Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Grand froid à l'échelle de l'hémisphère nord

Publié par Dav sur 22 Mars 2013, 10:40am

Catégories : #Climat

 

En ce début de printemps calendaire, l'extension des grands froids à l'échelle de l'hémisphère nord est remarquable. En certaines régions, l'on assiste même à des records d'enneigement (Pays Baltes, Québec, Allemagne...) et de froid (nord de la Scandinavie). Les explications d'une telle situation sont à chercher du coté de la position des anticyclones polaires mais aussi des oscillations océaniques dont la variabilité naturelle fait l'objet de nombreuses études.

Si l'hiver 2012 / 2013 s'avère au final un peu plus froid que la moyenne en France, toute l'Europe du nord ainsi que la partie Russe du continent ont connu une saison hivernale particulièrement rigoureuse, qui avait débuté sur les chapeaux de roue dès le mois de novembre. Depuis, la Scandinavie n' a pratiquement pas connu de redoux durable (hormis une période courant janvier).

Ainsi, la neige s'est accumulée au grè des blizzards sur ces régions tandis que le golfe de Botnie et certaines baies de la mer Baltique sont solidement prises par les glaces. Globalement, l'air arctique continental est resté contenu au niveau du Bénélux et de l'Allemagne, mais quelques incursions vers l'ouest ont provoqué quelques coups de froid sur la moitié nord de la France ainsi que sur les îles britanniques.

Jusqu'à -31°C au nord de la Finlande

Depuis le début du mois de mars, de l'air particulièrement froid stationne sur la partie nord de l'Europe. Les températures les plus basses concernent la Laponie, le nord de la Norvège et de la Suède avec des températures qui sont descendues mercredi matin jusqu'à -31°C à Kevo en Finlande et Nyrud en Norvège. D'une façon générale, il fait actuellement entre -15° et -30°C le matin sur la Scandinavie, et guère plus de -1° à -9°C l'après-midi.

Une couverture neigeuse encore très étendue, un record historique pour l'Allemagne

L'air froid d'origine polaire envahit encore une grande partie de l'hémisphère nord où la couverture neigeuse au sol reste très étendue pour une fin mars. Chez nos voisins allemands la neige recouvre encore les 3/4 du pays avec jusqu'à 10 à 15 cm dans le nord-est du pays, ce qui est un record d'hiver rigoureux tardif depuis 1883. En Pologne on observe 10 à 30 cm de neige au sol, 55 cm en Biélorussie dans la région de Minsk, et 70 cm à Helsinki en Finlande.

La France située en bordure de l'air froid.

L'air froid est à nos portes puisque les températures restent hivernales des Iles Britanniques au Bénélux. Ces prochains jours l'air froid va d'ailleurs à nouveau gagner le nord du pays avec un flux qui va s'orienter au nord-est dès dimanche, rabattant l'air très froid au nord de la Loire et augurant d'une semaine hivernale (il s'agirait plutôt d'un froid sec, mais un épisode neigeux est envisagé au moment de l'arrivée de l'air froid).

Les oscillations océaniques (Atlantiques et Arctiques) et la stratosphère mises en cause

Pour expliquer une telle situation de froid récurrent, il faut bien sur analyser la position des centres d'action : anticyclones et dépressions. On note alors l'étendue exceptionnelle des anticyclones polaires qui recouvrent tout le nord de notre hémisphère, et dont le chapeau est situé sur le Groënland (lequel a frôlé des records de froid absolus début mars avec - 66°C, ainsi que des valeurs de pression très élevées : 1074 hPa ce mercredi). Ces hautes pressions sont liées à de l'air plus chaud en haute altitude (au niveau de la stratosphère, vers les 8000 m d'altitude) tandis que l'air froid s'accumule dans les basses couches et s'écoule de part et d'autre vers des zones situées plus au sud.

Cela explique en partie pourquoi les dépressions tempérées sont obligées de circuler plus bas que d'habitude, notamment des Açores à la Méditerranée (zones soumises à de fortes intempéries depuis le début de l'hiver), alors que le froid maintient son emprise plus au nord.

Autre symptôme, sans doute lié : les oscillations océaniques, c'est à dire les variations de pression atmosphérique au-dessus de l'Atlantique et de l'Arctique. L'on calcule la différence de pression de part et d'autre de ces océans, et l'on obtient un indice positif ou négatif en fonction de la position des dépressions et des anticyclones. Par exemple, l'Oscillation Nord-Atlantique (NAO) est dite négative lorsque les pressions sont élevées dans sa partie nord (sur l'Islande) et basses dans sa partie sud (les Açores), alors qu'en temps normal, c'est l'inverse avec le célèbre anticyclone des Açores.

Nous sommes actuellement dans une phase très négative de cette oscillation : pour mémoire, voici quelques pics remarquables depuis 1959 :

18/11/1959 : -5.896
21/01//1963 : -5.010
20/06/1964 : -5.992
02/07/1964 : -5.976
28/01/1966 : -5.130
13/02/1969 : -5.282
04/03/1970 : -5.918

29/12/1976 : -5.287
12/01/1977 : -5.802
05/02/1978 : -5.291
19/01/1985 : -6.226

18/10/2002 : -5.098
21/12/2009 : -5.821
03/01/2010 : -5.533
06/02/2010 : -5.205
14/02/2010 : -5.132
18/12/2010 : -5.265

On remarque trois périodes clairement identifiées qui correspondent à des cycles d'hivers rigoureux, dont l'actuel. Le record d'oscillation Arctique négative depuis le début du calcul est de -6.226 atteint le 19 janvier 1985, marqué par l'un des hivers les plus froids du XXème siècle.

Actuellement, l'AO est à -4.8, et toujours en baisse selon les dernières projections. Des valeurs proches de -5.5 / -6 pourraient être atteintes ces jours-ci, ce qui est assez rare. Cela conduit donc à une nouvelle intensification du froid, mais compte-tenu de la période de l'année où la durée d'ensolellement est de plus en plus longue, on ne risque pas de connaître une vague de froid telle qu'on aurait pu avoir au coeur de l'hiver...

Pour aller plus loin : actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2011-12-02-00h00/tempetes-en-europe-ces-prochains-jours-14644.php
NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

gwendal 24/03/2013 23:10


Salut arnold! Bonjour à tous les belges et à votre bonne humeur et gentillesse légendaires


Un jour que j'étais à une convention de tatouage à charlerois, j'ai constaté que l'arrière des panneaux routiers en ville étaient tous peints en vert. Je me suis dis qu'il n'y avait, malheureusement, que les belges pour avoir ce souci du détail pour embellir un peu une
ville. J'ai trouvé çà vraiment épatant


Que votre "belgitude" dure et que vous puissiez servir d'exemple aux ronchons de francais


Etant breton, je ne me considère pas comme francais (et si les francais de maintenant savaient ce que les francais d'avant ont fait aux bretons [des massacres dont l'histoire
officielle ne parle jamais] ils comprendraient bien pourquoi). Et quand, parfois, je m'imagine avec un passeport belge dans ma main (ou quebequois), j'ai alors un sourire qui illumine toute ma
journée!

Arnold 24/03/2013 09:21


Bonjour,


Cet hiver n'a rien de vraiment exceptionnel.


Il y a eu le terrible hiver 54, nous pouvions traverser la Meuse sur la glace entre Dinant et Namur.


L'hiver 63, il y a eu de la neige depuis le 22 décembre jusque fin mars.


L'hiver 79, idem et rebelotte pendant les vacances de Pâques (en avril)


Pas mal non plus les hivers 85 à 88...


J'habite en Ardenne belge et ce n'est pas vraiment un hiver caractérisé par de grands froids que nous avons cette année. Le mercure à plongé au maximum vers les -15 la nuit et encore, une
demi-douzaine de fois. La plupart du temps, les températures se sont situées à -2, -7...


Il est vrai que ce matin nous avons une neige assez abondante et un 24 mars, c'est plutôt rare dans de telles proportions. Mais il ne fait que -2.


Bonne journée à tous.


 


Arnold


 


 


 

christian 23/03/2013 18:26


C est surtout au niveau des vents ,3 ou 4 jours vents du sud ...gros réchauffement dans les Alpes .puis après, refroidissement vent du nord ou nord w et ça fait un moment que ça dure ..en dent de
scie...et bien sure ont ne manque pas d eau..mais rien ne pousse pour l instant

gwendal 22/03/2013 23:04


J'ai noté la "petite semaine" , bien connue des anciens, pour mon département (maximum / plutôt au niveau du sud de mon département).


Pour ceux qui ne connaissent pas, j'explique: il sagit de noter du 26-12 au 31-12 le temps qu'il fait (chaque demi-journée correspond à 1 mois de l'année: le matin du 26-12 correspond au mois de
janvier, ...), et ...ca correspond généralement bien au temps qu'il fera pendant l'année.


Si vous ne l'avez pas notée pour votre coin, demandez aux anciens: il y en a forcément qui l'ont noté! Certains
sont même capable de faire des meilleures prévision en observant en plus le ciel étoilé (bien visibles ou pas influance encore la prévision)...


Pour le sud du Morbihan (bretagne) en région de Lorient, çà donne çà:


-janvier: pluie/vent


-février: idem


-mars: blizard/pluie/froid sec


-avril: idem


-mai: pluie/vent


-juin: vent


-juillet: nuageux/très couvert


-aout: tempête/blizard


-septembre: ciel bleu/frais


-octobre: couvert/froid


-novembre: pluie/vent


-décembre: idem


...sachant que "pluie" au mois de décembre peut vouloir dire "neige" ou "verglas" ...appliqué plus tard en début d'année.


Pour les vacances d'été: je suggère de les prendre ...en septembre! Et si vous vous lancez dans un commerce en
rapport avec le tourisme, préparez-vous a éventuellement stopper votre activité avant d'avoir des pertes...


A part çà, les pressions de l'hiver 1985 ne m'étonnent pas, et je me souviens que j'ai connu  du -18° à en début de soirée (je ne sais pas pour la nuit car je
dormais  ) dans les cotes d'armor cet hiver-là (j'y habitais alors), et avec l'eau du fossé à coté de l'arrêt
de bus scolaire complètement gelé (on sautait dessus le matin et çà ne cassait pas!).

christian 22/03/2013 20:33


Bonsoir il y a un phénomène météo blizzard actuellement ,un peu de partout sur la planéte ,les anciens vous dirons des hivers comme autrefois,je ne pense pas ....il se passe autre
chose  quoi ?????

Nous sommes sociaux !

Articles récents