Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


IMAGINEZ LA FORET ET RESSENTEZ SON ENERGIE

Publié par Dav sur 24 Mai 2012, 17:56pm

Catégories : #Partage

 

 

Imaginez la forêt et ressentez son énergie


La forêt tropicale est inévitablement décrite comme un écosystème richissime, un écosystème qui procure à l’homme de nombreux services indispensables à sa survie, mais ce que les articles de vulgarisation oublient de vous dire, c’est ce que l’on ressent quand on est dans son ventre, tout ce que l’on a tant de mal à exprimer.

 

Comme une overdose de chlorophylle, un bain de sensations et d’odeurs et un shoot énergétique qu’on a envie de vous faire toucher du doigt et ressentir un peu avec nous.

 

Alors, fermez les yeux et imaginez !

 

Imaginez des arbres géants dont vous ne verrez jamais la cime, des lianes tombantes, des plantes rampantes, des fleurs naissantes sur les branches, des mousses humides. Imaginez une pénombre coupée de rares rayons de soleil perçant la canopée, et rendant une sorte de lumière d‘aquarium.

Sentez l’odeur des feuilles mortes, de l’humus, de la terre.

 

Ecoutez le bruissement discret des feuilles dans le vent, le léger fond sonore de la faune, lézard se faufilant entre les troncs, oiseaux émettant un signal de danger avant de s’envoler.

La forêt n’est pas un enfer vert, la forêt est bienveillante, si vous l’acceptez elle vous remplira d’un fluide énergétique. C’est cette énergie qu’elle nous donne, qui nous procure à notre tour envie de se consacrer à elle, de vivre, de dormir et de travailler « forêt ».

 

Quotidiennement, on lui consacre nos peines, comme nos joies les plus intenses. Dans la forêt tout est comme une évidence, on sait pourquoi on est là, pourquoi on fait ça et comment on doit le faire, on réapprend à croire en notre 6éme sens, à s’écouter, à l’écouter.

 

La forêt est comme notre mère, elle nous nourrit, nous abreuve, nous protège, nous abrite, sèche aussi parfois nos larmes quand on accepte de passer quelques heures avec elle pour lui confier un gros chagrin. Mais notre mère est malade, elle souffre, et comme on le ferait avec nos aïeux, on a décidé de l’aider à guérir et à panser ses plaies.

 

Beaucoup pensent comme nous, beaucoup partagent notre combat, des milliers d’hommes et de femmes se battent pour la protéger. C’est aussi ce message d’espoir que l’on veut vous faire passer, de belles choses se font chaque jour parce que plusieurs d’entre nous avons choisis de s’impliquer, s’engager.

 

Ce diaporama que l’on partage avec vous, espérons-le viendra mettre des images aux mots et sensations que l’on a voulu vous faire passer et vous transmettra autant notre sublimation que notre espérance.

 

Voir le diaporama

Un article de Envolvert.Blog.Youphil

 

"publi 3-4Vers un nouveau paradigme

2012 et aprés

Commenter cet article

lasorciererouge 04/08/2012 01:34



Accompagnez un cormoran du ciel
jusqu’au plancher océanique









Confier des caméras vidéo aux animaux peut donner des résultats impressionnants. Dans cette nouvelle vidéo, vous montez sur le
dos d’un oiseau de mer d’Amérique du Sud, car il capture des images de sa plongée dans l’océan, à 45 mètres de profondeur.


Le cormoran Imperial vit au large des côtes de Patagonie, en Argentine et est protégé par diverses règlementations.
Les scientifiques de la Wildlife Conservation Society (WCS -Société pour la Conservation de la Vie
sauvage) en ont suivi
environ 400 d’entre eux à l’aide d’enregistreurs GPS et de divers marquage. Une équipe dirigée par Flavio Quintana chercheur à la WCS a attaché une caméra sur le dos d’un oiseau pour ensuite
le relâcher.


C’est la première fois, grâce à cette vidéo, que les scientifiques ont pu observer les techniques d’alimentation des oiseaux. Le
film est saccadé dans un premier temps alors que l’oiseau se trouve dans les airs, à la surface et ensuite il exécute son plongeon. Il atteint finalement le plancher océanique et regarde
autour de lui pour trouver son prochain repas. Il dégote un long poisson qu’il ramènera à la surface pour le manger.


Voici donc ce rodéo cormoran…



Source: Gurumed


lasorciererouge 24/05/2012 23:10



Pérou : comment le peuple Achuar défend son territoire face aux compagnies
pétrolières


 





 


Le film intitulé Chumpi et
la cascade suit le quotidien du jeune Chumpi et de son entourage, des aborigènes Achuar vivant dans la forêt amazonienne à la frontière entre le Pérou et l'Equateur. Dans le film, dont
les sous-titres sont en anglais, les Achuar témoignent de la richesse de leur vie de tous les jours mais aussi des différentes actions qu'ils ont entrepris afin de protéger leurs terres
ancestrales des compagnies pétrolières.


Développé par l'ONG Amazon
Watch [[en anglais], le site internet The Achuar Movie fournit de très
nombreuses informations relatives aux Achuar et à d'autres communautés aborigènes habitant la même région et partageant une inquiétude similaire face à l'attitude du gouvernement : celui-ci
octroie aux compagnies pétrolières des permis d'exploitation de terres qu'il considère comme n'appartenant à personne et en friche. Les Achuar ont entrepris de sillonner leurs terres et d'en
dresser des cartes précises, grâce à l'utilisation de GPS, ainsi que de lister leurs ressources. Ce dans l'espoir que leur revendication de propriété du sol et des ressources présentes sur ces
terres sera entendue.





Voici un extrait de ce qu'on peut lire sur le site :



Produit par TeleAndes,
Chumpi et la cascade a été tourné dans la zone péruvienne de la forêt amazonienne, au sein de la communauté Achuar de Chicherta, derniers habitants des bords du fleuve Huasaga avant
la frontière avec l'Equateur. C'est une zone qui contient plusieurs sources d'eau, où la forêt abrite énormément d'animaux et les rivières regorgent de poissons. La vie y est en général calme
et paisible.


Chumpi accompagne son père, Secha, et son grand-père, Irar, lors d'un voyage vers une cascade sacrée près de laquelle les deux
hommes ont eu une vision lorsqu'ils étaient jeunes. Cette chute d'eau et l'ensemble des terres sur lesquelles vit le peuple Achuar sont menacées par les forages pétroliers. Les Achuar
craignent que ceux-ci ne contaminent l'eau pure de la source et provoque le départ des esprits Arutam qui y vivent. Les générations futures perdraient alors, pour toujours, toute chance
d'avoir des visions.



Le quotidien des Achuar est illustré sur le site par des photos. La carte suivante, réalisée par des aborigènes, illustre un paragraphe expliquant l'importance que ces terres a pour eux :




Les Achuar ont utilisé des données GPS pour dessiner leur carte.



Vous pouvez aider
le peuple Achuar à défendre son territoire et contribuer à faire connaître sa cause en partageant cette vidéo sur les réseaux sociaux, en signant la pétition lancée sur Internet, en vous
inscrivant pour être tenu informé des actions d'Amazon Watch ou en faisant un don pour aider la communauté Achuar.


(La photo utilisée en vignette est celle d'un aborigène Achuar empruntée au siteAchuarmovie.org.)


Source: Global Voices

Un Terrien exilé 24/05/2012 21:04


Sans mes bivouacs et mes parcours en montagne que j'ai adorer faire pendant toute ma vie et moins récemment depuis que je suis dans les livres saints, jamais je ne pourai Savoir qui qui est Notre
Dieu.


Le Vercor que j'appel le Coeur de la France, apprend à l'homme la Douceur de Dieu Dans Son imensse respect envers Nous, les petits esprits.


 


Et même dans ses écritures protégés par Lui, la vérité de Notre Monde nous y est présenté. Mais sans la sagesse de l'Eternel et sa poésie venant du Ciel, qui poura mesurer le Temple offert aux
Hommes dans Sa toute vérité?


 


Avec Internet, personne de ma génération ne poura se prévaloir d'excuses contrairement à toutes les autres esseulés Loin de L'Origine.


 


Salut, Shalom, Salam. "Paix" en trois langues qui régissent le monde... et pourtant...

Nous sommes sociaux !

Articles récents