Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


L'Etat Français en totale faillite selon Michel Sapin

Publié par Dav sur 28 Janvier 2013, 09:42am

Catégories : #Société

 

 
 
    • Le diagnostic, dressé par le ministre du Travail, rappelle celui de François Fillon au début du quinquennat Sarkozy.

     

  • «Il y a un État, mais c'est un État totalement en faillite». Le constat dressé par le ministre du travail, Michel Sapin, dimanche sur radio J, n'est pas nouveau. Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, François Fillon, quelques mois après son arrivée à la tête du gouvernement, avait usé des mêmes mots lors d'une visite en Corse. Un même constat alarmant plaidant pour des mesures d'économies. «C'est la raison pour laquelle il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits et aucune sirène ne doit nous détourner de cet objectif», s'est justifié Michel Sapin, répondant là aux critiques de la gauche qui s'élèvent contre l'objectif de ramener le déficit public sous les 3 % du PIB à la fin de l'année.

  •  

    L'entourage du ministre a toutefois tenté d'atténuer ses props dans la soirée, assurant qu'il n'avait justement fait qu'ironiser, se référant aux propos de l'ancien premier ministre cinq ans plus tôt.

    Sur le front de l'emploi, le ministre du Travail estime que le chiffre moins mauvais de décembre (plus 300 demandeurs d'emploi par rapport à novembre) «pouvait être le signe d'une activité économique pas aussi dégradée que ce que l'on dit». Et d'insister: «Nous ne sommes pas dans un écroulement» de l'économie comme le disaient certains mais «dans une atonie», jugeant que les licenciements retenus jusqu'à la présidentielle et ouverts massivement en septembre et octobre se tarissaient.

  •  

    Il s'agit maintenant de «redonner de la vigueur à l'économie française dans une Europe stabilisée et dans un monde qui commence à aller mieux en termes de croissance économique», a encore insisté le ministre.

 

Le Figaro.fr

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

lasorciererouge 04/06/2013 20:14


Coup d'état transatlantique en cours


 


Article à diffuser sans modération.





 


La création d’une union économico-politique réunissant dans un seul bloc les États-Unis et l’Union Européenne est plus que jamais
d’actualité. Le 14 juin prochain débuteront en effet entre Bruxelles et Washington des négociations en vue de créer un Accord de partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement (TTIP). De la bouche même de Karel de Gucht, commissaire européen chargé du commerce et un des principal responsable de la mise en place de ces
futures négociations, un accord de ce type « deviendra la norme, non seulement
pour nos prochaines bilatérales concernant le commerce et l’investissement, mais aussi pour le développement  de règles globales (…) qui participeront à définir l’environnement économique futur du monde [1]». Juan Manuel Barroso, de son côté, soulignait que, malgré les nombreuses difficultés que suppose la
mise en place de cet accord, ce dernier constituera « le plus important accord
bilatéral jamais signé [entre les USA et l’Union Européenne] ».


La réactivation de ce projet de grand marché transatlantique pris forme début février, lorsqu’une avalanche de déclarations et de
communiqués de presse, mentionnés uniquement par les observateurs attentifs, s’est abattue sur les sites web des principaux organes du pouvoir européen.  A bien y regarder,
cette effervescence a été déclenchée par la parution, le 11 février, du rapport final établit par le High Level Working Group on Jobs and Growth[2] (HLWG). Cet organe, une commission d’étude transatlantique établie en
novembre 2011 par les principaux responsables états-uniens et européens, avait pour but :


« d’identifier les
politiques et les mesures à mettre en place afin d’augmenter les échanges commerciaux et l’investissement, et de soutenir mutuellement les effets bénéfiques de la création d’emploi, de la
croissance économique et de la compétitivité, en travaillant étroitement avec le secteur public et les intervenants des groupes du secteur privé, et en faisant appel de manière appropriée aux
relations et aux mécanismes déjà existants[3] ».

Isa 29/01/2013 11:54


Gwendal, le problème est que c'est toujours aux peuples de rembourser les dettes... on en demande toujours plus aux contribuables, taxes à tous azimuts pour rapporter du fric à l'état... alors on
est concerné même quand on est pas à l'origine du problème...

gwendal 29/01/2013 00:08


La faillite de la france ne me concerne pas car je n'ai jamais signé un accord pour que ce pays s'endette. Et il me semble que c'est aussi le cas pour tous les "monsieurs toul'monde" et toutes
les "madames toul'monde"! Que ceux qui ont signés se démerdent pour rembourser si çà les amuse...

Dav_ 28/01/2013 21:15


Salut


En même temps ça fait longtemps qu'on le sait que pas mal de pays occidentaux sont en faillite,qu'untel a ruiné tel pays etc, ça n'a jamais été un secret, à croire qu'il y a 1 effet amnésique
cyclique (malsain même je dirai). Moi je me demande quand aura lieu le vrai clash,celui dont on a tous besoin.


Pour les guerres,de mon point de vue, j'trouve normal qu'il y ait toujours du fric, puisque ce sont les banques qui les financent et après récolte TOUS les bénéfices, des 2 côtés et quelqu'en
soit l'issue.Et vue que ce sont ceux là même qui veulent instaurer leur NOM capitalo-fascite...!!!


Ils doivent être mort de rire H24 ces banksters en voyant les fortunes qu'ils amassent chaque minutes qui passent et en pillant chaque la planète de A à Z.


Et ils doivent se dire: Mais bon sang,jusqu'où on va les peler pour qu'ils se réveillent enfin,ou alors aiment-ils réellement l'esclavage...  ( jusqu'au jour il ne restera plus qu'eux et leur stock d'or...et 1 planète morte .)


Tous le monde sait d'où vient le soucis majeur, qui l'engendre, les repsonsables de tout ce merdier global , ils persistent tous à continuer de vivre à crédit, que ce soit les gens ou les
états, malgré tout .


Tant qu'on utilisera leur système rien ne s'arrangera ...


Non je suis pas pessimiste, au contraire, par contre je commence à devenir sérieusement impatient.


Des solutions existent et ne demandent qu'à devenir populaire.Qu'il en soit ainsi.


Par exemple il ya déjà pas mal d'infos  là >>> http://fr.ekopedia.org/Accueil


Allez bonne soirée, et bon courage.

christian 28/01/2013 20:38


Je ne pense pas que le nouveau gouvernement va redresser la barre ,il faudrait déjà qu il mettent les fainéants au boulot,et soutenir un peut mieux les personnes qui bossent.... 

Agelfique 28/01/2013 18:04


" une Europe stabilisée et dans un monde qui commence à aller mieux en termes de croissance économique"?


C'est un gag?

Jean-Pierre 28/01/2013 16:38


Faillite ???...s'est curieux les caisses ne sont jamais vide pour faire la geurre.

Isa 28/01/2013 16:31


600 milliards est la dette laissée par Sarko à la France quand il a quitté le pouvoir, en laissant notre industrie exsangue et déportée à l'étranger. Qu'on n'accuse pas le nouveau gouvernement,
redresser la barre sera dur ! Il semble que ça fasse partie des projets du NOM de ruiner les états, hein? Sarko est un NOMiste de la pire espèce! Je me retiens de hurler.................

Nous sommes sociaux !

Articles récents