Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Istanbul attend le prochain «séisme du siècle»

Publié par Dav sur 2 Septembre 2011, 10:00am

Catégories : #Changements terrestres

Le 22 août 1999, des survivants du tremblement de terre assistent aux travaux de déblaiement à Izmit, à 100 km d'Istanbul. 
Crédits photo : AFP

Dix ans après le tremblement de terre qui avait fait 20 000 morts, la mégapole reste mal préparée, victime de la multiplication des constructions sauvages.

Le 17 août 1999, un tremblement de terre à Izmit, à une centaine de kilomètres d'Istanbul, a fait plus de 20 000 morts, dont un millier dans la mégapole. Dix ans après, les douze millions de Stambouliotes redoutent le «Big One» et tous les spécialistes s'accordent pour dire que non seulement l'échéance se rapproche inéluctablement, mais que la ville n'est pas prête pour l'affronter. Selon les différents scénarios envisagés par les scientifiques, jusqu'à 100 000 personnes pourraient être tuées, 135 000 blessées et le poumon économique du pays subirait des pertes de 10 à 15 milliards de dollars.

 

Sept secousses majeures depuis 1939

 

«La probabilité que le séisme ait lieu d'ici à 30 ans est très élevée, de l'ordre de 50 à 65 %, explique Okan Tuysuz, ancien directeur de l'Institut eurasien des sciences de la Terre. On a même calculé son intensité, de l'ordre de 7,4 à 7,6 sur l'échelle de Richter.» Dans son bureau de l'université technique, le géologue fait défiler les relevés sur son ordinateur. Des appareils GPS enregistrent en continu l'activité de la faille nord-anatolienne, l'une des zones dans le monde à la sismicité la plus élevée, qui traverse toute la Turquie. De part et d'autre, les deux plaques se déplacent de 2,5 cm par an, accumulant les tensions. Depuis le tremblement de terre meurtrier de 1939, à Erzincan, à l'est du pays, sept autres d'une magnitude supérieure à sept se sont produits le long de la faille, progressant toujours plus vers l'ouest. L'épicentre du dernier était à Izmit. Le prochain est attendu en mer de Marmara : la cassure passe à 20 km au large d'Istanbul. «La violence dépendra de la longueur de la rupture», précise Okan Tuysuz.

L'histoire sismique de l'ancienne Constantinople se lit sur ses édifices, qui portent encore les balafres de précédentes catastrophes, comme la «Petite Apocalypse» de 1509. L'ancienne basilique Sainte-Sophie est retenue par de puissants contreforts qui lui donnent des allures de bunker.

La résistance des constructions reste le gros point noir d'Istanbul. En dix ans, la municipalité s'est dotée d'un vaste plan de prévention : des équipes de secours ont été mises en place dans tous les quartiers, 100 appareils de mesures quadrillent la ville pour repérer les zones les plus sinistrées, les ponts autoroutiers ont été renforcés, le fonctionnement de navires-hôpitaux a même été prévu…

 

Contrôles insuffisants

 

Mais dans cette mégapole à l'urbanisation galopante, 70 % du bâti est illégal. Les contrôles restent insuffisants. Si la municipalité a mis fin à la pratique systématique d'amnistie générale pour les habitations sans permis de construire en période électorale - 17 amnisties en tout -, elle continue de raccorder au gaz et à l'électricité les immeubles érigés sans autorisation, déplore Cemal Gökçe, le président de la chambre des ingénieurs civils d'Istanbul. Dans chaque rue, on peut voir des étages supplémentaires rajoutés à la va-vite sur les immeubles existants. «Après 1999, 1 730 écoles vulnérables avaient été recensées. Seulement 230 ont été fortifiées. Sur les 635 bâtiments hospitaliers, seuls trois l'ont été. Rien n'a été fait pour les centrales électriques, les centres commerciaux, les minarets, fulmine Cemal Gökçe. Ce n'est même pas un problème d'argent, car la Banque mondiale a débloqué 310 millions d'euros pour les ouvrages publics. C'est une question de volonté politique.»

Auteur Laure Marchand, à Istanbul pour Le figaro.fr

 Dav  "2012 un nouveau paradigme"

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents