Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


L’amour et le sexe entre filles filmés par Kechiche : bouleversant

Publié par Dav sur 26 Mai 2013, 20:07pm

Catégories : #Partage

 

 

 

Image tirée du film « La Vie d’Adèle, chapitre 1 et 2 » d’Abdellatif Kechiche

(De Cannes) Le mariage pour tous, au Festival de Cannes, est célébré en grande pompe sur les écrans de la compétition. Après « Ma vie avec Liberace », de Steven Soderbergh où Matt Damon et Michael Douglas campent un couple gay sous les paillettes kitsch du Las Vegas des années 70, c’est au tour des filles entre elles d’aimanter le regard dans « La Vie d’Adèle, chapitre 1 et 2 », le nouveau Abdellatif Kechiche (sortie prévue le 9 octobre 2013).

Chamboulement des corps et des âmes, le cinéaste de « La Graine et le mulet » prend tous les risques et sidère. C’est un film important, bouleversant, subtil, gonflé et beaucoup d’autres choses encore.

 

Portrait de femme


« Le Bleu est une couleur chaude » de Julie Maroh

Libre adaptation du « Bleu est une couleur chaude », la bande dessinée de Julie Maroh, le film suit au plus près, en trois heures de temps balisées par de brutales ellipses, quelques années dans la vie d’Adèle, une jeune femme de Lille, d’abord lycéenne, puis institutrice.

 

Chapitre un et deux, comme ceux d’une fin d’adolescence et d’une entrée dans la discutable et normative vie adulte.

Premier temps : Adèle, dans sa classe littéraire, se passionne pour les livres et pour les garçons. Elle éprouve son âge des possibles sous les yeux de ses parents, de ses profs, de ses copines et se débat sans même s’en apercevoir contre les usages et les conformismes venus de partout.

 

 

Amour caché

 

Elle rencontre un jeune type qui l’aime, couche avec lui, mais quelque chose cloche. Quelque chose cloche, parce qu’Adèle, un jour, a croisé une fille dans la rue, les cheveux teints en bleus, enlacée à une autre jeune femme, et qu’elle ne s’est pas remise de cette apparition et d’un regard furtivement échangé.

Adèle ne se lasse pas de cette image et de ce souvenir entêtant. Le jour, il habite ses pensées confuses et, la nuit, hante ses songes érotiques ardents. Bientôt, Adèle parcourt les bars gays et lesbiens de la ville et retrouve celle qu’elle cherche. Elle, c’est Emma, étudiante aux Beaux-Arts, tempérament irréductible et identité sexuelle assumée.

Les deux jeunes femmes entament leur histoire, douce et tumultueuse, sensuelle et nécessaire, unique et violente. Passé le prologue de ce long film qui passe si vite, premier et second temps de la fiction raconteront (entre autres) leur amour, dont il ne faut rien dire.

 

 

Soubresauts et agitation

 

Dans son nouveau film, Abdellatif Kechiche, non content de signer l’un des plus beaux portraits de femme vus ces dernières années au cinéma, aborde et creuse une quantité invraisemblable de thèmes, sans jamais s’abîmer dans la démonstration et la leçon de choses.

Fidèle à sa manière réaliste qui excelle comme aucune autre dans le cinéma français contemporain à enregistrer les soubresauts de l’existence et l’agitation intérieure, le cinéaste de « L’Esquive » interroge la question du genre et de la « conformité », de l’identité sexuelle et de ses ambiguïtés, du déterminisme social et des frontières qu’il impose.

Sus au discours

 

La puissance du film, comme celle de toute œuvre majeure, repose sur sa mise en scène, son art si subtil de donner à voir et à éprouver plutôt que d’expliquer et de souligner les intentions.

Dans ce film d’une richesse et d’une sensibilités inouïes, Kechiche ne perd jamais le fil essentiel de son récit : l’histoire d’amour entre ses deux héroïnes, incarnées (le mot est vraiment approprié) par une débutante surdouée (Adèle Exarchopoulos) et une moins débutante admirable (Léa Seydoux).

 

L’amour, bien sûr, est aussi et surtout une affaire de corps et d’attraction physique. Ce que le cinéma ne sait et ne veut que trop rarement regarder en face… Abdellatif Kechiche, lui, sans jamais céder au bluff, au voyeurisme ou à la performance, sait et veut.

 

Du coup, si l’on ose dire, le cinéaste, en toute cohérence avec son projet, filme avec une intensité fiévreuse les deux filles qui font l’amour, au lit et ailleurs, et n’en peuvent plus d’avoir toujours envie de recommencer et de jouir, dans toutes les positions.

 

Ces scènes, capitales et indispensables au récit, ne manqueront pas de beaucoup faire parler d’elles, puisqu’il est rarissime que le « cinéma traditionnel » montre « pour de vrai » le sexe, sans faux semblants ni pudeur hypocrite. Espérons qu’elles feront parler d’elles en bien, car « La Vie d’Adèle, chapitre 1 et 2 » – en rien pour l’anecdote – fait accomplir un pas de géant au cinéma hors X sur la question capitale de la représentation du sexe à l’écran.

Une raison supplémentaire pour le jury cannois, que l’on n’espère non contaminé par le puritanisme émanant des œuvres complètes de son président Steven Spielberg, de célébrer ce film comme il se doit. A défaut de palme d’or, Abdellatif Kechiche a de toute façon déjà gagné la palme du cœur.

 

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Toto75 31/05/2013 22:19

@ daniel > Quel rapport avec la religion ? Aucun. Le mariage pour les homosexuel est CIVIL ! Les religieux n'ont pas leur mot a dire. Trouvez un autre argument parce que le précédent ne vaut
rien.

daniel 31/05/2013 11:40


@toto: il semble que tu es du mal à saisir le sens et l'histoire du mot mariage....le mot mariage ne vient pas de l'état ni de son pouvoir admnistratif. il a été créer depuis des millénaires dans
les religions avant même que l'état (et les grandes banques type roscthild) s'en saisisse dans un seul but, créer un impôt plus important... le mariage est lié à l'histoire des religions et non à
l'histoire d'un état. Quand tu comprendras cela, tu auras alors compris pourquoi la pluspart des personnes sont contre...

gevaudan 29/05/2013 09:07


gwendal d'un j'ai pas le droit de demander le sex et la religion deux j'ai rendez vous dans 2h apole emploi dans deux heures et bien les candidats sont tous des barbus j'y peut rien méme pas une
femme et pourtant le poste leurs est ouvert pour un méme salaire


que veut tu travaille de nuit plus personne ne veut se lever tot,ca fait rien je suis invité au cabaret et dans un des restau ca compence


le patron du restau est contre le mariage et en veu a tobira vu que jusqu'a maintenent il avai une bonne excuse pour rester libre et peinard comme quoi

Max 29/05/2013 07:13


Le sexe entre filles filmé par Dorcel, c'est pas mal non plus! Haha.

Toto75 29/05/2013 00:07

@ daniel Et alors ? En quoi cela empêche le mariage entre deux hommes et deux femmes ? Le mariage n'est pas lié à la procréation. Plus de la moitié des enfants naissent hors mariage. C'est un acte
administratif.

gwendal 28/05/2013 23:46


Salut gevaudan,


si tu embauche un gay, il n'aura pas de problème vis à vis d'eux et en plus il n'aura pas des vues sur ta
secrétaire lesbienne ...qui ne se sentira plus sous pression


Donc, 2 embrouilles de moins pour 1 seule décision = boulot zen.

gevaudan 28/05/2013 22:10


gwendal voeux pieu je suis un pu--in de patron et un sal blanc chretien de toute façon l'affaire est reglée 2 patrons qui on voulu lui parler on porter plainte la police et un juge gere l'affaire
par contre j'ai plus de chauffeur

gwendal 28/05/2013 18:25


Salut gevaudan, ton gars fait un amalgame: il associe anti-loi et anti-gay. Et peut-être n'est-il pas aidé dans son choix par des religieux de son entourage. Tu peux discuter avec lui, pour
tenter de lui faire comprendre que la vie privée ne doit pas interférer avec la vie professionnelle...

daniel 28/05/2013 17:01


En tout cas, ils ne pourront jamais concevoir un enfant du fruit de leurs amours car Dieu où la chose qui a créée l'être humain a bien fait les choses. Il faut le spermatozoïde d'un homme et
l'ovule d'une femme pour faire un bébé ^^. Cette loi un jour ou l'autre sera annulé car non cohérente avec la nature. S'il n'y avait que des homos il n'y aurait plus d'être humain ^^. 

lejournaldepersonne 28/05/2013 15:01


Méfie-toi de la palme qui dort
http://www.lejournaldepersonne.com/2013/05/mefie-toi-de-la-palme-qui-dort/

Kechiche a eu la palme d'or au Festival de Cannes;
Cinématographiquement, rien à dire...
Thématiquement, j'aurai mon mot à dire...

gevaudan 28/05/2013 10:59


dingue cette histoire de mariage me rend dingue je vous explique :je bosse de nuit dans une coop d'approvisionement de restaution genre metro mais privé j'ai un chauffeur livreur marocain jusqu'a
il y a peu tres efficace et sympa mais depuis quelques mois il s"est radicaliser ce matin comme 2 x par semaine il devai livrer un bar deux restau et un cabaret boite de nuit ainsi qu'une
epicerie qui sont tout les 5 tenus par des gays mais voila alors qu'il n'y a jamais eu de probleme jusqu'a maintenant ce matin il ne les a pas livres les autres clients oui mais pas ceux la motif
il ne peut pas approcher des homos c'est pas alhal


la journée va etre longue surtout que j'ai bosser toute la nuit les clients societaires demandes sa mise a la porte les autres s'inquiettes des repercutions en cas de licenciement car nous avons
aussi des societaires musulmansprise de téte


et le pire c'est quand il va apprendre que la petite operatrice de saisie d'origine maghrebine sur laquelle il a des vues (il est deja marié)et lesbienne


franchement j'etait pas preparer enfin que du bhoneur

Yann 28/05/2013 08:43


Tu penses ce que tu veux Gwendal ! Tu peux croire que quelques excités représentent la majorité, mais ce n'est pas ceux qui braillent le plus fort qui ont raison. Troller ce site avec quelques
intolérants de ton espèce te soulage certainement d'évènements de la vie réelle qui semblent te perturber, mais les changements en cours étaient inéluctables.

gwendal 27/05/2013 23:48


@isa: le printemps francais est en route. Les gouvernants n'en voulaient pas mais leurs actes l'ont créé


@yann: tu ne te sent pas trop seul dans ton choix de commentaire vu tous les autres....? Je me suis posé beaucoup de questions sur toi depuis environ 3 mois au regard de tes commentares, et
maintenant je ne m'en pose plus...

Toto75 27/05/2013 23:25

Bravo Dav de résister à la pression des intolérants.

Dav 28/05/2013 07:11



Il n'y a que l'amour qui sauvera l'humanité au delà des principes et des clichés



)I( 27/05/2013 16:40


Cinéma Cannes : a quoi pense t(il à part faire un max d'entére à votre avis ? Tous les types de films existent. primer celui ci est juste une façon de'etre "branché" avec la mouvance qui se croit
libérale.


autre alternative : vouloir montrer que l'amour existe. on le savait déja.


pur le reste, consirations futiles inutiles et vaines

gevaudan 27/05/2013 14:23


en claire un film nul qui ne sera vu que par quelques milliers de bobos invendable a l'etranger et pourtant financer avec nos impots


 

MAN 27/05/2013 10:16


AFFLIGEANT............

Yann 27/05/2013 08:33


La théorie du complot selon Gwendall

Isa 27/05/2013 00:43


Gwendal, comment ils échoueront? Leur calendrier tient la route et le bétail continue de brouter. Les valeurs de la société sont déjà écroulées depuis un moment. Il nous appartient de les
restaurer tant qu'on est encore là, si on éduque nos enfants pour ça.

gwendal 27/05/2013 00:05


Un film "dans l'air du temps" .... C'est juste la pousuite de leur calendrier de destruction des valeurs de notre
société ...sans intérêt car ils échoueront

yann 26/05/2013 22:12


Apers la victoire du film ce soir .


 


http://lci.tf1.fr/cinema/news/cannes-2013-est-ce-qu-elles-vont-se-lecher-le-minou-le-tweet-de-canal-7976096.html

Juggernaut 26/05/2013 21:52


Les soit disant "grands" de ce monde encourage toutes les formes de perversions.


Joe Biden félicite les leaders Juifs pour avoir été à la tête du
changement en faveur du mariage gay


http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/05/joe-biden-felicite-les-leaders-juifs.html#more


 

Nous sommes sociaux !

Articles récents