un échec cuisant.

Le Japon, comme les Etats-Unis, la Corée du Sud, la Russie et de nombreux Etats occidentaux, accuse le régime nord-coréen de vouloir procéder à un nouveau test de missile balistique en infraction avec les résolutions de l'ONU.

Dès l'annonce de ce lancement prochain, le Japon avait décidé d'ajourner des pourparlers avec la Corée du Nord qui devaient avoir à Pékin les 5 et 6 décembre.

Pyongyang a assuré que sa fusée, qui doit être lancée de son centre spatial de Sohae (nord-ouest), n'affecterait pas les pays voisins et que ses différents étages ne tomberaient pas sur leurs territoires.

Le lanceur devrait survoler la mer Jaune et la mer de Chine orientale, passant au-dessus d'îles de l'extrême-sud de l'archipel nippon d'Okinawa.

Le Japon espère néanmoins que la Corée du Nord renoncera à ce tir, a souligné M. Fujimura.

Nous faisons tous les efforts pour appeler la Corée du Nord à s'abstenir de procéder à ce lancement, en contact étroit avec les Etats-Unis, la Corée du Sud, ainsi que la Chine et la Russie, a-t-il précisé.

Il a répété que ce tir violerait des résolutions de l'ONU et serait contradictoire avec une déclaration de la présidence du Conseil de Sécurité publiée après le lancement d'avril.

L'agence de presse sud-coréenne Yonhap a indiqué mercredi que la Corée du Nord avait terminé l'installation des trois étages de sa fusée Unha-3 sur le pas de tir.

La fenêtre de lancement annoncée par Pyongyang couvre une période comprenant des élections législatives au Japon (16 décembre) et présidentielle en Corée du Sud (19 décembre).

Le 17 décembre marquera en outre le premier anniversaire de la mort du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il, auquel son fils, Kim Jong-Un, a succédé.

L'ancien chef cuisinier japonais de Kim Jong-Il, qui a rencontré son successeur en juillet à Pyongyang, a affirmé jeudi à Tokyo que le lancement de la fusée avait pour but de commémorer la mort du dirigeant.

Kim Jong-Un serait réticent à procéder au lancement car il veut changer l'image jusqu'au-boutiste de son pays, mais il souhaite d'un autre côté commémorer la mort de son père, a expliqué Kenji Fujimoto.

Romandie.com avec

©AFP

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents