Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Je suis Grec...

Publié par Dav sur 6 Décembre 2012, 20:25pm

Catégories : #Courrier des lecteurs

Je suis Grec. Aujourd’hui en m’affirmant ainsi, j’inspire soit la pitié, soit le mépris. Mais ce que je suis aujourd’hui dans ce monde, arrive à chacun de vous, en douceur ou en violence, peut-être devenez vous comme moi, ce Grec qui ne croit plus aux mensonges d’Etat, ce Grec qui s’informe ailleurs que dans tout ce qui est officiel, uniforme, bien pensant, ce Grec qui aspire à la liberté, la vraie pas celle vendue par les faiseurs d’illusions.

 

Je n’attends rien, vraiment rien, plus rien du politique, plus rien du religieux, plus rien du pouvoir quel qu’il soit. Ils ont menti, ils ont trahi, ils mentiront encore, et trahiront encore. Aujourd’hui je le sais, aujourd’hui je le vois. Ne rien attendre, ne plus rien croire est une libération !

 

Le grec que je suis, ne fuit pas ce monde, je m’en détache, change de point de vue ; Je comprends que ce que je suis est autre chose que ces rêves bâtis sur ma crédulité, endormi dans la grande illusion dont je ne garde plus qu’un goût de fiel. Je me détache pour ne pas sombrer dans la peur et le dégoût de moi. Je me détache, simple question de vie et de libération. Je suis libre, je ne suis pas ce monde que l’on me force de vivre. Je me détache pour comprendre, aimer et découvrir tout ce qui m’était voilé, je me détache pour regarder en face ceux qui m’ont asservi que j’ai pris pour mes bienfaiteurs. Je me détache simplement pour mieux voir et parce que je suis digne.

 

Ce que je vois alors est une libération, et je comprends avec émerveillement que je ne suis pas ce monde, le monde n’est pas ça, le monde n’est pas ce qu’ils ont essayé de me faire croire pendant toutes ces années, ces années de conditionnement inconscient, pour que je sois esclave, le monde, le vrai est ailleurs. Certes je suis Grec, mais avant d’être Grec je suis homme, et avant d’être homme, JE SUIS , et dans JE SUIS s’éteint toute l’illusion du monde.

 

Je suis Grec et ils auront beau faire, beau dire, s’agiter en tous sens, ils perdent leur puissance, plus rien de ce mirage, plus rien ne m’impressionne, je suis fort, je suis libre, je suis LA VIE, je suis tout ce qu’ils m’ont refusé d’être, et de ce monde étroit j’en fais un univers où ils ne peuvent plus y mettre de limites, tout s’ouvre tout se déploie comme un lotus ouvert aux cent milles pétales,.

 

Je suis Grec, je suis toi, les pulsions de ton cœur résonnent en ma poitrine, nous sommes chaque cellule qui animent ce monde, Nous sommes humains et libres, être Grec Français, Espagnol, Palestinien, Indien des Amériques, Chinois, Papou, la terre n’en a que faire de nos identités pour elle nous sommes UN et notre identité n’est rien qu’une limite mais pour le voir il nous faut simplement prendre le temps de ce voyage qui nous conduit dans l’espace du JE SUIS où le vain disparaît.

JE SUIS Grec pour rassurer ce monde mais en fait JE SUIS

Alexandre Harkiolakis

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Lucie Hamelin 08/12/2012 13:40


Bonjour Alexandre. Je suis Canadienne et je vis en Grèce depuis un an. En arrivant ici, très vite, j'ai ressenti cette énergie douloureuse autour de moi. Puis peu à peu, je me suis libérée, je
suis entrée dans l'oeil du cyclone. Comme toi. Tout bouge autour, mais rien ne m'atteint vraiment. JE SUIS PLUS GRANDE QUE TOUT CELA. Car JE SUIS. Sois fier d'être Grec, Alexandre. Et
rappelle-toi le mot de René Char : La lucidité est la blessure la plus proche du soleil.

Mdo 07/12/2012 17:17


Namasté Alexandre!

Isa 07/12/2012 11:56


Nous sommes tous grecs, nous sommes l'Humanité.

Denise 07/12/2012 11:31


Merveilleux message ! La conscience s'éveille, c'est très encourageant!

corine 07/12/2012 06:25


Je ne suis pas grec,  je suis dans le meme etat d esprit  qu Alexandre, je ressends le meme desespoir nous sommes nombreux a decrocher et ne plus croire en cette democratie  que l
on nous pond a chaque discours. Un jour viendra Alexandre ou tous les endormis se reveilleront enfin et ce jour l unite sera mondiale. 

gwendal 07/12/2012 00:11


Si on remplace le mot Grec par celui qui correspond a notre identitée continentale, nationale, régionale, etnique, cantonale, ..., on se rend compte que "JE SUIS GREC" ...et bien c'est chacun de
nous.


Si je trouve un tee-shirt blanc pas trop cher et des feutres pour dessiner sur le tissu, je dessinerai en gros "je suis grec" et la signature de l'auteur: "alexandre harkiolakis" devant et
derrière

alexandre h 06/12/2012 21:32


MERCI DAVID


il y a juste un petit problème c'est que le texte n'apparaît pas


amicalement


Alexandre

Dav 06/12/2012 21:53



Oh! bug je cours corriger ça merci


 



Nous sommes sociaux !

Articles récents