Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Il y aurait des millions de planètes avec double coucher de soleil

Publié par Dav sur 14 Janvier 2012, 14:07pm

Catégories : #Espace

 

Les étoiles doubles sont majoritaires dans la Voie lactée mais des doutes planaient quant à leur capacité à être entourées d’un cortège de planètes. Les observations de Kepler confirment que deux étoiles ne créent pas, par leur attraction gravitationnelle, un environnement trop chaotique pour inhiber la formation de planètes comme le prouvent les découvertes de Kepler 34b et Kepler 35b.

Kepler, analogue du Corot de l’Esa, multiplie depuis un an les annonces de découvertes d’exoplanètes, réalisées par la méthode du transit planétaire. Kepler 20e et Kepler 20f ont retenu l'attention mais c’est Kepler 22b qui a défrayé la chronique en tant que première exoplanète repérée par ce satellite dans la zone d’habitabilité.

Aujourd'hui, de nouveau, une publication dans le journal Nature par une équipe de 46 chercheurs ayant conduit des observations avec Kepler, occupe le devant de la scène. Les astronomes annoncent en effet avoir découvert deux exoplanètes en orbite autour d’étoiles doubles. Tout comme pour Kepler 16b, on doit donc pouvoir observer des doubles couchers de soleil sur Kepler 34b et Kepler 35b.


Une vue d'artiste de Kepler 35b en orbite autour de ses soleils. © Lior Taylor

Des doubles couchers de soleil partout dans la Voie lactée ?

Kepler 34b et Kepler 35b sont des géantes gazeuses de la taille de Saturne. Pour admirer ces couchers de soleil, il faudrait donc s'installer sur des exolunes en orbite autour de ces planètes.

Kepler 34b est située à environ 4.900 années-lumière de la Terre et elle effectue une révolution en seulement 289 jours autour de deux étoiles de type solaire, orbitant elles-mêmes l’une autour de l’autre en 28 jours.

Quant à Kepler 35b, elle se trouve, elle, à environ 5.400 années-lumière de la Terre et effectue sa révolution en 131 jours autour de deux étoiles de masses inférieures à celle de notre soleil.

Ces deux exoplanètes sont parmi les plus distantes connues de l’humanité.


Une simulation pédagogique montrant Kepler 35b en orbite autour de ses soleils. © SDSUVideo-Lior Taylor/YouTube

Avec d’autres observations d’exoplanètes dans un système binaire comme celle de UZ Fornacis, Kepler 34b et 35 b nous montrent qu’il est tout à fait possible que des planètes se forment et restent en orbite malgré le champ de gravitation combiné de deux étoiles. Le phénomène n’est donc pas une rareté.

Or, une récente publication, toujours dans le journal Nature, laisse entendre qu’il y aurait en moyenne au moins une planète par étoile dans la Voie lactée et que les exoplanètes rocheuses seraient majoritaires. On peut donc penser qu’il existe de telles planètes encore indétectées autour de Kepler 34 et Kepler 35. En tout état de cause, les planètes avec doubles couchers de soleil semblent plus que jamais la règle et pas l’exception.

Malheureusement Carl Sagan et Arthur Clarke ne sont plus là pour assister à ces découvertes fascinantes...

 

Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

HorizonForet-3"Vers un nouveau paradigme"

2012 et après

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents